Législatives 2022. La profession de foi de Sophie Régnier, candidate Reconquête Morbihan 4ème circonscription

Nous l’avons annoncé dans un article du 18 mai 2022, nous demandons à tous les candidats de nous adresser leurs professions de foi et texte de présentation en vue des élections législatives 2022 (sur [email protected]). Ci-dessous celle de Sophie Régnier, candidate Reconquête Morbihan 4ème circonscription.

Pour voir la liste des candidats présents dans le Morbihan pour les législatives 2022 c’est ici.

49 ans mariée et mère de 3 enfants.

J’habite à Péaule depuis 20 ans. Professeur de Sciences de la Vie et de la Terre en lycée public depuis 2 ans après avoir enseigné pendant 12 ans à l’école primaire et 2 ans au collège dans cette circonscription.

Tout au long de la scolarité de mes enfants je me suis engagée à l’amicale laïque de leur école et de leur collège et comme parent déléguée dans chaque établissement.Je suis également investie dans les paroisses proches.

Je ne m’étais encore jamais engagée en politique dans aucun parti.

J’ai renoncé à ma vie tranquille et anonyme car les idées d’Eric Zemmour m’ont rendu l’espoir qu’on pouvait changer les choses et restaurer les fleurons nationaux que sont l’Ecole, la Santé, la Défense, l’Industrie françaises. En effet, comme la plupart des Français, je me désolais du déclassement et de l’appauvrissement de la France depuis 40 ans.

Les propos d’Eric Zemmour dans ses émissions télévisées ont réveillé en moi l’amour de la France, et l’espoir qu’il était encore possible de retrouver notre grandeur d’autrefois. Il m’a fait comprendre que chacun, avec ses capacités pouvait participer à ce relèvement, en nous unissant.

Je me suis d’abord engagée en tant que signataire de la tribune des « profs avec Zemmour » puis, durant la campagne présidentielle, j’ai œuvré au nom de la Société Civile avec Zemmour.
Après les élections, j’ai compris que quelque chose avait changé, que ça ne serait plus pareil, qu’une force était en train de se lever pour contrer le déclin de la France et qu’il fallait unir les électeurs de droite, tous les patriotes pour faire face à l’engloutissement de la France que propose Mr Macron et la gauche tout entière.
On m’a proposé de me présenter aux législatives, et j’ai décidé, après réflexion, qu’il fallait en effet m’engager pour enraciner Reconquête ! dans notre paysage breton.

Même si cette élection est nationale, le député représente les citoyens qui l’ont élu et la terre qui le nourrit.

En tant que mère, je sais ce que c’est de défendre l’avenir et la sécurité de ses enfants. Je sais ce que c’est que transmettre un patrimoine. Alors je pense être capable de représenter tous les citoyens de ma circonscription, surtout ceux qui s’inquiètent de l’avenir des jeunes ou de nos anciens, ceux qui s’inquiètent du niveau scolaire, des études, du premier emploi, des contraintes qui pèsent sur les automobilistes qui vont travailler (coût du carburant, permis à points). Je me battrai aussi pour la sauvegarde de notre fabuleux patrimoine, nos villages et nos calvaires, nos légendes et nos traditions, notre inventivité, notre Histoire faite de résistance et de martyr.

En tant qu’enseignante, je sais ce que c’est de transmettre des savoirs. Il est urgent de retrouver nos racines, de revenir au monde réel et de reconquérir nos bourgs et nos villages.

Les disciplines que j’enseigne, les sciences de la Vie me permettent de transmettre mon amour de la biodiversité, tellement riche et variée de Pénestin à Brocéliande, qu’il est important de préserver. Littoral, forêts, bocages, marais, cours d’eau sont les principaux atouts pour absorber naturellement le CO2, contrairement aux éoliennes qui défigurent les paysages, abîment durablement les sols, perturbent voire tuent la faune avec une productivité intermittente.

J’enseigne aussi les sciences de la Terre, je suis donc sensible au climat perturbé en ce moment, avec les inondations que nous avons connues et maintenant la sécheresse préoccupante. Nous avons un patrimoine géologique très riche que nos ancêtres ont su utiliser pour bâtir nos villages et nos chapelles, nous avons le canal de Nantes à Brest et les forges de Paimpont qui peuvent nous servir pour construire un vrai projet écologique durable et respectueux de la nature.

Pour cela, nous avons besoin de vous, les anciens : restez et transmettez ce que vous êtes. Nous avons besoin de vous, les actifs : devenez ce que vous êtes. Nous avons besoin de vous, le jeunes : devenez ce que vous recevez.

Bernard Huet, Suppléant de Sophie Régnier pour la 4ème circonscription du Morbihan

67 ans, il est né à Rieux où il réside, dans sa maison natale, depuis sa retraite où il produit du jus de pommes. Il est grand amateur de vélo et passionné par les questions d’aménagement du territoire.

Ancien cadre SNCF honoraire il a passé 40 ans de vie active en région parisienne. De 1995 à 2008, il a été maire adjoint en charge des finances et de l’urbanisme aux Clayes-sous-Bois (Yvelines).

Il s’est présenté aux élections cantonales d’Allaire en 1988. Il a participé aux élections municipales partielles organisées à Rieux en 2006, puis aux sénatoriales et aux législatives de 2017.

Réunions publiques thématiques :

le 18/05 à Guer : Défense et Famille

le 20/05 à Ploërmel (salle des fêtes) : Ecole et Santé

le 1er juin à La Gacilly (Salle Mathurin Robert) : Ecologie – Artisanat

le 3 juin à Josselin (centre culturel): Agriculture Bioéthique Transmission

le 9 juin à Allaire (ferme de Coueslé): Pouvoir d’achat et aménagement du territoire

Réunion prévue aussi à Malestroit

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

5 réponses

  1. On voit bien que cette candidate est nouvellement arrivée en politique après avoir été convertie par la doctrine d’Éric Zemmour. On peut la comprendre car cette doctrine est convaincante sur la plupart des problèmes qui se posent actuellement à la France.
    La profession de foi de cette dame est donc intéressante mais elle pourrait s’adresser à n’importe quelle région de France de la même façon car on ne retrouve pas grand-chose de spécifique au sujet de notre région.
    Et c’est bien dommage car elle va se retrouver face à Paul Molac (professeur de lycée également) qui est, qu’on le veuille ou non, le porte-parole emblématique des deux langues de Bretagne qu’il parle couramment. Paul Molac est aussi un ancien agriculteur et il bénéficie d’un soutien massif de cette profession, ce qui est essentiel dans cette circonscription, il pourrait même être élu au premier tour comme en 2017.
    Le problème avec Reconquête, c’est qu’il faudrait que ce parti sorte de l’ambiguïté dans laquelle il se trouve au sujet des spécificités de certaines régions, comme la Bretagne, attachées à la sauvegarde de leurs cultures et traditions (peut-être pas assez d’ailleurs !). Je voudrais bien être démenti, mais je crains malheureusement qu’il ne s’agisse que d’un parti jacobin partisan d’une organisation ultra-centralisée de la France.

    1. le souci avec Paul Molac, c’est qu’il brille par son absence à l’Assemblée Nationale.
      allez consulter l’argus des Députés et vous constaterez que seule la défense de la langue bretonne, ce que j’approuve, l’a occupé pendant cette mandature.
      je l’ai personnellement rencontré au sujet de la somme astronomique de la passerelle de Foleux, entre Péaule et Bégane, 680 millions hors taxes alors qu’elle pouvait se faire pour 20 fois moins cher 200 m plus haut.
      résultat, il a probablement classé verticalement le dossier chiffré que je lui avait remis.
      j’ai pensé et je pense toujours que ce fut un énorme gaspillage d’argent public dont il est responsable et que cette somme aurait été mieux employée ailleurs.
      désormais, il n’aura plus ma voix.

      1. l’Argus des députés ne reprend que le travail liè aux finances donc de la commission des Finances, Paul MOLAC siège dans la commission des lois.
        Si vous jeter un œil sur le site indépendant « nos députés », vous verrez au contraire qu’il est toujours dans les plus actifs des députés.

    2. entièrement d’accord avec cette analyse là est le problème, mais à tout prendre dans certains endroits ce choix est encore un moindre mal

  2. deux personnes impliquées dans la défense des intérêts des gaulois et des celtes plutot qu’ukrainiens, maghrébins, africains!

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS