« Nantes empoisonnée par l’immigration ». Les féministes de Némésis déploient une banderole choc

« Nantes empoisonnée par l’immigration ». Ce week-end, les militantes du Collectif Némésis se sont mobilisées à Nantes pour dénoncer l’insécurité galopante qui sévit dans leur ville. Elles ont déployé une banderole choc rappelant l’explosion des agressions sexuelles dans la capitale historique de la Bretagne.

« Il y a peu de temps, Nantes était la ville préférée des français. Mais depuis la politique migratoire a fait son œuvre : viol collectif, agressions, violences… En 2021, Didier Martin, le préfet confiait : « Je suis surpris du niveau de délinquance sur ce territoire ». Passer du statut de ville préférée des Français à celle de métropole violente, voilà l’exploit réalisé par nos gouvernements successifs » indiquent les jeunes femmes, qui ont déployé une banderole percutante.

Pour rappel, à Nantes, en 2021, Interstats (Ministère de l’Intérieur) rapportait 1883 faits de coups et blessures volontaires (faits ayant entrainé une plainte), Entre 2016 et 2021, les violences sexuelles ont augmenté à Nantes de 98 % passant de 282 à 560.

Le collectif féministe Némésis n’a de cesse de dénoncer l’explosion des violences et des agressions visant notamment les jeunes femmes autochtones dans les rues de France. Elles n’hésitent pas non plus à participer et à perturber des manifestations dites « féministes » de gauche et d’extrême gauche pour placer ces dernières faces à leurs renoncements et à leurs responsabilités.

Le samedi 19 novembre dernier, lors d’une manifestation féministe placée sous le signe de l’intersectionnalité (c’est à dire élargi par l’extrême gauche à toutes les lubies sociétales du moment) , une trentaine de militantes de Némésis se sont invitées, vêtues de burqa, derrière des banderoles :  « Ma burqa, mon choix »« Mon voile, mon choix » ou encore « Mon Coran, mes lois ». Par cette action, « nous avons cherché à dénoncer l’incohérence du féminisme actuel qui va jusqu’à accepter les revendications religieuses dans leurs manifestations, sous prétexte d’ouverture et de défense des minorités », explique Alice Cordier, présidente de Némésis. Le site Boulevard Voltaire précise : « Elle veut également « prévenir l’influence de l’islamisme » car, selon elle, « sur nos plages, dans nos facs, nous voyons se propager une véritable idéologie de l’islam politique ». Étonnamment, leur action n’a suscité aucune réaction. Pourtant, ces militantes avaient déjà été agressées lors d’une manifestation en 2021. « Quand nous arrivons en manifestation avec des revendications féministes, nous sommes violentées, quand nous arrivons avec des revendications islamistes, nous sommes félicitées ! », confie Alice Cordier. « Cela signifie beaucoup de choses », conclut-elle. »

Pour en savoir plus sur le collectif, c’est ici

Illustrations : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

20 réponses

  1. Breizh-info … vous ne pourriez pas ratisser vos plates bandes et rester chez vous plutôt que de venir lorgner sur ce qui ce passe en Pays de la Loire dont Nantes fait toujours partie 🙄

    1. Ce commentaire est un exemple significatif de l’aveuglement et du déni sous couvert d’un pseudo problème de territoire régional absurde par ailleurs !

  2. Nantes a toujours fait partie des pays de Loire ? Hahaha ! Quelle bonne blague ! !
    Nantes a un château qui s’appelle le « château des Ducs de Bretagne ». La duchesse Anne de Bretagne et les Ducs qui l’ont précédée avaient leur capitale à Nantes.
    On a parlé breton pendant 1500 ans en pays nantais… Il en reste des noms de lieux : environ 4100 noms de lieux d’origine bretonne selon l’étude récente de Bertrand Luçon (2017).
    Des communes du 44 ont « Bretagne » dans leur nom : Le-Temple-de-Bretagne, Vigneux-de-Bretagne, Fay-de-Bretagne, La Meilleraye-de-Bretagne, Montoir-de-Bretagne, Sainte-Reine-de-Bretagne. Guérande est un nom breton (gwenn + rann)…
    Les Pays de Loire n’existent que depuis quelques dizaines d’années, ce qui n’est rien au regard de l’histoire plus que millénaire du pays nantais.

    1. Cette amputation de la Loire-Atlantique de la Bretagne est un charcutage administratif dont Laval est le géniteur.

  3. Notre premier ministre, madame Elisabeth Borne, a dit qu’il  »ne faut pas lier immigration et délinquance » pourtant le document du ministère intérieur dit le contraire, voilà ce que dit ce document:  »une surreprésentation des étrangers dans les actes de délinquance, avec 40% d’étrangers impliqués dans des cambriolages en 2021(28% en 2017) et 35 % dans les vols violents sans armes (25% en 2017).. »donc la  »délinquance » des étrangers a augmenté ces dernières années! J’ajoute que ces délinquants  »étrangers » sont, généralement, des MUSULMANS…qui ont tué des  »civils innocents » afin d’être  »indépendants » et ont chassé tous les non-musulmans de leur pays natal…qui crachent leur HAINE de la France et des non-musulmans dans leur hymne national!

  4. Nous sommes dans le royaume du mensonge, à tous les étages.
    L’homme fait le climat, et l’effet de serre, avec son complice le CO², qui piétine les lois de la physique, est la nouvelle affabulation, le covid est la peste noire à combattre seulement avec des « vaccins » plus que risqués, les médecins soignant efficacement sont chassés, l’immigration de masse est indispensable à notre développement, l’endettement faramineux est sans importance puisque les incapables politiques en rajoutent, le sexe n’a rien à voir avec la physiologie.

    Tant que les français tourneront le dos à Dieu et donc à la civilisation véritable, qui est d’abord chrétienne, cela ira de plus en plus mal.

    1. Lamentable…..la religion est responsable de bien des maux et souffrance de l’humanité… Islam et Christianisme = même poison…..

      1. Idéologiquement, vous n’assumez pas la violence liée à l’Islam, alors vous faites un parallèle pour masquer votre manque de courage.

        Entre « aimez-vous, les uns les autres »

        Et « Tuer les mécréants »

        C’est sûr, c’est pareil…

  5. « Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences dont ils chérissent les causes »
    Nantes et le 44 comme la Bretagne versent des subventions publiques à SOS Méditerranée. Je pense que ces institutions devraient lmes héberger et leur trouver un travail. Sinon c’est de l’humanisme de façade

  6. violences sexuelles: la faute aux filles qui s’habillent trop court
    agressions de vieux dans la rue: que ne restent ils pas chez eux à regarder la télé
    coups de couteau à qui refuse une cigarette, regarde mal un djeune des quartchiers etc.
    et pourtant encore trop de gens votent pour les gugusses en place

  7. Le problème d’insécurité à Nantes est ancien. Ayrault muselait la presse et c’est ainsi que Nantes fut une ville où il faisait soi-disant bon vivre ! Il fit venir, grâce à sa Brigitte, de nombreuses MENS (minorités ethniques non sédentarisées).
    Le problème s’accentue avec les nombreux clandestins dont certains travaillent au noir pour les bons petits patrons nantais souvent soi-disant fort catholiques ou même pour de grands groupes du bâtiment, du transport. Nantes renoue avec son passé de ville négrière.
    Ne pas oublier les très nombreux viols d’hommes qui parfois n’osent pas porter plainte !

  8. Ce n’est pas demain la veille que les gens pourront s’asseoir, et se parler, tour à tour, en s’ecoutant vraiment, les uns les autres, parce qu’ils ont tellement de choses à dire, tellement de choses sur le coeur. Ce n’est pas demain la veille.En attendant, place à la haine !

Les commentaires sont fermés.

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS