Un tiers du cannabis serait contaminé selon une étude luxembourgeoise

cannabis_apologie

Les drogués au cannabis sauront désormais ce qui occasionne leurs pertes de mémoire, leur schizophrénie et leur éternel air ahuri : selon une récente étude réalisée par les Départements de protection de la santé et de médecine légale du Laboratoire national de santé (LNS) du Luxembourg, et publiée dans la revue Mycotoxin Research, un tiers du cannabis vendu dans le Grand Duché serait contaminé à l’ochratoxine et à l’aflatoxine, des champignons habituellement présents dans le vin !

Les scientifiques auraient, en effet, retrouvé la présence de mycotoxines dangereuses dans 142 échantillons de cannabis illégal saisis par la police luxembourgeoise.

La majorité des contaminations sont cependant inférieures aux limites européennes tolérées.

Pourtant les effets à long terme de ces mycotoxines est un bel inventaire de joyeusetés : dépression du système immunitaire, conditions neurotoxiques, développement d’allergies, de pneumonie et même de cancer. Les mycotoxines résistent à la stérilisation et à la chaleur et rentrent facilement dans la chaîne alimentaire… et le circuit de la fumette !

Sans oublier que l’achat et la consommation de cannabis financent directement des circuits obscures…parmi lesquels le terrorisme islamiste.

Crédit photo :

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

0 réponse

  1. Les mycotoxines ne sont pas seules responsables des problèmes neurologiques et cognitifs des consommateurs de cannabis. Depuis la libéralisation du cannabis dans plusieurs Etats américains, un grand nombre d’études médicales ont pu être conduites, avec des conclusions concordantes quant à la nocivité du produit (qui lui-même évolue vers des formes toujours plus puissantes : par sélection des plants, la teneur moyenne en THC augmente).

  2. Et voilà la machine à fake news des labos qui reprend.
    Une drogue provoque des pertes de mémoire… parce que c’est une drogue.
    Et ce n’est pas la seule conséquence de la prise de drogues qui affecte aussi bien les capacités mentales que physiques.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !