Quand le collectif « Un ti da bep hini » veut encore plus de migrants en Bretagne !

Ridicule ! Grotesque ! Clownesque ! Obsession de plaire à trois gauchistes de fac ! Trouille d’être classé « fachos » par Sandrine Rousseau et ses potes !

Le collectif « Un ti da bep hini » proche des nationalistes bretons de gauche, qui s’est constitué pour lutter contre la spéculation immobilière, les difficultés de logement et la résidensecondairisation de la Bretagne vient ce mercredi de sortir un corpus de revendications segmenté en treize points. Onze d’entre eux sont des points remplis de bon sens alors que deux sont proprement scandaleux.

Le point 8 demande, par exemple, « l’accueil digne et humain des personnes migrantes arrivant en Bretagne, d’où qu’elles viennent, avec l’obligation effective pour les préfectures de garantir leur droit au logement« .

De garantir leur droit au logement ?? Alors même que les Bretons ne peuvent pas se loger !!! Alors même que tous les logements des quartiers dits « populaires » de Rennes, Nantes, Brest, Lorient, Saint-Nazaire et j’en passe sont occupés par des étrangers ou des personnes d’origine étrangère alors qu’ils pourraient héberger des ménages bretons modestes ou des étudiants (à Villejean par exemple) ! Ces migrants n’ont-ils pas des pays à eux à l’indépendance conquise de haute lutte ? Pourquoi est-ce que les Algériens dont la guerre d’indépendance est largement célébrée par nos gauchistes bretons se croient-ils obligés de venir s’installer chez l’ancien colonisateur ? Nous leur manquons tant que ça ?

Ce point 8 prend sa source dans l’obsession immigrationniste de quelques uns de ces mouvements qui osent se revendiquer « bretons ». Donc, si l’on comprend bien le message : Josette et René, paisibles retraités parisiens qui occupent 50m² 15 jours par an à Baden c’est pas bien (et nous sommes d’accord), mais Babacar & Samira & Haïcha et leurs 8 enfants qui occupent 120m² sur deux appartements à Malakof à Nantes, c’est merveilleux. Et cela nous enrichit tellement !

Les Corses luttent depuis des années contre la spéculation immobilière et pour la « terre corse aux Corses », nos emsaverien bretons croient-ils qu’ils demandent, par la même, l’installation de nouveaux immigrés extra-européens ?

Le point 12 de ce manifeste est tout aussi lunaire : « l’application des droits des gens du voyage ». Alors que la région nazairienne est, en ce moment même et comme chaque année, envahie de caravanes et de missions religieuses attirant des nomades qui refusent de s’installer sur tel ou tel camp des gens du voyage parce qu’il entretiennent de vieilles rivalités avec le clan déjà présent. Tout le monde hurle à cause de ces installations sauvages mais les mouvements bretons demandent aux maires de s’adapter aux inimitiés infra-nomades. La réalité c’est ça et non les rêveries de quelques bourgeois gauchistes genre Nuit Debout !

« Un ti da bep hini » avait réussi à susciter un espoir en Bretagne sur la question du logement, or par pur aveuglement gauchiste, le collectif vient de se coller lui-même un coup de piolet dans le pied. Quelle honte ! Quel gâchis ! Le gauchisme salit tout, enlaidit tout.

 

 

 

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

4 réponses

  1. C’est à mourir de rire quand on sait la difficulté qu’il y a à louer et acheter de l’immobilier en Bretagne !

    Donc ces « machins » demandent encore plus de raréfaction des logements pour les Français, car chacun sait que le clandestin et l’extra-européen sont ultra-prioritaires en toute chose, logement y compris .

    Encore une fois il faut « suivre le pognon », qui subventionne l’association, le suivi des sommes (en lien avec les revendication) sur plusieurs années.
    Cela expliquerait beaucoup .

  2. Mais pourquoi donc les gens qui se positionnent publiquement en défenseurs de la Bretagne sont-ils de gauche ? Il y a bien d’autres personnes qui se sentent Bretons et fiers de l’être. Pourquoi ne les entend-on jamais ?
    Pour plagier une célèbre réplique d’un de nos anciens présidents, Messieurs les gauchistes, vous n’avez pas le monopole du patriotisme breton.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

No data was found

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !