Espagne. Un millier de clandestins se ruent de nouveau sur les frontières de Melilla [Vidéo]

Espagne

L’enclave espagnole de Melilla, située sur le continent africain, a connu un nouvel assaut de migrants le 8 mars. En l’espace de quelques jours, ce sont des milliers de clandestins qui ont tenté de franchir les clôtures frontalières.

À Melilla, la pression migratoire toujours vive

Après les entrées massives et violentes de migrants à Melilla les 2 et 3 mars dernier, lors d’une tentative qui a été l’une des plus importantes depuis 2018, de nouvelles vagues de clandestins se sont lancées à l’assaut des frontières de l’enclave espagnole.

Le 8 mars, les autorités espagnoles ont fait savoir que près de 1 000 individus ont tenté de pénétrer illégalement sur le territoire. La préfecture de Melilla à indiqué dans un communiqué que, « vers 06h00 du matin, le dispositif anti-intrusion du commandement de la garde civile a détecté un important groupe de migrants formé d’environ mille migrants qui s’approchaient de la clôture de manière coordonnée et parfaitement organisée avant de se diviser en plusieurs sous-groupes ».

Sur ces 1 000 migrants, environ 400 sont parvenus à atteindre la barrière frontalière, composée d’une double clôture métallique.

Melilla
Clôture frontalière entre Melilla et le Maroc. Vue du côté espagnol. Source : Wikipédia

Cependant, le groupe n’est pas parvenu à gagner Melilla car stoppé par les policiers marocains. Mais si, au final, aucun clandestin de ce 8 mars n’a réussi à fouler le sol de l’enclave espagnole, la pression migratoire demeure à son comble sur les frontières de ce recoin de l’Union européenne cerné par le Maroc et la mer Méditerranée.

2 500 migrants en une journée, une situation « extraordinaire »

Suite à ces derniers événements, les autorités espagnoles sont en alerte. Il faut dire que les chiffres parlent d’eux-mêmes puisque, si 1 092 clandestins sont parvenus à entrer à Melilla sur l’ensemble de l’année 2021, 871 autres ont réussi à franchir les clôtures de l’enclave pour les seules journées des 2 et 3 mars derniers.

Le 2 mars, ce sont environ 2 500 migrants d’origine subsaharienne qui ont tenté de franchir la frontière. Le 3 mars, une nouvelle tentative impliquait 1 200 individus, puis un millier supplémentaire le vendredi 4 mars. Par ailleurs, ces clandestins auraient fait preuve d’une « grande violence » lors de leurs assauts selon la presse locale. Notamment en lançant des pierres sur les forces de sécurité.

Après cet épisode, le ministre de l’Intérieur espagnol Fernando Grande-Marlaska a qualifié ces multiples tentatives de franchissement de la frontière de « situation extraordinaire ». Sans qu’aucune solution viable à long terme afin de garantir la sécurité des frontières de Melilla ne soit pour autant proposée…

Crédit photo : Capture YouTube (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !