Législatives : Marc Le Fur sort l’artillerie lourde

Marc Le Fur, en ballotage sur la 3è circonscription des Côtes d’Armor contre un candidat NUPES sort l’artillerie lourde dans sa communication d’entre deux tours :

Et celui-ci de faire appel aux valeurs autonomistes bretonnes en fustigeant le jacobinisme et l’hostilité aux langues régionales de Jean-Luc Mélenchon.  Marc Le Fur n’est cependant pas tombé sur le bon adversaire sur ces questions puisque si le candidat Antoine Ravard est plutôt un PS bon teint (il a notamment été conseiller de Martine Aubry), sa suppléante écolo (mais pas EELV) Valérie Tabart, ancienne maire de Laurenan, est plutôt sensible aux visions autonomistes et est favorable au gallo. C’est d’ailleurs sous son mandat qu’ont été installés les panneaux en gallo à l’entrée du bourg de « Laornan ».

Mais là où Marc Le Fur a raison c’est que Valérie Tabart n’est que suppléante d’un député parmi 577 et qu’un gouvernement Mélenchon induit l’arrivée au pouvoir de jacobins extrémistes comme Alexis Corbière (qui a écrit un livre sur le sujet « Jacobins ! » glorifiant le centralisme et l’action de Robespierre) ou Manuel Bompard. A l’image des associations bretonnes qui alertent depuis quelques jours sur une possible arrivée de Mélenchon à Matignon, la victoire de la NUPES ce dimanche signifierait la fin des écoles Diwan et une recentralisation massive des pouvoirs.

Crédit photo :

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

6 réponses

  1. Macron semble moins hostile aux « langues régionales » que quelqu’un comme Corbière, mais cela engage peut être surtout ceux qui y croient.

  2. Quoi ? Artillerie lourde ? Au contraire, Marc Le Fur est gentil, trop gentil avec les mélanchonistes, ces thuriféraires de Robespierre et des jacobins, ces précurseurs d’Hitler, d’Himmler et de Pol Pot.

    Robespierre et ses acolytes jacobins ont inauguré les tueries en masse, dont le génocide vendéen, toujours pas reconnu par la France qui rejoint ici la Turquie qui continue à nier le génocide arménien. Ils ont essayé d’utiliser le gaz à la demande des généraux Santerre et Rossignol. Mais, le procédé n’était pas encore au point.

    Voilà les « Grands Ancêtres » dont se réclament Mélanchon, Corbières et consorts. Bon appétit, Messieurs !

  3. qui est pour le RIC? qui est pour mackinsey? que chacun se fasse une opinion et la donne dans les urnes.
    les deux étant pour l’invasion migratoire, pour l’explosion de la dette que devront rembourser nos arrières petits enfants maintenant

  4. La suppléante NUPES a mis un panneau en parler « galo » ? La bonne affaire ! Les parlers gallos sont tous en voie d’extinction rapide et n’ont d’intérêt que familial et affectif. Rien à voir avec le breton qui lui a une vocation nationale de remplaçer le français partout en Bretagne (dans quelques générations…)..
    Marc Le Fur non plus n’est pas clair là-dessus : il rabaisse le breton au niveau du gallo en lui donnant autant de subventions.

  5. Tu sais Tepod il y a des médecins compétents pour parler de ton problème envers le gallo.
    Et puis, si le gallo te dérange autant tu peux peut-être partir de la Bretagne pour déménager à Abersystwyth…

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !