Rennes. De nouveaux migrants « mineurs » interpellés après des cambriolages

Cambriolage

Les migrants « mineurs » ont une nouvelle fois fait parler d’eux à Rennes. Deux affaires de cambriolage en trois jours ont en effet impliqué des étrangers.

Rennes : tentative de cambriolage à Maurepas

Semaine après semaine, mois après mois, les habitants de Rennes découvrent le bonheur de vivre dans une ville multiculturelle. Toutefois, ce « bouillonnement de créativité » issu de la « rencontre avec l’autre », comme aiment à le répéter nos dirigeants politiques, se matérialise le plus souvent par des faits divers plus ou moins graves.

Ainsi, le dimanche 7 août au soir, peu avant minuit, deux individus décident de cambrioler un pavillon du quartier Maurepas, un secteur décidément très tourmenté. Les habitants des lieux étant quant à eux partis en vacances. Toutefois, le système d’alarme de l’habitation va faire son travail face à la tentative du binôme de s’y introduire par effraction : une fois déclenché, le bruit met les deux cambrioleurs en fuite. Pas pour longtemps car, sur la base de témoignages, une équipe de la brigade anticriminalité interpelle les deux larrons quelques minutes plus tard. Ils termineront leur soirée en garde à vue.

Les interpellés sont des migrants « mineurs »

Quant au profil des deux comparses, il y a fort à parier qu’il n’étonnera pas nos lecteurs puisque les deux individus, respectivement âgés de 16 et 17 ans, s’avèrent être des migrants « mineurs » étrangers, les guillemets n’ayant rien de superflu

Pour compléter le tableau, les deux interpellés avaient déjà eu affaire à la police de Rennes pour des faits similaires mais avaient également sévi dans d’autres départements de l’Hexagone. Cependant, ils ont pu compter sur la clémence du système judiciaire français : le dossier de l’un des deux migrants, n’ayant pas pénétré dans le pavillon, a finalement été classé sans suite. Quant à son acolyte, il sera convoqué à l’automne devant le tribunal pour mineurs pour tentative de cambriolage.

Autre cambriolage, autre migrant à Rennes

Si l’apport de l’immigration d’origine extra-européenne serait prétendument créateur de richesses pour les populations autochtones, certains de ces mêmes immigrés semblent davantage affairés à détrousser les biens du pays d’accueil. Aussi, à peine deux jours plus tard, le mardi 9 août au matin, les fonctionnaires de police rennais ont interpellé un autre migrant « mineur » étranger.

Ce dernier venait de cambrioler une maison. Contrairement à l’affaire du 7 août, le migrant a poursuivi sa besogne malgré le déclenchement de l’alarme. Il ne prendra la poudre d’escampette qu’après avoir dérobé toute une série d’objets placés dans deux sacs. Les forces de l’ordre le « cueilleront » quelques temps plus tard.

Déjà défavorablement connu de justice, l’individu a été placé en garde à vue et sera convoqué ultérieurement devant le tribunal pour mineurs. Comme un air de déjà vu…

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

2 réponses

  1. Notre pays est ENVAHI, tous les jours, par des  »clandestins » musulmans! Ces  »étrangers » sont mieux accueillis que les  »Français » non-musulmans, chassés de leur pays natal par les musulmans!  »Ils » arrivent de plus en plus nombreux, chez nous! C’est la déliquescence, la destruction de notre civilisation et accélère la DEBACLE française! Quand est-ce que les Français réagiront-ils? La  »gauche » hurle de  »racisme » pour protéger son électorat si on les punit! Nous avons atteint une situation proche de la guerre civile, les gauchistes seront bien étonnés le jour où les Français se réveilleront!

    1. Mais pourquoi la gauche hurle de racisme? C’est à croire qu’elle n’est jamais impacté par ces voleurs étrangers

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !