Italie. Plus de 800 migrants ont débarqué à Lampedusa le week-end dernier

Lampedusa

L’île italienne de Lampedusa est une nouvelle fois sous la pression de l’immigration illégale d’origine extra-européenne. Des centaines de clandestins y ont débarqué le week-end dernier tandis que les structures d’accueil sont déjà saturées.

800 migrants débarqués en 48 heures à Lampedusa

Avec une actualité déjà chargée entre l’élection présidentielle et la guerre en Ukraine, les Français pourraient être tentés d’oublier que la pression de l’immigration clandestine est toujours aussi forte sur les côtes méditerranéennes de l’Europe.

Après une période de mauvais temps, l’île italienne de Lampedusa, avant-poste européen peuplé de 6 500 habitants et coincé entre la Sicile et la Tunisie (dont elle est distante de 300 km), a de nouveau vu des embarcations de migrants débarqués illégalement sur son littoral ces derniers jours.

Durant le seul week-end dernier, ce sont plus de 800 clandestins qui ont réussi à gagner Lampedusa en l’espace de 48 heures après avoir navigué à bord d’une douzaine de bateaux.

Quant à l’origine de ces migrants, la presse italienne a indiqué qu’ils étaient principalement originaires d’Égypte et de Syrie, mais aussi du Soudan, de Somalie, du Niger et d’Érythrée.

Des structures d’accueil surchargées

Ce débarquement de clandestins supplémentaires a donc conduit à rapidement surcharger le centre de premier accueil de Lampedusa. Avec la saturation des 250 places d’hébergement que compte le site, la préfecture d’Agrigente, en accord avec le ministère italien de l’Intérieur, a mis en place le transfert de 127 migrants dimanche 10 avril vers le port sicilien de Porto Empedocle. Une opération de transfert réalisée par ferry, tandis que le lendemain, lundi 11 avril, 104 autres clandestins ont également été transférés vers Porto Empedocle.

Dans un contexte où Rome et les dirigeants de l’UE sont focalisés sur la situation ukrainienne, le maire de Lampedusa, Totò Martello, n’a pas manqué de leur rappeler que cette nouvelle augmentation de l’immigration illégale devrait être une priorité pour les instances européennes :

« Nous sommes confrontés à une situation exceptionnelle. Je tiens à remercier tous ceux qui, à Lampedusa, s’engagent dans des opérations de sauvetage et d’accueil en mer et ici sur l’île. Je crois que l’Italie et l’Europe doivent faire de même : lorsqu’elles préparent des mesures de solidarité internationale et d’accueil humanitaire, rappelez-vous de regarder ce qui se passe dans le sud, au cœur de la Méditerranée », a-t-il déclaré, cité par le quotidien italien Il Primato Nazionale.

Lampedusa : une année 2021 record et une population excédée

Pour rappel, l’île italienne avait franchi un nouveau cap en matière d’immigration illégale en 2021. Ainsi, Lampedusa avait connu le débarquement de plus de 35 000 clandestins en l’espace de 12 mois. À titre de comparaison, Lampedusa n’avait « seulement » accueilli qu’environ 20 000 migrants en 2020.

Il faut enfin souligner que la population de Lampedusa est depuis longtemps excédée par les débarquements incessants de clandestins. À la fin de l’été 2020, le maire de l’île avait initié une grève générale afin d’alerter les autorités italiennes sur la situation. Qui ne s’est guère améliorée depuis.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

5 réponses

  1. Tant que les Africains sauront que, même étant des  »clandestins, ils seront bien accueillis chez nous où  »on » leur donnera de l’argent, etc..il n’y a pas de raison que ces Africains et que ces Nord-Africains, s’arrêtent de venir chez nous…même s’il n’y a pas de guerre dans leur pays! Pourtant tous ces hommes ont de quoi s’occuper chez eux s’ils le voulaient…tels les Algériens qui font travailler des Chinois pour construire des maisons et remuer la terre…ces Algériens qui ont chassé TOUS les non-musulmans de leur pays natal et qui sont obligés d’acheter des produits de première nécessité… bien qu’ils soient  »indépendants » depuis 60 ans!

    1. Tout à fait d’accord !
      Les Africains du Nord et d’autres pays d’Afrique viennent ici prétend
      ant être en danger et/ou sans travail ce qui est totalement faux…
      I l y a aujourd’hui très peu de danger en Afrique sinon celui que les Africains noirs exercent sur les Africains blancs !!! et les Chinois et les Européens font tout le travail et parfois fortune à construire et exploiter l’Afrique que les Africains ne veulent pas exploiter… mais accusent les autres de leur voler… alors qu’ils n’ont jamais rien fait pour leur continent !

  2. Là , on parle de migrant et non de migrante car j’en vois aucune sur le pneumatique , tous des mâles en état de procréer et de vivre à nos dépens avec des blanches en général , les femmes sont restées au pays …

    1. C’est u n des principes des islamistes d’envoyer des hommes pour la conquête par le ventre… et comme l’islam donne la religion par le père… et que tout musulman enterré ailleurs consacre ce nouveau lieu comme ‘terre d’islam’… ce qui n’a rien à voir avec le vrai islam qui demande que tout musulman hors de la ‘terre d’islam’ rentre chez lui !

  3. c’est Bayrou, le commissaire au plan qui va se réjouir, des migrants virils pour repeupler il an voulait 10 millions!
    votez mackinsey!

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !