Législatives 2022. La profession de foi de Tugdual Perennec, candidat dans la 6 e circonscription du Finistère.

Nous l’avons annoncé dans un article du 18 mai 2022, nous demandons à tous les candidats de nous adresser leurs profession de foi et texte de présentation en vue des élections législatives 2022 (sur [email protected]). Ci-dessous celle de Tugdual Perennec, candidat (sans étiquette) dans la 6 e circonscription du Finistère.

Pour voir la liste des candidats présents dans le Finistère pour les législatives 2022 c’est ici.

J’annonce avec plaisir, ma candidature au poste de député pour la 6 e circonscription du Finistère.
Je le fais, afin de pouvoir représenter plusieurs idées et être en mesure de travailler avec l’ensemble de la classe politique.

J’ai eu une formation d’ingénieur généraliste et je me suis spécialisé dans les achats pour les entreprises. Les connaissances et les compétences que j’ai acquises, me permettront de défendre au mieux votre argent. L’argent de l’état, c’est votre argent. Il sera, avec moi, utilisé en priorité pour chacun et je ferais en sorte d’étudier de manière très précise les dépenses que l’état voudra en faire.
Je mettrais en place des recherches d’économies sans pour autant réduire les services. (Suppression d’intermédiaires, réduction des marges indécentes, fin des fausses mises en concurrence pour répondre aux exigences de l’Union européenne)
Je promets que ma candidature ne sera pas entachée de trouble.
Ma candidature est une candidature indépendante des partis, car je pense qu’il ne faut pas être obligé de suivre en permanence un chef de file. C’est pourquoi, cette autonomie sera une force pour moi et pour vous que je représenterai au mieux.

J’ai 36 ans. Mon attachement au Finistère est ancien. Je vis en presqu’iles de Crozon à Roscanvel depuis toujours, j’ai été à l’école à Ploudiry, Bohars, Brest, j’ai travaillé à Concarneau, Quimper, St Hernin et aujourd’hui Douarnenez.

Du côté de mon père, mon arrière-arrière-grand-père (Jean-marie Quemener) a eu la médaille d’or par la société des sauveteurs de la seine en juin 1879 pour avoir sauvé avec d’autres environ 50 personnes de la noyade lors du naufrage de l’arrogante (non loin de Toulon). Il mourut peu de temps après car il n’avait jamais pu se remettre des efforts qu’il avait fournis. Son fils devenant orphelin est devenu pupille de la nation. Il fût médecin militaire et sa fille épousa mon grand-père lui-même médecin militaire. Accomplissant chacun leurs devoirs pour la France durant toute leur vie.
Le berceau des PERENNEC se trouve dans la 6ème circonscription, mon arrière grand père est enterré à Coray et mon grand père à Roscanvel

Du côté de ma mère, mon arrière-grand-père fût envoyé avec ses frères en première ligne car parlant pratiquement que le breton pendant la première guerre mondiale. Il y revient profondément meurtri ayant perdu la quasi-totalité de ses collègues. Il reprit sa vie de paysan et il fit apprendre le Français à ses enfants. Après la grande dépression, le blé américain arrive sur le marché Français. Il ne peut pas vendre sinon à perte son blé qui s’entasse dans son grenier à blé. En 1936, le front populaire prend le pouvoir et rachète le blé des Français. Habitant Roscanvel, le blé doit être envoyé aux coopératives de Landerneau ou Douarnenez pour être racheté par l’état. Pour se faire, le moyen utilisé par l’époque était le bateau et c’était le curé du village qui était en charge de se transport. Les paysans et ma famille étaient presque tous illettré avec peu de culture. Il fallait payer le bateau pour envoyer le blé. Au retour de ce bateau, il y eu un petit acompte permettant au paysan de survivre, l’argent devait arriver bientôt c’était lié à une lenteur administrative. La saison suivante arriva, il ne fût toujours pas payé de son blé. Il apporta son blé au bateau et le curé gérant les caisses lui demanda de payer le transport. Mon arrière-grand-père lui indiqua de prendre sur ce qu’il lui devait. Le prête lui dit : « Ce sont 2 caisses différentes » et il leva le poing face à mon arrière-grand-père en lui disant : « Toi Clorennec, tu es un communiste ». Il était à 2 doigts d’aller à l’eau avec lui mais il réalisa très vite que les paysans qui crevaient de faim n’auraient sauvé que le curé. Il ne savait pas lire mais il analysa que le communisme, c’était défendre son travail. Pendant la seconde guerre mondiale, il perdu un fils, un autre était avec son canon aux portes de berlin avant d’apprendre la réédition de la France et il fût emprisonné et mon grand-père, lui, est parti en Angleterre continuer le combat. Il voulait être pilote mais il oublia un L à « Famille » en morse. Il fît le débarquement en Provence. Il vu des gens mourir la croix à la main et la photo de leur enfant dans leur poche… Il eut en horreur la guerre et le commandement des hommes qui n’allait pas au front. Il fît la guerre d’Indochine et d’Algérie. Il fit de la prison en Algérie car il a refusé d’envoyer ses hommes en parachute sur un site ordonné par un petit jeune venu de Paris. Tous les hommes ayant étaient là-bas sont mort et il eut la reconnaissance de tous ses hommes. Il attrapa le paludisme car il pensait être plus fort et il vécut avec cette maladie jusqu’en 2005. Il refusa toute médaille et toute reconnaissance car pour lui, ce qui a été fait ne méritait pas de médaille…

Du côté de ma grand-mère maternel, sa famille a eu des reconnaissances de dette de l’état Français après la première guerre mondiale car elle avait fourni tout leur or pour payer les américains en arme pour la France. Les papiers sont toujours présents dans ma famille, ce qui nous rappelle la valeur d’une promesse…

Aujourd’hui, je me présente à vous ici car je ne peux plus accepter les injustices. Accepter, c’est autoriser les personnes à mal se comporter et je ne veux pas que d’autres soient touché par ça. Mes engagements et mon histoire vous montre que j’agirais au mieux pour des intérêts collectifs et non pour des intérêts individuels.

Durant 5 ans :

J’ai le souhait de travailler sur la transparence des banques avec l’affichage obligatoire de leurs barèmes montrant aux yeux de tous que pour un même prêt une personne gagnante 28k€ payera plus de taux d’intérêts que celui gagnant 35k€ qui lui payera plus d’intérêts que celui de 60k€ et qui paiera moins que celui qui gagne plus de 90k€.
Exemple : début 2021, dans une banque, pour un prêt sur 10 ans de 100 000 € une personne gagnant moins de 30k€ par an obtenait un prêt avec un taux à 1.45% alors que celui qui gagnait 90k€ avait un taux à 0.75 %. Pourquoi ? La garantie bancaire étant payé par les 2, l’assurance de prêt étant présent pour les 2… Je suis choqué de voir que les banques peuvent prendre 2 fois plus d’intérêt sur quelqu’un qui gagne peu que quelqu’un qui gagne beaucoup.
Je lutterai pour mettre fin à cette pratique.

J’ai aussi le souhait de travailler sur la transmission du patrimoine.

Il faut pouvoir faciliter les dons de son vivant. Exemple : défiscalisation jusqu’à 1 million d’euros tous les 10 ans afin de transmettre le patrimoine que vous avez créé, ce qui aidera les jeunes à pouvoir vivre dans notre région. Ceci permettra aussi de conserver des biens familiaux et des entreprises, qui parfois doivent disparaître ou être divisé le jour du décès de notre proche.
Lors de la mort à 90 ou 100 ans pour ses enfants de 60-70 ans qui ont terminé leur vie professionnelle, c’est souvent moins utile que s’ils avaient pu donner avant.

Autre point, je souhaite défendre et protéger la culture bretonne.

Je défendrai l’ancien député élu sous l’étiquette LREM (Paul Molac) pour protéger la culture bretonne en apportant une protection du patrimoine immatériel.
Notre région fait l’objet de beaucoup de convoitise par sa culture et aussi son climat. Ceci est une bonne chose pour notre économie (Hôtels, restaurants, thalassos, sites touristiques ainsi que nos magasins qui font la majorité de leur chiffre d’affaires en été)
Préserver notre culture, c’est préserver notre avenir.

Pour finir, je promets d’être à l’écoute.
Le 12 juin, je vous invite à mettre dans l’urne mon bulletin.

Votre vote compte !
Tugdual PERENNEC

Un citoyen au service de tous les citoyens

Je mets ci-dessous mon positionnement concernant plusieurs idées :

Egalité :

L’égalité est une valeur importante, elle est l’une des valeurs représentant notre pays.

Je constate que lorsque nous souhaitons faire un prêt. Le taux d’endettement est généralement fixé à 35% (sauf certaines dérogations). Cependant, pour un même prêt, nous ne sommes pas égaux. Les personnes ayant un meilleur revenu se verront accorder un meilleur taux pour un prêt autorisé similaire.

Pourquoi celui qui gagne moins bien sa vie devrait payer plus d’intérêts de prêt ? Je ne suis pas pour l’égalité à outrance, mais l’équité ici n’est pas respectée. Les banques prélèvent donc plus d’intérêts sur une personne ayant moins les moyens que l’autre. Je travaillerai afin de vous représenter et de défendre les intérêts de chacun. Chaque projet, s’il est accepté, ne doit pas avoir un coût de crédit supérieur en fonction du revenu. Ceci représenterait une discrimination.

Justice :

Personne attaqué ayant gagné : Mise en place d’une procédure de remboursement de la totalité des frais de dépenses suite à un litige

Personne attaquant ayant gagné : Mise en place d’une procédure de remboursement de minimum 80 % des frais engendré.

Rendre la justice plus lisible pour les usagers. Avec mise en place, d’un échange physique avec un ou des juges suite à un jugement afin que l’usager puisse comprendre le jugement. À la fin de cet échange, les juges devront faire une note récapitulative de l’échange avec les questions et les réponses et faire signer celle-ci par le justiciable. Le juge pourra aussi demander à refaire juger une affaire si celui-ci n’est pas en mesure de justifier le jugement. Aucune condamnation n’interviendra suite à cet échange. Tout cela pour éviter moult appels et cassations.

Sécurité routière :

Avec la réduction des hôpitaux, les usagers sont de plus en plus éloignés des médecins.

Le retour de la vitesse à 90km/h sur certaines routes reliant des villages éloignés est nécessaire.

L’étude de la fréquentation des hôpitaux de court séjour montre que près de 30 % des patients sont hospitalisés à moins de 10 minutes de chez eux et près de 50 % à moins de 20 minutes.

Travail :

Exonération de taxe pendant un an pour tous les CDI afin d’encourager l’embauche longue durée.

Nous avons un système de retraite qui fonctionne, vous allez élire une personne qui protégera les acquis sociaux. Certains économistes avaient estimé que nous aurions un déficit de 23.4 milliards pour l’année 2020, ils l’avaient indiqué en novembre 2020. Nous avons bien eu un déficit en 2020 de 13 milliards, mais l’erreur n’était de plus de 10 milliards d’estimations. Alors comment croire aux estimations lointaines quand une estimation à 2 mois est fausse ? Il y a des excuses, il y en a toujours pour expliquer une anomalie ou un accident.

Je vous demande de me choisir afin d’avoir une personne ayant du recul sur les chiffres, une personne qui pourra ne pas prendre une décision influencée par de mauvais indicateurs.

Peut-on confier à n’importe qui le choix de notre retraite et celle de nos enfants ? Je prendrais mes responsabilités pour choisir ce qui sera le plus adapté pour la collectivité.

Environnement :
Il n’est pas normal d’avoir des fruits et légumes venant de destinations lointaines moins chers que les mêmes fruits et légumes produits dans notre région.

Avoir des fraises espagnoles moins chères que les fraises de Plougastel par exemple. Pour ce faire, je vais travailler sur le sujet afin de pouvoir améliorer la compétitivité de nos produits locaux.
J’ai le souhait de faire voter une loi qui avantagerait les productions de proximité

Je défendrai une proposition de suppression de la TVA ou une TVA plus avantageuse pour toutes les productions qui seront à moins de 100 kilomètres de leur lieu de vente.

Services publics :

Je défendrais les services publics en améliorant leurs achats et leurs dépenses. Je ferais en sorte de ne pas réduire le service que nous avons. Il n’est pas normal de réduire un service de santé ou d’éloigner les services hospitaliers dans l’optique de réduire les coûts. Il y a toujours d’autres solutions, la vie des personnes est plus importante comme nous l’avons constaté avec le virus du COVID.

Europe :

Prôner une égalité fiscale et salariale pour l’ensemble des marchés ouverts en Europe ou une compensation doit être réalisée par pays sur leurs marchés.

Audiovisuel :

Réduire le financement de l’audiovisuel public pour les citoyens.

Jeunesse :

Créer des postes d’accompagnement pour le lancement des jeunes entrepreneurs afin de pouvoir répondre aux différentes normes, règles tout en profitant des avantages.

Protéger les APL pour tous les étudiants et les familles.

Résumé :

Défense du droit des citoyens (Une démocratie doit avoir des droits plus importants que des devoirs pour les citoyens) : Contre le vote obligatoire des citoyens
Egalité (intérêt bancaire différent en fonction des revenus, uniformisation, …)
Justice (Remboursement total des frais ou 80% garantie si victoire en justice, rendre plus lisible la justice rendu aux citoyens)
Sécurité Routière (repasser aux 90km/h, réduire les délais de déplacement entre les hôpitaux, …)
Travail (encouragement du CDI par une exonération de charge temporaire, défendre les retraite, …)
Service public (Travailler sur la réduction des coûts via les achats, assurances, les investissements (immobilier, …) …, améliorer le recrutement et les salaires, …)
Europe (Prôner une harmonisation fiscale, lutter contre la concurrence déloyale à l’intérieur de l’Europe, …
Tourisme (protection et développement de nos sites)
Jeunesse (mettre en place des systèmes permettant d’avoir un travail à la fin de chaque formation)
Environnement (défendre les produits locaux en supprimant la TVA sur les produits vendus à moins de 100 kilomètres de sa production, ne plus éloigner nos services publics imposant une consommation énergétique importante, …)
Audiovisuel (diminution du financement audiovisuel et donc de la taxe)

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Une réponse

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !