Italie. Lampedusa n’en peut plus de l’immigration… et le fait savoir

A LA UNE

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions irlandaises Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Yves Chauvel (La Bretagne en héritage) : « L’argent de la Région doit aller en priorité voire intégralement aux associations qui promeuvent la Bretagne...

Alors que Le Télégramme publiait récemment les résultats d'un sondage sur les élections régionales à venir, nous n'y avons...

Thierry Burlot (Nous la Bretagne) : « Les Bretonnes et Bretons furent probablement celles et ceux qui furent les plus migrants il y a...

Alors qu'un sondage Odoxa-Le Télégramme donne la liste Nous la Bretagne de Thierry Burlot, investit par LREM, en tête...

La grève générale comme dernière alternative pour alerter les autorités italiennes sur la situation ? C’est l’idée du maire de l’île de Lampedusa, submergée par les arrivées de migrants.

Lampedusa : une grève générale face aux flux de migrants

Lampedusa, île symbole de la pression migratoire extra-européenne sur notre Vieux Continent, n’en peut plus. Avec l’arrivée de 367 nouveaux migrants dans la nuit du samedi 29 au dimanche 30 août, c’est à une situation de saturation sans précédent qu’est désormais confronté le rocher italien coincé entre la Sicile et la Tunisie.

À tel point que le maire de Lampedusa, Toto Martello, a appelé, à travers un communiqué, à la tenue d’une « grève générale » sur l’île pour faire enfin réagir le gouvernement italien. Un gouvernement qui, selon l’édile, maintient un « silence effrayant » sur la question alors que le principal centre d’accueil pour migrants de Lampedusa est largement saturé avec environ 1 160 migrants abrités, soit dix fois sa capacité maximale. Le tout dans un contexte de crise sanitaire du Covid-19 qui complique encore les choses pour les autorités locales.

Si cela fait déjà de nombreuses années qu’élus et habitants de l’île se sentent abandonnés par Rome et Bruxelles face aux flux de migrants, c’en est cette fois trop pour eux. Le 31 août, une réunion devait ainsi voir le maire convoquer des représentants des associations professionnelles de l’île pour déclarer la « grève générale ». Toto Martello s’interroge par ailleurs sur l’efficacité des dispositifs de surveillance en mer : « Si un bateau de pêche de cette taille avec des centaines de personnes arrive ici et que personne ne le remarque, cela signifie qu’il n’y a pas de contrôles en Méditerranée. Mais que font les navires militaires ? Nous ne sommes pas en guerre, pourquoi ne sont-ils pas utilisés pour des interventions de sécurité en mer et pour transférer des migrants ? » La question est posée.

Un été de forte affluence à Lampedusa…

Si les îles grecques de la Mer Égée ont souvent occupé le devant de la scène médiatique durant un certain temps en matière d’arrivées de migrants par bateaux, la route de la Méditerranée centrale via l’Italie et Malte est toujours, elle aussi, bien active.

À Lampedusa, une vidéo choc tournée à la fin de ce mois de juillet 2020 montrait le débarquement de dizaines de migrants près d’une plage pleine de touristes atterrés, les clandestins prenant ensuite rapidement la fuite sans aucun contrôle.

Depuis, d’autres arrivées ont eu lieu sur l’île avec près de 500 migrants au titre du seul weekend dernier (comprenant les 367 évoqués précédemment) via une trentaine de petites barques, venues majoritairement des côtes tunisiennes.

À ce nombre, il faut aussi ajouter les 49 autres clandestins repêchés par le navire Louise Michel, affrêté par « l’artiste » Banksy, qui ont eux aussi été débarqués à Lampedusa ce même weekend…

Face à la saturation du camp d’hébergement, le maire de l’île dénonce également les difficultés de l’armée italienne à empêcher les migrants de s’en échapper et redoute ainsi une propagation du Covid-19 dans sa population. De son côté, le président de la région Sicile, Nello Musumeci, avait décidé de fermer par décret tous les centres d’accueil de migrants de Sicile (comprenant donc Lampedusa) voilà un peu plus d’une semaine en raison des risques sanitaires liés au coronavirus. Mais la justice italienne a rejeté l’initiative.

AK

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Pour Mathieu Kassovitz, le caillassage de pompiers par des racailles est un « moyen d’expression d’une frustration » [Vidéo]

Invité sur le plateau de LCI pour parler d'insécurité, le réalisateur Mathieu Kassovitz a fait une nouvelle fois preuve...

Nantes. Arrestation d’un suspect du meurtre de janvier aux Dervallieres

Le 11 janvier dernier, au pied du Building, immeuble assiégé par le trafic de drogue aux Dervallieres - il...

Articles liés

Vague migratoire. 1400 migrants ont abordé l’Europe ce week-end

Nouvelle vague migratoire en Europe, nouvelle capitulation des autorités. Plus de 1400 migrants sont arrivés, samedi et dimanche, à Lampedusa dans le sud de...

Loire-Atlantique. Le préfet va-t-il capituler sur la régularisation d’un migrant « face à l’émotion » ? [MAJ : Capitulation de la Préfecture]

MAJ du 27 avril 6h50 : Comme c'était prévisible, le Préfet de Loire-Atlantique, qui n'hésite pas à envoyer ses troupes faire de la répression...

« L’Allemagne. Mais normale » : l’AfD vote contre le port du masque obligatoire [Vidéo]

Réunie le week-end dernier lors d'un congrès à Dresde dans la perspective des élections législatives allemandes de septembre, la formation politique AfD va mener...

Italie. SOS Méditerranée débarque à nouveau des migrants africains subsahariens en Sicile

Plus de 100 migrants clandestins ont été débarqués en Italie par le navire de SOS Méditerranée, l'Ocean Viking. L'immense majorité provient d'Afrique noire tandis...