Nantes : plus de 40 fusillades depuis le début de l’année 2022

Quelques jours après la 39e fusillade de l’année, qui a blessé un dealer entre la place Mendès France et le square des Rossignols, à Bellevue, le 29 juillet à 17h30, les balles ont à nouveau sifflé dans le même secteur.

Le 3 août peu avant 21h30 une dizaine de détonations ont été signalées près du carrefour city de la place Mendès France, dans le meme quartier très « sensible » de Bellevue. Les tireurs auraient été deux, sur un T-Max, mais à l’arrivée de la police, ni blessé, ni tireur, ni étui. Le blessé a finalement été retrouvé… au CHU où un proche a déposé un jeune homme clandestin, originaire du Cameroun, âgé de 22 ans blessé par balle au tibia. Ce fut la 40e fusillade de l’année.

Ce mardi 9 août, 17 policiers ont fait une descente sur les lieux de deal de la place Mendès France de 15h30 à 17 heures ; un dealer s’est enfui à leur approche, jetant sa sacoche avec de l’herbe de cannabis. Deux PV ont été dressés pour détention de stupéfiants. Maigre bilan qui n’étonne pas ce policier de terrain : « c’est une opération pour montrer l’uniforme et rassurer un peu les politiques, en faisant croire qu’on n’abandonne pas le terrain. Mais le deal bat son plein le soir et la nuit, et on n’y est pas. De fait, le quartier appartient aux dealers, tout le monde le sait, et tout le monde sait que ça se sait ».

Par ailleurs, un autre épisode de fusillade a eu lieu dans la nuit du 8 au 9 août, mais l’on ne sait pas encore où – on n’a que le blessé, un adolescent de 15 ans, qui a reçu des tirs de chevrotine au bras, pris en charge au CHU vers 1h15 du matin. Il s’agit de la 41e fusillade de l’année. Le total de l’année 2020 – 35 fusillades – est déjà battu à plates coutures, ceux de 2021 (au moins 57) en 2019 (69 dont 65 liées à la drogue) tiennent toujours.

Louis Moulin

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

3 réponses

  1. Des  »jeunes », d’une certaine communauté, répandent la terreur dans notre pays, depuis quelques années! Ces  »Jeunes » savent qu’ils peuvent TOUT FAIRE: nos juges ROUGES seront très indulgents avec eux! Ces  »Jeunes », comme les appellent nos médias, attaquent le commissariat de Compiègne au mortier d’artifice, ils caillassent nos F.O., les pompiers, les chauffeurs de bus, ils sèment la désolation dans une colonie de vacances à Saint-Lary-Soulen (dans les Hautes-Pyrénées), etc…Tous les Français ont été jeunes mais ils ne se comportaient pas comme ces racailles, quand ils étaient jeunes! Jusqu’à quand les Français vont-ils supporter ces  »JEUNES »?…

    1. Apparemment les français sont demandeurs puisqu’ils ont renouvelé le mandat du plus dangereux qu’il soit permis .

  2. On a laissé trop longtemps ces trafics s’étendre sans oser les réprimer. La résultante de cette lâcheté d’Etat, c’est qu’on arrive maintenant au stade industriel avec une organisation qui s’apparente aux cartels sud américains, ce qui explique le chiffre en augmentation des fusillades et des règlements de compte entre dealers. Il faut frapper fort et maintenant, sinon on sera tous prisonniers de cette violence et tout le monde sera menacé sur sa vie. Les maires et les juges seront ficelés par la peur et ils s’attaqueront aux familles de ceux qui menacent leur business;

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !