Santé. Quand la musique est bonne… pour le cerveau [Vidéo]

musique

Écouter de la musique et, encore mieux, jouer d’un instrument sont d’excellentes activités pour le cerveau humain. Des bénéfices encore plus notables lorsque l’on commence très jeune.

Quand la musique est bonne… pour le cerveau

Écouter de la musique possède des vertus pour la santé, tout comme pratiquer un instrument recèle aussi de nombreux atouts pour le cerveau.

Ainsi, de plus en plus de médecins recommandent d’écouter et de pratiquer de la musique. Pour l’écoute, celle-ci est recommandée dès le plus jeune âge. Des études ont montré que la musique agit comme un neurostimulant pour les bébés, notamment les prématurés. Ce fut notamment le cas en 2019, lorsque des chercheurs suisses des Hôpitaux universitaires de Genève constatèrent que la musique favorisait le développement des fonctions sensorielles et cognitives de ces nouveau-nés.

En amont de ces observations, les scientifiques avaient demandé au compositeur Andreas Vollenweider de créer trois mélodies. La première était destinée à accompagner l’éveil des nourrissons, la deuxième devant être jouée pendant leur endormissement et la troisième ayant pour mission de résonner « pendant les phases d’éveil. »

Les chercheurs ont alors constaté un développement plus efficace des réseaux neuronaux chez les bébés exposés à ces chansons par rapport aux autres nouveaux-nés.

Davantage de capacités d’apprentissage du langage

Par ailleurs, des découvertes récentes montrent que la musique peut modifier les processus biochimiques du cerveau en renforçant la plasticité cérébrale. Cela expliquerait pourquoi elle a des effets bénéfiques sur le développement intellectuel des tout-petits.

Les recherches de Christina Zhao et Patricia Kuhl, deux scientifiques de l’Institut des sciences de l’apprentissage et du cerveau de l’Université de Washington, l’avaient déjà confirmé en 2016. Elles ont constaté, neuro-imagerie médicale à l’appui, que l’écoute de la musique influence le développement des capacités d’apprentissage du langage chez les bébés.

« Nous savons que les bébés apprennent rapidement à partir d’un large éventail d’expériences et nous pensons que la musique peut être une expérience importante qui peut influencer le développement de leur cerveau », avait alors déclaré Christina Zhao à CBS News.

Musique et quotient intellectuel

Par ailleurs, le quotient intellectuel (QI) d’un individu jouant d’un instrument de musique pourrait ainsi se développer plus rapidement selon certaines observations. Des travaux dirigés par une équipe d’experts de la faculté de médecine de l’université de Stanford (États-Unis) ont consisté à étudier les fonctions cognitives de 153 musiciens et non-musiciens.

Il s’est avéré que la structure du cerveau des musiciens ayant commencé à jouer d’un instrument (piano, violon, clarinette ou trompette) à un âge précoce présentait des différences significatives avec la structure du cerveau des non-musiciens. Ainsi, plus les individus avaient commencé la formation musicale tôt, plus leurs connexions cérébrales paraissaient fortes.

Jouer de la musique : un entraînement complet pour le cerveau

Pour Anita Collins, chercheuse spécialisée dans le développement du cerveau et l’apprentissage de la musique, jouer d’un instrument est l’équivalent d’un entraînement cérébral complet. « Alors que l’écoute de la musique engage le cerveau dans des activités plutôt intéressantes, jouer de la musique est l’équivalent pour le cerveau d’un entraînement complet du corps », a-t-elle expliqué lors d’une conférence TED en 2014.

« Jouer d’un instrument de musique engage pratiquement toutes les zones du cerveau à la fois, en particulier les cortex visuel, auditif et moteur. Comme pour tout autre entraînement, la pratique disciplinée et structurée de la musique renforce ces fonctions cérébrales, ce qui nous permet d’appliquer cette force à d’autres activités. »

Une chose est sûre, plus vous pratiquez un instrument, plus vous bénéficiez de ces effets. Mais écouter de la musique peut également apporter de nombreux avantages. Tout d’abord, elle peut aider à réguler votre humeur. Les neurosciences cognitives affirment que la musique procure une sensation de plaisir en activant notre circuit de récompense. Ce système, mis en place par la sélection naturelle pour réguler nos désirs et nos émotions, augmente la libération de dopamine, la fameuse « hormone du bonheur ». À tel point que la musique est désormais utilisée comme outil thérapeutique dans les établissements de santé.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Une réponse

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !