Diversité et séparatisme. Driss Ghali « Les civilisations n’aiment pas la colocation ! »

Driss Ghali est auteur, essayiste, et se définit avec amusement comme un cosmopolite. Né au Maroc, il vit alternativement en France et au Brésil et porte un regard sans candeur ni complaisance sur les sociétés multiculturelles. Dans son ouvrage « De la diversité au séparatisme : le choc des civilisations ici et maintenant », (disponible ici : https://www.drissghali.com/ebook/ ), il livre une analyse implacable et objective des conséquences de l’immigration sur la France, entre crise identitaire des uns et des autres et explosions des incompréhensions et des violences.

Non content d’analyser un phénomène social capital sans haine ni obsession, il propose aussi des marches à suivre pour éviter la guerre civile s’il est encore temps d’y échapper. Un entretien qui surprend par sa franchise et son courage d’aller à contre-courant de l’idéologie ambiante.

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

3 réponses

  1. L’entrevue est excellente mais entraine quelques réflexions et compléments.

    1- En matière de liberté d’expression le Gaulois est un sous-chien, en effet les propos et opinions de Driss Ghali, seraient condamnés et qualifiés de « racisme » et « intolérance » s’ils étaient tenus par un gaulois.
    (rupture d’égalité liés à la race dans la liberté d’expression, donc c’est du racisme systémique ^^)

    2- Tout ce que les populations immigrés ne toléreraient pas chez-eux ils l’exigent de nous chez-nous.
    (je ne fais pas la liste, on y serait encore demain matin)
    Ce qui nous fait douter de la moindre bonne foi de leur part, aldo sterone si tu me lis mdr …

    3- Au sujet de ses exemples de ce qui est offensant pour les occidentaux et extra-occidentaux font l’impasse sur une chose capitale : la LÉGITIMITÉ
    exemples :
    -Il est légitime qu’un maghrebin se sente offensé au maghreb lorsqu’une touriste occidentale se promène trop dévêtue.
    -Il n’est pass légitime que le même en France se sente offensé qu’une occidentale vive selon les us et coutume occidentales chez-elle.

    Point goldwin :
    Les immigrés le savent très bien, de chrétiens au maghreb ils ne toléreraient pas le millième de leur propre niveau de prosélytisme et d’exigences islamique qu’ils nous font subir. (et autres viols et déprédations)

    Souci. Ce que nous qualifions de tolérance et de grandeur chez-nous est qualifié de faiblesse chez-eux
    Là où le Gaulois se pense grandi par sa tolérance est en réalité une preuve de petitesse et de faiblesse chez la diversité. (il l’aura rapidement évoqué)

    Autres exemples qu’il aurait pu citer :
    -Les viols sont chez-eux réglés par un mariage forcé « pour laver l’honneur de la femme »
    Chez-nous c’est tout l’inverse, il est impensable de se marier avec un violeur.
    (maroquinades mais aussi utilisées aussi par nos « libérateurs » afro-américains, c’est dire si ça ne date pas d’aujourd’hui )

    -Roter à table chez-nous est d’une impolitesse sans nom, chez-eux cela signifie « j’ai bien mangé » .

    Etc etc etc… on peut citer des exemples comme ceux-là sur des milliers de lignes.
    Le drame étant que nos corrompus disent « venez comme vous êtes » là où ils devraient dire « à Rome fais comme les Romains », c’est le strict minimum.

  2. Constat général avec lequel un honnête patriote ne peut qu’être d’accord.
    Mais au bout de tout ce bavardage, rien n’émerge quant aux solutions à appliquer.
    Il faudra porter cette réflexion un peu brouillonne à son terme (rapidement évoqué à la fin de la 25eme minute) pour ensuite proposer une issue. Donc si la civilisation française et l’islam sont incompatibles, la seule solution c’est la rémigration.
    La Reconquête, Driss, y a que ça de vrai.

  3. Vous êtes (nous sommes) manifestement à la recherche d’une « solution finale » à un problème qui n’est pas nouveau… L’Histoire a une fâcheuse tendance à vouloir se répéter n’est-ce pas ? Mais surtout personne ne veut l’assumer, c’est le règne de l’hypocrisie et des lobbies sur fond de discussions pour le moment stériles, mais qui pourraient bien permettre aux esprits de mûrir avec encore quelques « fournées » de mauvaises expériences aux dépens des « Gaulois ».

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !