I-Média 402 – Avortement : Liberté ou Crime ?

I-Média 402 – Avortement : Liberté ou Crime ?

Jean-Yves Le Gallou analyse les images effarantes d’une horde de milliers de migrants prenant d’assaut un poste-frontière hispano-marocain à Melilla. Bilan du carnage : une quarantaine de morts et plus d’une centaine de blessés. Avortement : Liberté ou Crime ? La décision de la Cour Suprême des Etats-Unis de balayer la jurisprudence Roe vs Wade permet aux états de légiférer librement sur l’accès à l’avortement. La nouvelle a provoqué une tempête médiatique outre-atlantique mais également en France. Retour sur cette séquence de propagande partiale et violente.

Revue de presse

Premières sessions de l’Assemblée Nationale, grève de l’audiovisuel public, condamnation de Ghislaine Maxwell et bien d’autres sujets sont couverts dans notre revue de presse hebdomadaire. Le retour tonitruant du COVID Le COVID a fait son grand retour dans les titres d’actualité. Doses de rappel, retour du masque et des gestes barrières, pass vaccinal remis en route … L’opération médiatique de préparation des esprits à l’obéissance et la soumission est enclenchée.

Illustrations  : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

5 réponses

  1. Quand vont ils enfin électrifier les barbelés avec de la haute tension,? Ce serait plus simple et decouragerait sans doute plus efficacement !!

  2. En respectant les lois de la nature humaine lorsque il y a la vie et qu’on la supprime non devient assassin…sauf dans des cas bien particuliers ….que font les femmes aujourd’hui…!!!!

    1. Oui; lorsqu’il y a la vie et qu’on la supprime, c’est un crime. Or dés la rencontre, et le « mariage », entre un ovule et un spermatozoïde il y a un être humain unique au monde. Il est bien différent de la maman, qui va le porter, le nourrir, le protéger dans son ventre durant 9 mois. Ses gènes sont différents de celui de la mère et du père. Avorter c’est tuer un être humain c’est un crime qui devrait être sévèrement condamné par la justice.

  3. Actuellement, les femmes savent ce qu’il faut faire pour ne pas avoir d’enfant…J’approuve l’avortement dans certains cas particuliers: par exemple, autrefois, les femmes, qui se retrouvaient enceintes et qui ne désiraient pas cet enfant, pour certaines raisons, étaient prêtes à se suicider ou elles allaient voir des  »faiseuses d’ange »…parfois elles mouraient, suite à une infection…Ce que je n’approuve pas est le fait que des  »gamines » ne prennent pas  »de précautions » et qu’elles se fassent avorter, souvent!…

  4. Dans tous les cas, l’avortement reste un drame. Dans certains cas, il peut être permis afin d’éviter un drame plus grand encore. En aucun cas on ne peut s’en glorifier. Il est quand même plus naturel et moral, que les parents se sacrifient pour la vie de leurs enfants, plutôt que les enfants soient éliminés pour le bien-être de leurs parents. D’autre part, il y a une incohérence à militer à la fois pour le droit à l’avortement et contre la peine de mort.

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS