Abdallah Ben Mansour, un conférencier controversé invité ce 12 mars à la mosquée Assalam de Nantes

L’annonce a de quoi interroger : ce samedi 12 mars, le « cheikh » Abdallah Ben Mansour sera l’invité des « rencontres mensuelles » de la grande mosquée Assalam de Nantes.

Au programme : « Les bases de la vie commune dans une société laïque » ainsi que « les secrets du bonheur conjugal ».

Ce co-fondateur de l’UOIF (Union des organisations islamiques de France), organisation considérée comme proche des Frères musulmans, a en effet une fiche wikipédia bien fournie et éloquente et certains de ses discours font parfois froid dans le dos.

Joachim Veliocas (Observatoire de l’Islamisation) : « La mansuétude à l’égard des islamistes commence par le Premier ministre, Édouard Philippe » [Interview]

En 2011 et 2013, par exemple, ses propos sur la charia, les aires d’autoroute et les « français qui sont en retard de 15 siècles sur l’islam«  avaient déjà suscitées quelques polémiques.

Mais ce sont ses propos publics sur l’islam et les musulmans qui auraient inventé (liste non exhaustive) : les hôpitaux, la médecine, les fonctions trigonométriques, l’algèbre, les cartes marines, cosmiques et terrestres, la SPA (!), l’écologie, la protection de l’environnement, l’interdiction de marcher sur le gazon (!), les bibliothèques, la condition de la femme, etc… qui prêtent facilement à rire tant ils sont farfelus et outranciers.

Par ailleurs, il semblerait que cet invité ait un certain mépris des Européens tout en défendant charia, halal et voile islamique. Les affirmations du cheikh Ben Mansour sur la laïcité, Charlie Hebdo, les médias suscitent même quelques interrogations. Plus légers, ses propos sur l’histoire, les musulmans et le Coran sensés sauver… l’économie mondiale et les banques ont de quoi faire sourire.

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

0 réponse

  1. Le « bonheur conjugal » rime avec libération de la femme, c’est à dire port du voile, interdiction de sortir seule et, à la maison, en l’absence du mari, fermeture à double tour et culotte de chasteté….

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !