Législatives 2022. La profession de foi de Gauthier Bouchet (RN), candidat sur la 8ème circonscription de Loire-Atlantique

Nous l’avons annoncé dans un article du 18 mai 2022, nous demandons à tous les candidats de nous adresser leur professions de foi et texte de présentation en vue des élections législatives 2022 (sur [email protected]). Ci-dessous celle de Gauthier Bouchet (RN), candidat sur la 8ème circonscription de Loire-Atlantique.

Pour voir la liste des candidats présents en Loire-Atlantique pour les législatives 2022 c’est ici.

Madame, Monsieur,

Les dimanches 12 et 19 juin, vous avez l’opportunité de désigner un député patriote, pour que la région nazairienne, la Brière, le Sillon et l’Estuaire soient enfin correctement représentés à l’Assemblée nationale.

Le bilan de la députée sortante, Audrey Dufeu, est calamiteux. Comme tous les représentants de la République en marche (LREM), elle n’a pas su vous défendre, ces cinq dernières années. Ne croyez pas qu’elle ferait mieux si elle était réélue ! En tant que représentante locale du pouvoir macroniste, elle a su montrer, depuis cinq ans, comment elle envisageait la politique : une approche dogmatique, sectaire, verticale et sans concertation réelle, qui exclut une grande partie des habitants, au lieu de les rassembler.

Je prône pour ma part une autre politique. Militant implanté, je suis de nouveau le candidat de Marine Le Pen et du Rassemblement national dans votre circonscription, comme il y a cinq ans. Je pars au combat aux côtés de ma suppléante, Anne Trividic, retraitée de la bijouterie.

Je me revendique d’un patriotisme intransigeant sur la défense des intérêts français ; patriotisme humain, social, ouvert sur le monde et non replié sur lui-même. Il n’empêche qu’en France, je veux la défense des Français d’abord, qu’ils soient les premiers bénéficiaires de l’accès aux logements, à la protection sociale et aux emplois.

Madame Dufeu, elle, ne propose rien d’autre qu’une préférence étrangère. Les candidats de la France insoumise et du Parti socialiste ne disent d’ailleurs pas autre chose : les autres d’abord, les nôtres… ensuite !

Je veux inverser cet état de fait, pour remettre les choses en ordre !

Député de la Nation, j’appuierai tout d’abord une politique volontariste de réindustrialisation de notre bassin d’emploi, qui a tant souffert ces dernières années, et qui souffre encore, en témoigne la situation inquiétante des chantiers navals de Saint-Nazaire, régulièrement promis à la revente, parfois au bénéfice d’entreprises étrangères J’ai toujours milité pour leur nationalisation, je me satisfais donc de la montée de l’État et de DCNS au capital des Chantiers. Par ailleurs, plus que jamais, je souhaite l’abrogation de la directive de détachement des travailleurs. Concernant l’avenir de la laiterie Candia de Campbon, il sera garanti, car je porterai au niveau national la demande d’un soutien financier de l’État en vue de sa reprise, tout comme je porte depuis ces dernières semaines au conseil régional l’idée d’un appui financier des collectivités locales. Ainsi, les 160 licenciements annoncés n’auront pas lieu, car je défendrai ce dossier avec fermeté et constance à l’Assemblée.

Député de la Nation, je contribuerai à accélérer et rationaliser la transition énergétique et écologique, grâce notamment au fleuron local que constitue Algopolis, dans le cadre de la bioéconomie bleue. Concernant la centrale thermique de Cordemais, limitrophe de notre territoire, et dont la fermeture affecterait directement l’emploi dans la région nazairienne, j’appuierai le maintien de l’activité et des emplois, moyennant la modernisation du site en centrale à petit réacteur modulaire (PRM), en remplacement du projet de reconversion biomasse, que l’État n’a pas soutenu.

Député de la Nation, je serai intransigeant sur le maintien des services publics de proximité (lignes de bus, relais postaux…) et des commerces, en particulier dans les communes rurales, comme à Donges, où la Poste a significativement réduit ses activités, perdant douze heures d’ouverture hebdomadaire, après, en 2021, sa fermeture le lundi. Cette désertification rurale, amplifiée sous le quinquennat Macron-Philippe-Castex, sans que LREM n’y trouve rien à redire, est une calamité pour nos territoires. Elle affecte en particulier les publics les plus sujets aux fragilités sociales, notamment nos personnes âgées.

Mais je ne pourrais porter ces mesures à l’Assemblée qu’avec vous. J’ai donc besoin plus que jamais de votre confiance, et de votre suffrage.

Les candidats du Rassemblement national dans la huitième circonscription de la Loire-Atlantique :

  • Titulaire – Gauthier Bouchet, 34 ans, historien, conseiller régional

  • Suppléante – Anne Trividic, 64 ans, fabricante de bijoux retraitée

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !