États-Unis. Ron DeSantis va créer une police anti-fraude électorale en Floride

Floride

La lutte contre la fraude électorale est une priorité pour Ron DeSantis, gouverneur de Floride. Un état qui vient de se doter d’une nouvelle unité de police dédiée à cette question dans des États-Unis encore marqués par les accusations de Donald Trump sur un éventuel trucage du scrutin de 2020.

En Floride, Ron DeSantis veut faire la chasse à la fraude électorale

Le gouverneur républicain de la Floride, Ron DeSantis, a signé lundi 25 avril un projet de loi visant à créer une force de police dédiée à la lutte contre la fraude électorale. Dans un contexte américain où l’ancien président Donald Trump a déclaré suite à sa défaite à l’élection présidentielle de l’automne 2020 que le scrutin avait été truqué. Plus généralement, Donald Trump avait largement remis en cause la probité du système électoral des États-Unis après sa non-réélection.

Quant à la nouvelle législation, répondant ainsi à une priorité absolue pour le Parti républicain, elle prévoit d’affecter à l’unité créée 25 agents de police, lesquels seront réunis dans un Bureau des crimes électoraux. Celui-ci sera placé sous l’égide du Bureau du Secrétaire d’État pour examiner les irrégularités ou les illégalités de vote. L’unité aura également pour mission d’enquêter sur les allégations de fraude électorale.

« Je ne pense pas qu’il y ait un seul endroit dans le pays [les États-Unis, NDLR] où vous devriez avoir plus confiance dans la prise en compte de votre vote que dans l’État de Floride » a déclaré Ron DeSantis. Le gouverneur, par ailleurs considéré comme candidat potentiel du camp républicain à l’élection présidentielle américaine de 2024, estimait toutefois que des règles supplémentaires étaient nécessaires pour lutter contre la fraude électorale.

La nouvelle loi intervient après que Ron DeSantis a fait de la législation sur le vote un point central de son action cette année, poussant donc la Chambre d’État contrôlée par les républicains à créer l’unité de police susmentionnée.

Les démocrates hostiles à la mesure

Chez les démocrates, la loi de Ron DeSantis a été jugée comme étant politiquement motivée et inutile, les opposants au gouverneur de Floride arguant que les procureurs locaux peuvent s’occuper des délits électoraux. Les démocrates qui estiment également qu’un tel projet de loi pourrait conforter les électeurs pensant que l’élection de Joe Biden soit le résultat d’un scrutin truqué.

« La soi-disant législation de réforme électorale de DeSantis est une attaque continue du Parti républicain pour générer la méfiance du public envers l’intégrité de nos élections. Ce projet de loi est inutile et constitue un gaspillage de l’argent des contribuables », a déclaré auprès d’Associated Press la représentante démocrate Tracie Davis.

Lors de la cérémonie de signature du projet de loi le 25 avril, Ron DeSantis a suggéré que les services de police qui existaient jusqu’à présent n’étaient possiblement pas équipés ou disposés à enquêter en profondeur sur les cas de fraude électorale. « Certains d’entre eux ne se soucient peut-être pas autant des questions électorales. Je pense que les réactions sont mitigées. Nous voulons donc simplement nous assurer que les lois en vigueur sont appliquées », a ajouté le gouverneur.

Pour l’anecdote, ces déclarations de Ron DeSantis ont été tenues depuis un bar sportif situé à Tampa, dans le comté de Hernando.

Un durcissement des sanctions en Floride

Par ailleurs, le gouverneur de Floride a plaidé en faveur de sanctions plus sévères pour la « récolte de bulletins », qui consiste à collecter des bulletins de vote par correspondance et à les déposer pour qu’ils soient comptés. Un délit désormais passible d’une peine de prison pouvant aller jusqu’à cinq ans.

Les républicains à l’échelle nationale ont souligné la nécessité de rétablir la confiance du public dans les élections et ont adopté plusieurs lois sur le vote au cours des deux dernières années visant à placer de nouvelles règles autour des méthodes de vote par correspondance et de vote anticipé qui étaient populaires en 2020.

Dorénavant, Ron DeSantis est tenu de nommer un groupe d’officiers spéciaux du Département de l’application de la loi de Floride qui vont être chargés de traquer les violations de la loi électorale. La loi d’État existante permettait au gouverneur de nommer des agents pour enquêter sur les violations de la loi électorale, mais ne l’obligeait pas à le faire.

Enfin, la nouvelle loi exige aussi que les superviseurs électoraux procèdent plus fréquemment à la mise à jour des listes électorales.

Quand la Floride de Ron DeSantis interdit la propagande LGBT à l’école primaire :

États-Unis. La Floride de Ron DeSantis va interdire la propagande LGBT à l’école primaire

Crédit photo : Wikimledia Commons (CC/Gage Skidmore) (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

2 réponses

  1. Le futur président des USA très certainement , il met en place en Floride des mesures qu’il pourra appliquer au cas où .

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS