Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Environnement. Les échouages massifs de microbilles de plastique industrielles empoisonnent les plages de la Vendée à la Normandie [Vidéo]

De la Normandie à la Vendée en passant par la Bretagne, les plages du littoral français sont confrontées depuis plusieurs semaines à d’importants échouages de microbilles de plastique. Une pollution aux conséquences multiples dont les auteurs seront difficilement identifiables…

Des pollutions aux microbilles sur les plages normandes

Depuis le début du mois de février 2023, plusieurs plages de Normandie, de Cherbourg jusqu’en Seine-Maritime, ont été touchées par des échouages de microbilles de plastique. Ces dernières, mesurant à peine 3 mm de diamètre chacune, sont si légères qu’elles peuvent ensuite être déplacées par les vents une fois arrivées sur le sable.

Ces arrivages à répétition sont régulièrement relatés depuis plusieurs jours par la presse locale normande. Le 5 février dernier, le quotidien Ouest-France citait par exemple le cas de la plage de Querqueville, une commune déléguée de Cherbourg-en-Cotentin, dans le département de la Manche, ou des « millions » de ces particules de plastique jonchaient l’estran à marée basse.

Quant aux explications justifiant cette présence, le Cedre (Centre de documentation, de recherche et d’expérimentations sur les pollutions accidentelles des eaux) a avancé à la fin du mois de janvier, suite à des pollutions similaires sur d’autres plages de l’ouest de la France, qu’il pourrait s’agir d’un porte-conteneurs ayant « perdu une partie de son chargement » et d’un sac qui aurait chuté d’un camion.

Toutefois, selon Nicolas Tamic, le directeur adjoint du Cedre cité par France bleu le 25 janvier dernier, il est « impossible de déterminer l’origine des arrivages. C’est le même type de polluant, mais il peut y avoir plusieurs sources. On ne peut pas dire : ça vient du même sac ».

Durant ce même week-end des 4 et 5 février 2023, le même type de pollution aux granulés plastiques était également signalé sur la plage de Saint-Jouin-Bruneval, entre Le Havre et Étretat (Seine-Maritime). Dans la foulée, le maire de la commune portait plainte contre X dans l’espoir de découvrir l’origine de la pollution.

Des risques potentiels pour la chaîne alimentaire

Mais, aussi désagréable que soit cette pollution visuelle pour les promeneurs et autres sportifs des plages du littoral normand, ces microbilles de plastique représentent surtout un grand danger pour les oiseaux et les animaux marins qui peuvent les confondre avec de la nourriture et du plancton. C’est ainsi que plusieurs cadavres de volatiles ont été retrouvés l’estomac rempli de plastique sur les plages touchées par ces échouages de particules polluantes.

Le risque d’ingestion est tout aussi présent concernant les poissons. À la différence notable que ces derniers sont parfois consommés par les humains… qui risquent donc d’ingérer eux aussi ces microbilles sournoises en raison de leur petite taille.

Dans ces conditions, quelles actions peuvent entreprendre les communes littorales pour combattre ces échouages ? Marie Vendenhaute, adjointe au maire de Saint-Jouin-Bruneval, affirmant auprès de France bleu le 7 février que les dernières quantités de microbilles (lesquelles sont utilisées comme matière à transformer pour l’industrie) arrivées sur les plages de la commune étaient « du jamais-vu », a concédé que leur ramassage était « mission impossible ».

Microbilles

Source : ©Surfrider foundation

Christophe Béchu en croisade contre les microbilles…

Outre ces pollutions déplorées depuis le Cotentin jusqu’aux plages du Pays de Caux, de précédents arrivages de microbilles ont également touché certaines plages du Finistère, du Morbihan de la Loire-Atlantique et de la Vendée dès le mois de décembre 2022.
Le phénomène a pris une telle ampleur que l’État, par l’intermédiaire des ministères de la Transition écologique et de la Mer, a porté plainte contre X le 21 janvier. Le sujet de ces pollutions plastiques a été abordé à l’Assemblée nationale lors de la séance du mardi 24 janvier 2023 :

D’autre part, plusieurs collectivités et municipalités du littoral Atlantique ont également porté plainte contre X. C’est notamment le cas des mairies des Sables d’Olonne et de Pornic mais aussi de la Région Pays de la Loire, suivies dans leurs démarches par différentes associations environnementales. Suite à ces dépôts de plainte, l’ensemble de l’affaire va être centralisé et traité par le pôle environnement du parquet de Brest tandis que l’enquête a été confiée à la gendarmerie maritime de l’Atlantique. Avec cependant peu de chances d’aboutir…
De son côté, le ministre de Transition écologique Christophe Béchu, par ailleurs bien connu en Anjou, a dénoncé « un scandale absolu ». « C’est une marée blanche », a-t-il ajouté.

Pas avare en promesses, Christophe Béchu a souligné « la nécessité d’agir pour la suite », indiquant que « fin mai, pour la deuxième session de négociation pour l’élimination des produits plastiques, nous ferons de ce sujet l’un des marqueurs clés du combat contre le plastique. »
Ces paroles seront-elles suffisantes face à l’ampleur du phénomène ? Selon l’association Surfrider, les rejets de granulés plastiques industriels seraient de l’ordre de 160 000 tonnes en Europe et 230 000 tonnes à l’échelle mondiale…

Crédit photo : capture YouTube (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

2 réponses à “Environnement. Les échouages massifs de microbilles de plastique industrielles empoisonnent les plages de la Vendée à la Normandie [Vidéo]”

  1. patphil dit :

    ça fait 50 ans au moins que des ministres de l’environnement pondent des lois mais apparemment celle d’autoriser seulement des plastiques recyclables ne les intéressent pas, et les écolos d’aujourd’hui ont d’autres préoccupations

  2. Spence dit :

    Pour quoi ne pas utiliser d’autres matières dans la fabrication industrielle, parce que plastique = pétrole. Pourquoi impunité, parce que plastique = industrie pétrolière.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Ensauvagement, Justice, Patrimoine, Religion

« Peut-être qu’ils en veulent aux Chrétiens » : en Normandie, une abbaye profanée la veille de l’Ascension

Découvrir l'article

Environnement

Lobby du Porc en Bretagne. Une enquête dévoile les liens qu’entretiennent les principaux acteurs et les structures qui le dirigent

Découvrir l'article

Santé

L’université de Caen accueille un Colloque international sur le stress post-traumatique en commémoration du 80e anniversaire du débarquement de Normandie

Découvrir l'article

Environnement, Pornic, Pornichet, ST-NAZAIRE

Environnement. Les granulés plastiques industriels envahissent désormais le littoral du Pays de Retz

Découvrir l'article

Environnement

Pornichet, un nouvel épisode de pollution aux granulés plastiques industriels

Découvrir l'article

Economie, JERSEY, Local, ST-MALO

Y aura-t-il un tunnel entre Jersey et la Normandie ?

Découvrir l'article

Ensauvagement, Justice, Société

Normandie : au tribunal elle se tait pour l’amour de son clandestin

Découvrir l'article

Economie, Environnement, Sociétal, VANNES

Pollution dans le golfe du Morbihan : l’hypothèse d’un déversement d’eaux usées confirmée par le parquet

Découvrir l'article

Environnement, Justice, Sociétal, VANNES

Golfe du Morbihan. Une importante pollution donne lieu à l’ouverture d’une enquête [Vidéo]

Découvrir l'article

Santé

L’Allemagne découvre des niveaux croissants de substances interdites chez l’homme, y compris chez les enfants

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky