Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Législatives 2022. L’UDB coincée entre la NUPES et le Parti Breton

Ana Sohier, candidate UDB aux législatives et conseillère régionale, voulait donner des leçons d’administration publique aux membres du Parti Breton sur la question de la parité :

Ce à quoi Joannic Martin, porte-parole du PB, lui a répondu élégamment :

Or voici très exactement ce que dit la loi. Même si le Parti Breton ne respecte pas stricto-sensu la parité (18 candidats hommes pour 16 femmes ainsi que 29 suppléants pour 5 suppléantes) il devrait tout de même passer dans les clous car l’écart des titulaires entre hommes et femmes est inférieur à 2%.

Cet échange d’amabilités souligne cependant une réalité de terrain : la gêne qu’occasionnent les candidatures du Parti Breton pour l’UDB. En effet, jusqu’alors, l’UDB était le seul parti autonomiste breton à présenter systématiquement des candidats à toutes les élections en Bretagne, les autres formations présentant des candidats isolés. Or, depuis quelques scrutins, le Parti Breton a acquis la capacité de se porter systématiquement à tous les scrutins, ce qui obère les chances de l’UDB qui considérait comme acquis le “vote breton”.

La formation autonomiste semble ne pas avoir compris que les temps ont changé : le vote à Gauche ne fait plus recette (les scores des dernières présidentielles en sont la preuve) et, avec l’émergence de la NUPES, la Gauche est totalement trustée par les Mélenchonistes et associés (dont les Verts et le PS, traditionnels “partenaires” de l’UDB qui leur laissaient jusqu’alors quelques miettes). Or les Mélenchonistes sont empreints d’un jacobinisme bien peu compatible avec l’autonomisme UDB, même si celui-ci est auto-proclamé “de Gauche”. Des accords nationaux entre UDB et NUPES paraît donc bien peu envisageable. L’UDB se verra donc systématiquement opposer un candidat LFI/EELV/PS à toutes les élections tant que durera la NUPES ! Aïe…

Partant, quel créneau peut encore exploiter l’UDB ? Le créneau de Gauche est pris, celui de l’écologie est également pris par un partenaire EELV qui tourne désormais le dos à l’UDB, reste le créneau “breton”. Hélas, sur ce sujet l’UDB est désormais concurrencé par le Parti Breton qui, lui, ne souffre pas des mêmes handicaps gauchistes que l’UDB.

D’où une certaine tension dans un parti qui s’est longtemps vécu comme électoralement hégémonique sur la scène bretonne.

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Une réponse à “Législatives 2022. L’UDB coincée entre la NUPES et le Parti Breton”

  1. Lucien Cariou dit :

    La parité est une vaste fumisterie dûe encore à la gauche bien pensante.
    Et mes propos ne sont absolument pas sexistes. Peu m’importe qu’il y ait plus de femmes que d’hommes sur les listes des partis. Ce qui est important, c’est bien le fait que ceux et celles qui se présentent soient motivés. Le remplissage, cher à la gauche , ne relève pas d’une grande forme de pensée !

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

A La Une, Local, NANTES, Politique

Nantes : Johanna Rolland (PS) ne veut plus entendre parler de Mélenchon

Découvrir l'article

Politique

44 % des français considèrent qu’il faut limiter les pouvoirs du Conseil constitutionnel en matière de législation

Découvrir l'article

Sélection de la rédaction, Sociétal

Sondage explosif : 65% des Français favorables à la suppression du droit du sol sur tout le territoire

Découvrir l'article

Politique

Tifenn Siret (UDB) gagnerait à défendre la « préférence bretonne »

Découvrir l'article

Politique, Sociétal, Société

Le “Peuple Breton”, mensuel de l’UDB, fête ses 60 ans !

Découvrir l'article

Politique, Sociétal, Société

Session du conseil régional de Bretagne : Gaël Briand enfile les perles !

Découvrir l'article

Local, NANTES, Politique

Nantes : un élu UDB interrompu par Valérie Oppelt alors qu’il parlait breton au conseil municipal

Découvrir l'article

Politique

L’UDB est à la recherche de « réponses de gauche »

Découvrir l'article

Politique, RENNES

Rennes : insoumis et socialistes ne s’aiment plus

Découvrir l'article

Immigration, Local, Politique, PONTIVY

Lydie Massard : une autonomiste bretonne entre au parlement européen

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍