Dinan, Saint-Brieuc, Guingamp : les hôpitaux des Côtes d’Armor sous tension

covid-19

Après les établissements d’Ancenis, Fougères et Nantes, ce sont les hôpitaux des Côtes d’Armor qui sont actuellement sous tension en Bretagne. Les urgences pédiatriques de Saint-Brieuc connaissent une situation difficile en ce moment en raison de l’épidémie de bronchiolite chez les nourrissons, à laquelle s’ajoute une reprise du COVID 19 et une montée en puissance de la grippe et de la gastroentérite.

Les parents d’enfants atteints sont donc invités par l’hôpital à se tourner vers le 15 au lieu d’emmener spontanément leurs enfants aux urgences pédiatriques.

A Dinan, Saint-Malo et Cancale, c’est une autre situation qui inquiète personnels et élus : le projet de « restructuration » des trois établissements se ferait aux dépends de l’établissement costarmoricain, avec une réduction des capacités d’hospitalisation et une privatisation de certains services. Une manifestation est même prévue le 28 novembre à Rennes devant l’ARS. La manifestation rassemblera également des salariés des hôpitaux de Guingamp, Paimpol et Lannion sur lesquels planent également de funestes projets.

Presque 3 ans après le début de l’épidémie de COVID qui a montré l’état de délabrement dans lequel se trouvait le secteur de la santé en France, la casse de l’hôpital public continue !

Crédit photo :DR

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

3 réponses

  1. et toujours pas de réintégrations des soignants virés par olivier véran et sa bande sur les conseils de mac kinsey et de big pharma

  2. Alienor a bien raison c’est le projet de la macronnerie que de réduire les services publics Français à néant, sur les conseils « bien veillant » de Mckinsey et consort.

Les commentaires sont fermés.

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS