Enlèvements et séquestrations, coups de couteaux entre étrangers, agressions diverses… Chronique de la délinquance en Bretagne

Quelles nouvelles sur le front de la délinquance en Bretagne ? Tour d’horizon chronologique avec le concours de la presse locale.

Le 25 septembre à Saint-Brieuc, un ressortissant albanais a poignardé l’un de ses compatriotes dans le quartier de Robien. Il est en fuite et aurait été repéré aux Pays-Bas.

Le 29, la cour d’assises d’Ille-et-Vilaine a condamné Duedy D., Martiniquais de 24 ans, à 16 ans de prison pour trois viols et une agression sexuelle, tous commis dans le centre-ville de Rennes, en 2019, sur des femmes qui rentraient chez elles de nuit.

Dans la nuit du 30 septembre au 1er octobre à Saint-Grégoire, au nord de Rennes, deux hommes connus pour trafic de drogue ont été enlevés, séquestrés et agressés à coups de couteau et de tournevis. Une enquête a été ouverte.

Le 4 octobre au tribunal de Brest, une femme comparaissait avec son fils pour avoir séquestré et tondue sa fille en raison de sa relation avec un homme. Cette famille du quartier « sensible » brestois Kérourien, vivant « en vase clos » selon son avocate, n’aurait pas supporté la révélation de cette idylle. L’affaire a été renvoyée au 28 octobre et les deux prévenus ont été maintenus en détention.

Le lendemain, au tribunal de Saint-Malo, un Soudanais a écopé de dix-huit mois de prison avec sursis pour avoir poignardé un migrant, rencontré en Libye, qui le harcelait et le rackettait. L’altercation avait eu lieu au CFA de Quévert, à l’ouest de Dinan, où les deux hommes suivent un cours de français…

Le même jour, le gérant d’un kebab de Lannion a été violemment agressé dans un bar par trois hommes. Aux dernières nouvelles, il était dans un état grave.

Le 7 octobre enfin, deux affaires occupaient respectivement le tribunal de Brest et la cour d’appel de Rennes. Dans le premier dossier, Mosri, déjà onze fois condamné et revendiquant neuf identités différentes, a été condamné à dix-huit mois de prison ferme pour avoir molesté son ex-compagne, celle-ci faisant état de vingt-deux ecchymoses. Il est en outre interdit de territoire français pendant dix ans. Dans l’autre dossier, on évaluait la demande de remise en liberté de Younes, un « Lannionnais » soupçonné d’avoir, avec plusieurs complices, enlevé, séquestré, torturé et filmé un trafiquant de drogue dans un bois de Saint-Avé, au nord de Vannes, en janvier dernier, pour lui réclamer 60 000 euros. Le suspect a été finalement maintenu en détention.

Avec notre partenaire Délinquance en Bretagne

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

12 réponses

  1. Nos  »gouvernants » baissent leur pantalon(ou leur culotte) devant les terroristes musulmans! Elisabeth Borne et plus de la moitié du gouvernement français sont à Alger afin de rapporter, chez nous, des terroristes musulmans en leur donnant des visas…Notre premier ministre a déposé une gerbe au monument des terroristes algériens tués par l’armée française! Elle aurait mieux fait de déposer une gerbe de fleurs sur les tombes des milliers de soldats français et de civils innocents tués par le F.L.N..Le F.L.N. a tué davantage de musulmans que l’armée française! Les musulmans ont voulu être  »indépendants », maintenant ils doivent RESTER dans  »leur » pays au lieu de venir, chez les mécréants, empoisonner la vie des Français!

  2. les Sarrasins, les Maures, les Turcs-Ottomans, les Zoulous tiennent le haut du pavé dans les rues
    des villes de Bretagne et y ont même pignon sur rue avec leurs Kebabs et leur bars à chicha
    qui en réalité leur servent de fumoirs de haschich et d’arrières-salles pour les dealers de drogue
    et les narcotrafiquants Afro-Maghrébins, Albanais, Kosovars et Turcs ..!
    il faut qu’avec tous ces maires dhimmis socialistes, islamophiles et xénophiles
    comme à Nantes ou à Rennes par exemple …etc… la situation sera de pire en pire pour les Bretons
    qui y résident encore dans ces villes et même que pour eux ce sera insoutenable, infernal et invivable !

  3. Le site FDS – François De Souche – présente une fonction :: recherche :: En indiquant le nom d’un département FDS donne en retour tous ses articles parus pour ce département.

    Exemple pour le FINISTÈRE :
    https://www.fdesouche.com/page/1/?s=Finist%C3%A8re

    44 pages soit 400 articles publiés
    J’ai compté :
    66 agressions sur les personnes : couteau, machette, viol, tabassage, etc.
    7 TUÉS

    Depuis des années, des locaux publics sont régulièrement réquisitionnés pour loger des immigrés : gendarmerie désaffectée etc.

Les commentaires sont fermés.

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS