François Grudet, l’agriculteur qui repousse le désert

Issu d’une famille d’agriculteurs, François Grudet n’a pas échappé à son destin. D’abord aux côtés d’un père résolument tourné vers l’innovation, il travaille sur des méthodes de culture en rond ou en spirale. Sollicité par une entreprise française, il s’envole en Libye pour implanter ses méthodes et repousser le gigantesque désert au profit de terrains agricoles.

Fort de son expérience, François Grudet observe l’évolution de l’agriculture en France, où les paysans se meurent ou survivent péniblement. Il voit aussi l’émergence de l’agriculture biologique et ses dérives.

Face à cela, François Grudet plaide pour une « agriculture raisonnée » qu’il considère comme productrice d’aliments non toxiques et moins chère.

Un point de vue original qu’il défend sur TVLibertés.

Il est l’auteur du livre Biogate, pour en finir avec l’utopie du bio.

Que se cache-t-il derrière le  » bio « , et ses promesses de produits  » propres  » et sains ? Une belle philosophie de vie et une agriculture vertueuse ? Une pure logique marketing et un business juteux ? L’univers du bio est complexe, opaque, et il fallait toute l’expertise de François Grudet – agriculteur-chercheur durant 50 ans, inventeur de la culture en rond et en spirale – pour nous éclairer sur les arcanes de ce bio désormais de masse, dont les méthodes de production sont très loin de l’utopie entretenue par les publicitaires.
Preuves à l’appui, François Grudet démontre en effet que, contrairement aux idées reçues,  » les producteurs bio ont une obligation de moyen sans obligation de résultat « . Que les contrôles scientifiques attendus sont souvent remplacés par des déclarations de bonne foi. Que des produits industriels sont homologués  » bio  » par centaines, alors qu’ils peuvent s’avérer fort néfastes. Et que, si l’on convertissait 100% de la surface cultivable de notre pays au bio, comme d’aucuns le réclament, il ne pourrait nourrir en réalité qu’un tiers de la population française. L’auteur propose une alternative : l’agriculture  » raisonnée et scientifique « , qui s’appuie sur une analyse fine des besoins de la terre et des cultures, et produit des aliments sans aucune toxicité pour un coût inférieur à celui du bio. Cette agriculture est sans aucun doute l’avenir, le nôtre comme celui de nos enfants.

Crédit photo : DR
[cc] BREIZH-INFO.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !