Football. Le Pays de Galles veut être appelé Cymru après la Coupe du monde

Le pays de Galles ne veut plus être appelé « Galles » lors des rencontres des équipes nationales en football . La fédération galloise de football s’est exprimée la semaine dernière sur le sujet et souhaite donc modifier le nom de ses équipes nationales, pour qu’elles soient nommées « Cymru », le nom originel du pays de Galles en langue galloise.

Un changement potentiel synonyme de « renouveau de la langue galloise » comme l’a expliqué Noel Mooney. Ce dernier, qui est le directeur général de la FAW (Football Association of Wales), s’est exprimé sur ce projet qui devrait voir le jour après la Coupe du monde au Qatar que disputera la bande à Gareth Bale : « Nous voulons que le nom Cymru soit désormais utilisé au niveau international. Si vous regardez sur notre site internet, nous utilisons déjà ce nom pour nous qualifier. Le travail est encore long pour que ce changement de nom soit officialisé, et nous allons donc participer à ce Mondial en tant que pays de Galles. »

En attendant, découvrez le clip (magnifique) du Pays de Galles pour une Coupe du monde qui elle, devrait être boycottée par un maximum de personnes conscientes de la fumisterie que constitue son organisation au Qatar. Un clip intitulé YMA O HYD qui signifie Toujours là. Une chanson sortie en 1983 pendant la tournée « Taith Macsen » (« Le voyage de Macsen ») de Dafydd Iwan et Ar Log pour « élever les esprits, rappeler aux gens que nous parlons toujours le gallois contre toute attente, montrer que nous sommes toujours là »

L’historien gallois et membre du Parlement Plaid Cymru, Gwynfor Evans, aurait donné à Dafydd Iwan l’idée de la chanson. Dafydd Iwan la décrit comme une « chanson très positive » qui célèbre la « survie de la langue contre toute attente et la survie d’une nation« . [La chanson cite la survie du pays de Galles et de la langue galloise depuis plus de 1 600 ans, depuis que l’officier romain Magnus Maximus a quitté le pays de Galles et l’île de Grande-Bretagne pour devenir empereur de l’Empire romain d’Occident en 383 après J.-C., et donc l’année de la naissance du pays de Galles moderne.

Martin Johnes, professeur d’histoire à l’université de Swansea, a suggéré que cette chanson est un hymne pour « les nationalistes gallois, la culture galloise et la classe ouvrière industrielle du pays de Galles ». « Le Pays de Galles a été politiquement annexé en 1280 ; nous n’avons pas eu d’unité politique totalement autonome depuis. » La langue a été bannie de la vie officielle par Henri VIII d’Angleterre en 1536, ce qui a duré plus de 400 ans, jusqu’en 1942, et donc « la survie de l’identité galloise est assez remarquable ».

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

4 réponses

  1. il semblerait que les Gallois ont réussi à mieux défendre leur langue et leur culture face aux Anglais que les Bretons face aux Français. Ou peut-être vivent-ils dans un pays plus démocratique que nous car il est capable de reconnaitre ou en tout cas de ne pas nier la pluralité des nations qui le compose….

  2. La deuxième proposition de « Kan al louarn » est la bonne : les Gallois vivent dans un pays plus démocratique que nous. Pour quelqu’un qui a vécu deux ans en Grande-Bretagne deux ans aux Etats-Unis et, en temps cumulé, à peu près autant en Suède, l’idée que la France puisse être considérée comme un pays démocratique est tout simplement hallucinante. C’est comme le Canada Dry qui a l’apparence de l’alcool…Un ami danois, devenu ensuite ambassadeur de son pays, m’a dit un jour alors que nous étions tous les deux étudiants : « J’adore la France, mais c’est un pays où je ne pourrais pas vivre. Je ne pourrais pas vivre dans un pays où des gens se voient investis de pouvoirs considérables sans avoir été élus et sans avoir à en rendre compte devant les populations qu’ils administrent. C’est totalement anti-démocratique ».
    Personne, en France, ne remet en cause l’institution préfectorale, institution qui correspond parfaitement à celle des « Gauleiter » créée par Adolf Hitler dès son arrivée au pouvoir, « Gauleiter » qui n’avaient de comptes à rendre qu’au Führer. Ceci n’est qu’un des éléments du système qui verrouille très efficacement la non-démocratie française. Ce système explique à lui seul pourquoi les Bretons ont échoué (provisoirement !) là où les Gallois ont réussi. CQFD !

    Marcel Texier

Les commentaires sont fermés.

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS