Le plan occidental visant à isoler sévèrement la Russie en passe d’échouer ?

Le monde occidental a tenté d’isoler la Russie, mais apparemment ce plan a échoué et Moscou reste absolument intégrée à ses principaux partenaires commerciaux et stratégiques. La Chine et l’Inde restent disposées à coopérer largement avec la Russie, augmentant ainsi les niveaux actuels du commerce bilatéral. Cela démontre que la situation actuelle en Europe de l’Est ne peut être résolue par des moyens coercitifs.

Le ministère chinois des affaires étrangères a promis le 19 avril qu’il renforcerait la coopération avec la Russie, quoi qu’il arrive dans le scénario international. Ce message figure dans une déclaration officielle du ministère des affaires étrangères faisant suite à une réunion tenue la veille entre le vice-ministre chinois des affaires étrangères, Le Yucheng, et l’ambassadeur russe à Pékin, Andrey Denisov. Le document indique :

« Quelle que soit l’évolution de la situation internationale, la Chine renforcera, comme toujours, la coordination stratégique avec la Russie pour parvenir à une coopération gagnant-gagnant, sauvegarder conjointement les intérêts communs des deux parties et promouvoir la construction d’un nouveau type de relations internationales et d’une communauté avec un avenir commun pour l’humanité (…) Au premier trimestre de cette année, le volume du commerce bilatéral entre la Chine et la Russie a atteint 38,2 milliards de dollars US, soit une augmentation de près de 30%, [ce qui] démontre pleinement la grande résilience (…) de la coopération entre les deux pays ».

Plus tard, commentant la déclaration, l’ambassadeur Denisov a déclaré : « La Russie considère toujours le développement des relations avec la Chine comme sa priorité diplomatique et est prête à approfondir davantage la coordination stratégique globale bilatérale et la coopération pratique tous azimuts dans la direction fixée par les deux chefs d’État (…) [De nouveaux efforts pour renforcer les liens entre la Russie et la Chine] profiteront continuellement aux deux peuples. »

Bien qu’il soit notoire que les relations bilatérales entre Moscou et Pékin se sont considérablement améliorées ces dernières années, formant un axe important de coopération économique et diplomatique, le message actuel revêt une importance considérable, car il constitue une réponse aux récentes pressions américaines contre la Chine. Le mois dernier, le président américain Joe Biden a appelé son homologue chinois Xi Jinping et, au cours d’une conversation d’une heure, l’a « averti » des « conséquences » possibles que subirait Pékin s’il ne mettait pas fin immédiatement à son soutien économique à la Russie.

Naturellement, Xi a ignoré les menaces de Biden et le ministère chinois des affaires étrangères a maintenu sa position de neutralité absolue sur le conflit en cours en Ukraine. Ne pas mélanger les questions politiques et économiques est un point clé de la tradition de la politique étrangère chinoise et c’est exactement ce qui est appliqué aujourd’hui. Pékin refuse de prendre position sur tout événement politique en dehors de son environnement stratégique. C’est pourquoi elle maintient l’opération militaire russe hors de l’agenda des relations bilatérales Pékin-Moscou, en continuant à avoir des projets pour améliorer la coopération, indépendamment de ces questions extra-économiques.

Toutefois, les Chinois ne sont pas les seuls à manifester leur intérêt pour la coopération avec les Russes, ignorant les tentatives occidentales d’effacement de la Russie. L’Inde serait sur le point d’annoncer le plus haut niveau de coopération commerciale jamais atteint avec la Russie dans le domaine du pétrole. Selon des sources citées par l’Economic Times le 19 avril, les entreprises publiques de New Delhi prévoient d’acheter autant de pétrole russe que possible à court terme, compte tenu de la disponibilité attendue et des faibles prix de cette matière première.

L’attitude indienne semble tout à fait pragmatique et non idéologique : face au scénario du conflit, les Indiens cherchent à profiter de la disponibilité du pétrole russe, qui résulte des sanctions appliquées par l’Occident pour empêcher le pétrole d’entrer sur le marché européen. Avec de grandes quantités disponibles et des prix en baisse, il est dans l’intérêt de l’Inde d’acquérir autant de barils russes que possible et c’est ce qui est sur le point d’être fait.

Évidemment, ce n’est pas ce que l’Occident attendait des Indiens. Les États-Unis ont toujours essayé de faire de leur partenariat militaire avec l’Inde – axé sur la création d’un « axe anti-Chine » – une sorte de relation hiérarchique, dans laquelle les Indiens obéiraient et s’aligneraient automatiquement sur chaque décision prise par les Américains. Cependant, malgré les pressions dans ce sens et les menaces constantes des Etats-Unis de couper les liens avec New Delhi, l’Inde reste convaincue de défendre ses intérêts avant tout, en précisant qu’elle continuera à coopérer avec la Russie tant en termes de commerce militaire que de partenariat énergétique.

Face à ces explications, difficile de continuer à croire que la Russie soit isolée. Moscou a certes perdu une partie du commerce mondial mais les pays occidentaux n’ont même pas réussi à rompre complètement leurs relations avec la Russie. En revanche, elle a non seulement préservé la majeure partie du marché mondial de la consommation dans les pays émergents, mais elle a également renforcé ses liens avec la Chine et l’Inde, ce qui indique un grand soutien économique et, plus encore, l’émergence de nouvelles possibilités de coopération intra-BRICS.

Illustrations  : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

11 réponses

  1. Amateurs, inconscients, irresponsables, coupables …. quel qualificatif employer pour désigner ces dirigeants européens jouant les petits caniches soumis de l’oncle Sam qui les méprise au point d’entraîner leurs peuples dans un terrible chaos : une 3è guerre mondiale qui aura lieu sur le continent européen !!!

    1. Je suis d’accord, il ne faut pas se tromper d’ennemi.

      De Gaulle disait : « La vérité, c’est que les Américains finiront par se faire détester par tout le monde. Même par leurs alliés les plus inconditionnels. […] Tous les trucages qu’imaginent les Américains sont démentis par les événements. »

      Mitterrand disait : « La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l’Amérique. Oui, une guerre permanente, une guerre vitale, une guerre économique, une guerre sans mort apparemment. Oui, ils sont très durs les Américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde…. Leur propagande, les manipulations, leurs mensonges… C’est une guerre inconnue, une guerre permanente, sans mort apparemment et pourtant une guerre à mort. »

  2. Comme dab, les pays européens à la solde de l’O T A N seront isolés, les soutiens à la Russie ne représentent jamais que 3 milliards et demi de personnes !!! Russie, Inde, Chine etc. les plus grands marchés ! l’Europe plus l’O T A N, à peine 800 millions bravo les européens, mais nous avons une grande chance pour nous, l’entrée dans l’Europe du plus grand pays corrompu qu’est l’U………. nous envoyons des armes, dont une bonne partie est déjà en vente dans des pays instables

  3. La décadence de l’ Occident est biel là, et nos pignoufs au pouvoir ne font qu’ accélérer cette décadence, pas étonnant que la jeunesse instruite quitte ce bateau à la dérive qu’est devenue notre pays !!!!

  4. La décadence de l’ Occident est bien là, et nos pignoufs au pouvoir ne font qu’ accélérer cette décadence, pas étonnant que la jeunesse instruite quitte ce bateau à la dérive qu’est devenue notre pays !!!!

  5. Les Yankees qui veulent avoir tout le monde à leurs bottes ont fort à faire avec l’Inde et la Chine qui eux , ne mélangent pas les sujets . C’est une bonne claque pour nous occidentaux qui suivons comme des caniches ces américains qui ne nous veulent pas que du bien .

    1. C’est certain que notre dépendance au protecteur USA est dépassée depuis longtemps !
      Et encore l’ absence de de Gaulle aux cérémonies commémoratives du débarquement a bien prouvé qu’on devait plus à la Russie dans notre victoire sur le Nazisme qu’ aux Américains !
      Eycos

  6. Continuité absolue de la politique anglaise reprise par les US : Préserver l’hégémonie britannique puis US sur l’Europe, d’où, lors de la guerre de 14-18 , entrée en guerre des US le 6 avril 1917 alors que la France est déjà saignée et lors de la guerre de 39-45 c’est à la conférence de Téhéran le 29 Novembre 1943 que Roosevelt, Churchill et Staline décident du débarquement US en France, qui n’aura lieu que le 6 Juin 1944, la France vaincue étant occupée depuis Juin 1940 et affaiblie.
    L’Ukraine est une nouvelle astuce pour détruire l’Europe qui aurait pu former avec la Russie un bloc concurrent des US. Inacceptable !! Les US ont donc tout organisé pour contraindre Poutine à entrer en guerre contre l’Ukraine et inciter les Européens à s’impliquer dans ce conflit avec pour l’Europe les conséquences économiques désastreuses que l’on va découvrir au dernier trimestre 2022. Les Ukrainiens auraient pu éviter la guerre en s’engageant à ne pas adhérer à l’OTAN, ils en ont été empêchés par les US et leurs vassaux, les US fournissent armes et Finances, leurs vassaux européens font de même et les ukrainiens fournissent les cadavres. Pitoyable.

  7. quid des sommes astronomiques versées par la france et l’ue l’otan aux ukrainiens (enfin à leurs dirigeants) et la facture des sanctions boumerangs qui nous affectent chaque jour . mais on nous demande simplement de la fermer et d’aller bosser quoi qu’il nous en coute

  8. Barak Obama le cite très bien dans son livre « les USA sont comme des gangsters économiques et financiers » Hélas l’histoire le prouve incontestablement depuis leur venue pour soit disant pour libérer l’Europe de l’Allemagne depuis 1945. Nous étions sur un parcours pour arriver en Allemagne avant l’ex URSS et s’accaparer des savants allemands. L’Histoire des médias à la solde des USA, ment depuis 1945. Aujourd’hui c’est le mensonge et la désinformation permanente sur l’épidémie et son virus de laboratoire SARS COV 2 dont les preuves d’insertion d’éléments et de segments de virus et sa protéine de surface sont tous brevetés. L’épidémiologiste Henrion Caude l’a clairement expliqué en chimie biologie avec le support de chercheurs professeurs vrais médecins y compris aux USA dans les universités de Yale Harvard. C’est + de 1500 vrais professeurs médecins instituts indépendants de part le monde, dont 140 en France qui ont interpellé le Sénat. Pour éviter l’effondrement financier des dettes et du dollars la guerre en Ukraine fut une aubaine et le bras armé de l’OTAN et des USA comme toujours partout dans le monde avec 25 conflits en permanence. Pourquoi tant de haine économique et financières de la part des USA envers la Russie et la Chine ? Eviter coûte que coûte le désintérêt du dollars et sa dévaluation en s’opposant avec une guerre virologique et bactériologique doublé d’un conflit armé jusqu’à la guerre Asie Pacifique contre la Chine. Celle-ci alliée comme un bloc avec la Russie connait la traitrise et la paranoïa des USA, Iran, puis guerre Iran Irak initialisée, l’Irak anéanti 60’000 enfants irradiés aux obus à l’uranium, tout le moyen Orient l’Amérique centrale le Yémen (guerres déléguées) pour ne citer que ceux-là, ces pays ont été exterminés par refus du dollars et juste 1,4 millions de morts. Les BRICS 3/4 de l’humanité le 23 juin dernier, décrivent cela en toutes vérités que l’UE n’a même pas osé diffuser. On va donc vers une scission entre l’est et l’ouest et certainement idem avec les organisations internationales de type ONU à la solde des USA.

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !