Insécurité et délinquance à Rennes. Le micro-trottoir qui accable ! [Reportage]

Après Saint-Nazaire il y a quelques semaines, ville de Bretagne rongée par la délinquance sans que les autorités ne prennent de sérieuses mesures pour assurer la sécurité des citoyens, nous nous sommes rendus à Rennes, capitale administrative de la Bretagne, afin d’interroger les habitants (mais aussi un policier municipal) pour prendre le pouls d’une ville dans laquelle le climat n’a de cesse de se dégrader.

Délinquance à Rennes : une métropole comme les autres ?

Qui peut en effet sérieusement affirmer que la vie à Rennes aujourd’hui est aussi paisible que dans les années 70 ou qu’au début des années 2000 ? Certains diront que c’est « l’époque », d’autres pourront rétorquer que depuis des décennies maintenant, ils alertent, ils alertent, sans que cela ne soit suivi d’effet, et alors même que la métropole rennaise aurait pu être modèle dans la préservation d’un certain cadre de vie. Il n’en est rien, et les politiques (de gauche en l’occurrence pour Rennes) semblent avoir laissé le climat se dégrader de semaines en semaines, au point de faire de Rennes une métropole « comme une autre » en France, et qui d’ici 10 ou 20 ans, pourrait, proportionnellement, ne rien avoir à envier à Marseille (c’est déjà le cas de Nantes aujourd’hui) en terme de délinquance et de criminalité.

Photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

14 réponses

  1. Je n’ai aucune compassion pour les Rennais, tout comme les Nantais cela fait des décennies qu’ils savent ce qui se passe, mais le vote leur appartenaient !! alors mesdames messiers… qui soutenez les islamos gauchos ! subissez vos décisions !!!

    1. entièrement d’accord!! je vois changer Rennes vitesse grand V!! et les Rennais en redemandent comme les Nantais! changement de population et agressions en plein jour…j’ai honte d’être Bretonne!

    2. Puisque la police ne peut plus faire son travail, luttons ensemble contre l’insecurité. L’appli Yobb vous permet de signaler et d’être informé des zones de danger autour de vous : racailles, voleurs, braqueurs, nuisances. Gratuite et sans pubs.

  2. Le ministre de la Justice Dupont Moretti vous l’a expliqué : il n’y a pas d’insécurité en France, c’est juste un  » sentiment  » !!

  3. Toutes les grandes villes en France sont comme ça. L’insécurité fait partie du quotidien des gens. A force de vouloir l’immigration… Maintenant il faut assumer.

  4. Cela ne doit pas trop déranger les Rennais puisqu’ils votent pour Macron et Mélenchon pour qui l’immigration et l’insécurité ne sont pas des problèmes.

  5. Les gauchiasses : plus que jamais aux manettes de la destruction de ce pays.

    Ça milite pour la sociale mixiture et la vivrensemblure, mais tant que c’est suffisamment loin de chez eux…

    Une gauchiasse, c’est faux-cul ou ça meurt…

  6. Le breton est xénophile ….il faut assumer les conséquences de ses passions , mais le pire reste encore à venir , amis bretons !

  7. Le terreau de l’insécurité est l’immigration et l’engrais est le laxisme judiciaire ! Le tout étant entretenu par la politique municipale

  8. Je suis pour rennais et je vie dans sa métropole depuis un certain temps je ne met plus les pieds dans cette ville de gauchiasse ou l insécurité y règne qu elle honte de voir cette belle ville se dégrader ainsi grâce à cette mairesse incapable d y faire régner l ordre et de protéger ses habitants au profit de ses racailles de gauche et de jeunes mineurs à qui ils offres tout les droits sans impunité

  9. Tout est nul en ce moment.! La seule chose qui n’est pas mentionnée dans le reportage et sur le Net et la ville est LA CULTURE qui est médiocre, tellement médiocre ! Nul vous verriez …

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS