Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Ecosse. Ash Regan, Kate Forbes et… Humza Yousaf : qui sont les trois candidats à la tête du Scottish National Party (SNP) ?

Les membres du Scottish National Party (SNP) ont jusqu’à la fin du mois de mars pour aller voter pour désigner le président du parti, suite à la démission (salutaire pour le nationalisme écossais ?) de la très gauchiste Nicola Sturgeon, en conflit avec Londres dans le cadre d’un différend sur le projet de loi sur la réforme de la reconnaissance du genre (elle voulait permettre à des enfants mineurs de pouvoir changer d’identité facilement) mais aussi – les médias occidentaux en parlent moins – d’une enquête sur les fraudes au sein du SNP.

Les candidatures ont été clôturées le 24 février 2023 avec trois candidats : Ash Regan, Humza Yousaf et Kate Forbes. Le vote a commencé le 13 mars et se terminera le 27 mars date de révélation du nouveau président du parti. Selon un sondage YouGov pour la chaîne Sky News publié lundi, 46% des sondés se prononcent pour l’indépendance (contre 50% le mois dernier). En incluant les indécis, la proportion chute à 39%.

Tour d’horizon de ces trois personnalités, alors qu’en Ecosse, la presse (pas les nationalistes écossais du fin fond des Highlands) impose notamment quasi quotidiennement les thématiques autour des LGBT, du gender, comme si cela avait un quelconque intérêt pour le nationalisme écossais, ou pour l’Ecosse, frappée, comme le reste du Royaume-Uni par une crise économique, sociale et migratoire dont les conséquences sont de moins en moins faciles à cacher sous le matelas.

Preuve d’ailleurs de cette obsession sociétale pilotée par quelques minorités très influentes, lors d’un débat télévisé récent, les candidats ont été obligés de se prononcer au sujet de JK Rowling, mère d’Harry Potter, attaquée (à tort en plus vu comment elle s’est mise à plat ventre depuis) par la galaxie gauchiste pour « transphobie ». Ils ont été sommés de répondre si oui ou non, elle constituait un « trésor national » ce à quoi M. Yousaf, secrétaire d’État à la santé du gouvernement écossais, a répondu que l’auteure était “extraordinaire pour les livres qu’elle a écrits, mais je ne suis pas du tout d’accord avec elle sur la question des droits des transsexuels”.

Kate Forbes l’a aussi qualifiée de trésor national en affirmant ne pas être en désaccord avec elle. De même, Mme Regan a répondu : « Je pense qu’elle est un trésor national, oui. Je pense qu’elle a été très courageuse de s’exprimer sur un sujet où de nombreuses femmes qui avaient soulevé des préoccupations légitimes recevaient des communications assez menaçantes »

Fin de la parenthèse qui n’intéresse qu’une petite caste minoritaire mais influente, place à la présentation des candidats. Sachant que sur la question, importante, de l’immigration, ces derniers n’ont pas débattu, l’Ecosse ne disposant d’aucun pouvoir dans le domaine migratoire, dirigé depuis Londres.

Kate Forbes : la plus populaire

La ministre des finances, Kate Forbes, a annoncé sa candidature le 20 février. Les sondages récents indiquent qu’elle est la candidate la plus populaire, auprès des Ecossais (ce qui ne signifie pas forcément auprès des candidats du SNP) pour cette élection.  C’est la plus jeune candidate, âgée de 32 ans au moment de l’élection. Elle apparait plus conservatrice, plus à droite que ses concurrents.

En ce qui concerne l’indépendance de l’Ecosse, Mme Forbes a déclaré qu’elle voyait les élections non pas comme un référendum sur celle-ci (ce qu’indiquait Sturgeon) mais comme un un moyen de faire pression sur le gouvernement britannique pour qu’il accorde la permission d’organiser un référendum formel et valide. Elle a déclaré qu’elle voulait parvenir à l’indépendance en assurant la croissance économique.

Elle s’est fait une belle réputation en prononçant notamment un discours entier en gaélique et en se battant au quotidien pour protéger la langue.

Elle appartient à l’Église libre d’Écosse, une église évangélique calviniste. Ce qui lui fait épouser des combats sociétaux pas franchement gauchistes. Elle s’oppose à l’avortement et au mariage homosexuel, et elle est favorable à l’interdiction des thérapies de conversion.  Elle avait déclaré en 2018 que le progrès devrait être mesuré par la façon dont la société traite les enfants à naître, faisant référence aux politiques d’avortement. Forbes a déclaré que toute loi devrait également protéger la liberté d’expression pour les personnes religieuses.

Néanmoins, après avoir lancé sa campagne électorale, elle a déclaré qu’elle n’aurait pas voté en faveur de la légalisation du mariage homosexuel si elle avait été en fonction à l’époque, mais qu’elle le défendrait maintenant qu’il est devenu une loi.

Ces derniers jours, sous pression d’une partie des cadres du SNP qui l’ont lâché, mais aussi de la presse mainstream écossaise qui n’est pas tendre avec elle, cette dernière a cherché à atténuer en partie ses propos, alors même que les sondages montrent qu’elle est favorite, et que l’électorat de base du SNP n’est pas majoritairement gauchiste.

Ash Regan : l’Outsider

L’ancienne ministre déléguée à la sécurité communautaire (chargée notamment de traiter les éventuels troubles communautaires) a annoncé sa candidature le 18 février 2023. Elle a déclaré elle aussi qu’elle abandonnerait le projet de loi sur la réforme de la reconnaissance du genre – elle avait démissionné de son poste ministériel en signe de protestation.

En ce qui concerne l’indépendance, Mme Regan a déclaré qu’au lieu de la proposition de Mme Sturgeon d’utiliser la prochaine élection du Parlement écossais ou de la Chambre des communes comme un référendum de facto sur l’indépendance de l’Ecosse, elle entamerait des négociations avec le gouvernement britannique sur l’indépendance la prochaine fois que les partis politiques soutenant l’indépendance de l’Ecosse recevraient collectivement plus de la moitié des voix lors d’une élection de l’un ou l’autre parlement.  Elle a déclaré qu’elle mettrait en place une convention constitutionnelle avec d’autres partis politiques et organisations qui soutiennent l’indépendance de l’Écosse. Elle a décrit le SNP comme ayant sabordé lui même la campagne en faveur de l’indépendance, déclarant qu’elle souhaitait faire plus de place à ceux qui, en dehors des partis, se battent pour l’indépendance de l’Écosse.

Mme Regan a déclaré qu’elle souhaitait ralentir les plans visant à atteindre des émissions nulles de carbone en arrêtant progressivement l’extraction de pétrole et de gaz naturel de la mer du Nord (ce qui enrichit pourtant considérablement l’Ecosse). Elle a pourtant déclaré ne pas vouloir introduire de lois compliquant la vie des entreprises, ou celle des familles.

Côté lubies sociétales du moment, puisqu’ils ne peuvent pas s’empêcher de mettre ça en avant alors que tout le monde s’en fiche, elle souhaite également mettre en oeuvre des lois pour s’assurer qu’en prison, les hommes qui prétendent se transformer en femmes soient maintenus dans des unités spéciales des prisons pour hommes, et vice versa. Elle a déclaré qu’elle soutenait le mariage entre personnes de même sexe.

Humza Yousaf : le 3ème guerrier

Tyrannie sanitaire, lois liberticides, candidat pro immigration issu lui même de l’immigration, Humza Yousaf n’est pas un inconnu pour les lecteurs de Breizh-info. L’ancien secrétaire à la santé a également annoncé sa candidature le 18 février 2023. Très critiqué sur sa façon de gérer le service de santé écossais (NHS) il s’est présenté comme le candidat de la continuité à Sturgeon. Dans la lignée de Rishi Sunak, 42 ans, Premier ministre britannique, du maire de Londres Sadiq Khan, 52 an ou de Leo Varadkar, Premier ministre irlandais ou encore d’Anas Sarwar, chef du principal parti (travailliste) d’opposition en Écosse, il représente ce remplacement progressif de population que nos élites (et encore moins la presse à ses ordres) refusent de voir et de reconnaitre alors qu’il est bel et bien une réalité en Occident. Le Royaume-Uni devenant progressivement une colonie de ses anciennes colonies.

Pour revenir à Humza Yousaf, il a déclaré vouloir accroître le soutien à l’indépendance de l’Écosse avant de réfléchir à l’organisation du référendum. Il indique notamment – sans doute à raison – que le mot indépendance n’est pas un mot magique, et qu’il faut expliquer aux électeurs quels seraient les bénéfices de cette indépendance avant de vouloir leur soutien.

Il a déclaré qu’il soutenait fermement la poursuite de l’accord de coopération avec les Verts écossais, tout en militant aussi pour le vote des jeunes de 16 et 17 ans, une lubie récurrente au sein de la gauche en Europe.

Gauchiste, bien que musulman (Il a toujours honnêtement déclaré qu’il ne légiférait pas sur la base de sa foi) il est le seul des trois à vouloir contester la décision du gouvernement britannique de bloquer le projet de loi sur la réforme de la reconnaissance du genre. Yousaf s’est engagé à poursuivre la politique gauchiste de Sturgeon, et a déclaré que si Kate Forbes gagnait et devenait premier ministre, il pourrait refuser une offre de servir dans son gouvernement si elle modifiait les positions de politique sociale du parti vers une position plus conservatrice. Paradoxalement, il a indiqué dans le même temps ne pas être fermé à ce qu’elle fasse partie, en cas de victoire de ce dernier, de son cercle de ministres.

Selon une récente enquête Yougov pour Sky news, les Écossais sont sceptiques sur la capacité des trois candidats à devenir de bons Premier ministre. 44 % des personnes interrogées pensent que M. Yousaf serait un mauvais premier ministre, contre seulement 22 % qui estiment qu’il ferait du bon travail. En ce qui concerne ses rivaux, 27 % des personnes interrogées pensent que Kate Forbes serait un bon premier ministre et 36 % un mauvais leader. Pour Ash Regan, les chiffres sont respectivement de 14 % et 39 %. Le même sondage a révélé que 62 % des personnes interrogées pensaient que le gouvernement écossais gérait mal les services de santé, tandis que 30 % seulement estimaient qu’il s’en sortait bien.

Le sondage a également révélé que M. Yousaf était le candidat que le public considérait comme le premier ministre le plus faible, le moins compétent et le moins digne de confiance.

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2023 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Rugby, Sport

Rugby. L’Irlande largement en tête du tournoi des 6 nations, l’Italie manque l’exploit face à la France

Découvrir l'article

Rugby, Sport

Rugby. La France l’emporte en Ecosse grâce à l’arbitre, l’Angleterre bat le Pays de Galles, l’Irlande en tête du Tournoi des 6 nations

Découvrir l'article

International

Écosse. Vers l’émergence d’un nationalisme de droite ?

Découvrir l'article

International

Folie Woke en Ecosse. Une nouvelle loi prévoit que les parents qui refuseraient le changement de sexe de leur enfant pourraient encourir jusqu’à 7 ans de prison

Découvrir l'article

International, Politique

Écosse. Un pays encore indécis sur son éventuelle indépendance

Découvrir l'article

International, Politique

Pays de Galles. 1 Gallois sur 3 acquis à l’idée de l’indépendance ?

Découvrir l'article

Immigration, International

Écosse. Le Premier ministre veut ouvrir les portes du pays aux Palestiniens [Vidéo]

Découvrir l'article

International

Pays de Galles. Plus de 10000 personnes ont défilé à Bangor pour l’indépendance

Découvrir l'article

Insolite, International, Patrimoine

Ecosse. Va-t-on enfin trouver le monstre du Loch Ness ? De nouvelles recherches scientifiques vont démarrer

Découvrir l'article

International

Le nombre de cas de rachitisme très élevé en Ecosse. Les extra européens plus touchés ?

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍