Quimper. Après l’hôtel Ker-Moor de Bénodet, les œuvres de Pierre de Belay s’exposent au Musée des Beaux-arts [Vidéo]

Pierre de Belay

Ses cinq toiles de grandes dimensions, témoins d’une Bretagne de jadis, ont décoré pendant des décennies la salle de restaurant de l’hôtel Ker-Moor de Bénodet. Après une belle restauration, les œuvres de Pierre de Belay sont désormais à contempler au Musée des Beaux-arts de Quimper.

À Bénodet, Pierre de Belay dans un célèbre hôtel…

L’hôtel Ker-Moor était une institution à Bénodet. C’est au cours des années 1920 que ce manoir appartenant à une famille d’Alsaciens sera transformé en hôtel. Un établissement qui deviendra alors un lieu incontournable pour les villégiatures dans la région, jusqu’à sa fermeture en 2020.

Mais, outre de nombreuses célébrités (dont des stars du cinéma) passés dans ses murs, l’hôtel Ker-Moor abritait aussi de somptueux décors réalisés par Pierre de Belay.

Ce dernier est né à Quimper en 1890. Le peintre, poète et romancier Max Jacob est un ami de sa famille. Il rejoint à Paris celui qui deviendra son mentor. Il y côtoie Picasso, Apollinaire, Juan Gris et maints autres. Mais de Belay ne se laisse pas influencer par le cubisme alors en vogue. Autodidacte, il continue à peindre à sa façon. Installé à Paris, les années 30 seront celles du succès.

Il revient régulièrement en Bretagne (Concarneau, Pont Aven, Douarnenez…) qui reste en dehors de tout folklore sa principale source d’inspiration. Il meurt à Ostende en 1947. Considéré comme un artiste démodé dans les années 50, de Belay ne verra reconnaître la qualité de son œuvre que vers 1975.

Les décors désormais transférés au Musée des Beaux-arts de Quimper

Après deux années de restauration, les décors de l’hôtel Ker-Moor ont récemment rejoint le musée des Beaux-arts de Quimper près de 100 ans après leur réalisation par l’artiste natif de la capitale de Cornouaille. Ils furent rachetés par la Ville de Quimper pour la somme de 300 000 € en 2019.

La salle Pierre de Belay du Musée des Beaux-arts de Quimper propose désormais au public de découvrir depuis ce mois de juin 2022 cinq toiles de grandes dimensions et hautes en couleurs du peintre. Parmi elles, le Pardon de Sainte-Anne La Palud, les sonneurs en pays Glazik, la dégustation de cidre en Pays Bigouden ou encore la fête du cidre à Fouesnant et la fête du 14 juillet.

Pierre De Belay
« Le Pardon de Sainte-Anne La Palud, » de Pierre De Belay. Source : Musée des Beaux-arts de Quimper

Installés dans la salle de restaurant de l’hôtel Ker-Moor, ces cinq décors avaient été réalisés en moins d’une année par Pierre de Belay sur commande de la famille Daniel, alors propriétaire de l’établissement.

D’autres œuvres de Pierre de Belay ajoutées à l’exposition

La rénovation des cinq toiles a été effectuée par Gwenola Corbin, une restauratrice agréée de peinture. Un volume de travail de deux ans qui aura nécessité un budget de 60 000 € supplémentaires pour mener à bien cette tâche de longue haleine. Mais les œuvres de Pierre de Belay en valaient la peine.

Le public peut donc désormais les contempler au premier étage du Musée des Beaux-Arts quimpérois tandis que l’exposition propose, en plus de ces cinq décors se déployant sur plus de 25 m², quatre autres toiles du peintre, datant quant à elles des années 1940.

Crédit photo : capture site Musée des Beaux-arts de Quimper (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Une réponse

  1. C’est un artiste un peu oublié, qu’il est heureux de retrouver au musée de Quimper. Quelle dynamique dans ces tableaux . Les couleurs sont rayonnantes. Les sujets ne relèvent pas du folklore et montrent une Bretagne vraie et poignante de vérité et de vie?

Les commentaires sont fermés.

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS