Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Emploi. Qu’est-ce que le « Act your wage », cette tendance prônant de travailler à la hauteur de son salaire ? [Vidéo]

Lancée sur TikTok, la tendance du « Act your wage » ferait de plus en plus d’adeptes. Elle consiste à inciter les salariés à travailler à hauteur de leur salaire mais pas davantage. Présentation d’un phénomène qui n’est peut-être pas qu’une simple mode éphémère.

« Act your wage » : de quoi parle-t-on ?

Conséquence de la crise sanitaire et de la « quête de sens » entamée par beaucoup de salariés en proie aux interrogations durant les confinements successifs ? Depuis la fin de l’année 2022, un nouveau hashtag lancé sur TikTok autour du monde du travail fait de plus en plus d’adeptes. « #ActYourWage », que l’on pourrait traduire par « Agis à la mesure de ton salaire », entend ainsi populariser un principe : celui de faire uniquement et strictement ce pour quoi on est payé. Sur le réseau social, le fameux hashtag comptabilisait déjà plus de 110 millions de vues au début du mois de novembre dernier.

Interrogés par le site américain d’information Business Insider, des individus ayant publié des messages sur TikTok accompagnés du #ActYourWage déclaraient à l’automne dernier qu’ils pensaient que cette tendance croissante offrait un moyen alternatif d’éviter l’exploitation sur le lieu de travail, sans nécessairement quitter son emploi.

Quoi que l’on puisse en penser, au-delà d’un simple effet de mode, ce phénomène soulève cependant des questions fondamentales sur la motivation, la cohabitation entre générations ou encore sur l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle. Par ailleurs, comparée aux tendances récentes du « quiet quitting » (démission silencieuse) et du « big quit » (grande démission), « Act Your Wage » encourage davantage l’action : travailler plus pour gagner plus ou fixer des limites pour préserver un équilibre personnel défini. De plus, il ne contient pas les connotations négatives des deux autres tendances.

Un clivage générationnel supplémentaire en perspective ?

Au fur et à mesure que l’expression « ActYourWage » s’est répandue sur les réseaux sociaux et en dehors, elle a été associée principalement aux jeunes générations, alimentant ainsi le préjugé selon lequel les jeunes travailleurs seraient moins courageux que leurs aînés.

Si le « buzz » engendré par cette tendance a réellement débuté fin 2022, il semble toutefois que le terme ait rencontré une première fois son public en 2020, lorsque la TikTokeuse Stephanie Anne l’a utilisé pour parler de sa vie professionnelle.

« Parfois, je dois me rappeler d’agir en fonction de mon salaire. Par exemple, si j’en ai trop fait au travail, je vais aux toilettes et consulte mon téléphone pendant 25 minutes »,  disait-elle dans sa vidéo, ajoutant «  ils ne te paient que 7,25 dollars de l’heure. » Puis, ces derniers mois, des vidéos utilisant le hashtag #ActYourWage sont donc revenues dans l’air du temps sur TikTok, cumulant des millions de vues.

@stephhannes #job #work #capitalism #minimumwage #coworkers #customerservice #customersbelike #VivaCleanHacks #FestiveFashion #TheProm #MONCLERBUBBLEUP ♬ original sound – stephanie anne

Davantage de transparence sur les salaires

Auprès du magazine français Courrier Cadres, Dan Guez, cofondateur du groupe Opensourcing spécialisé dans les recrutements, établit un parallèle intéressant entre ce « Act Your Wage » et un adage anglo-saxon bien connu : « If you give peanuts, you get monkeys ». En d’autres termes, « si vous ne donnez que des cacahuètes, vous n’obtiendrez que des singes ».

Toutefois, cette nouvelle tendance inquiète le recruteur concernant « le rapport au travail des jeunes, le côté comptes d’apothicaires, le détachement, la critique négative envers l’employeur, le manque d’ambition et d’investissement. »

Mais le spécialiste du recrutement nuance son point de vue en relevant dans ce mot d’ordre « Agis à la mesure de ton salaire » des aspects positifs quant à la volonté de vouloir « garder un équilibre entre vies personnelle et professionnelle » déjà évoquée précédemment. Dan Guez met cependant en garde quant au risque de « basculer dans l’excès inverse », rappelant que « le rapport à l’entreprise doit être gagnant-gagnant. »

De leur côté, les partisans du « Act Your Wage » souhaitent, comme le note le site spécialisé Culture RH, « mettre en avant le décalage entre des fiches de poste à rallonge et des missions qui n’en finissent plus et des rémunérations moindres ». Les adeptes de la nouvelle tendance entendent ainsi « lutter contre l’esprit “start up nation” », en se permettant notamment de refuser les messages, mails et réunions à des heures tardives, hors des horaires de bureau.

D’autre part, le mouvement « Act Your Wage » vise à instaurer davantage de transparence, en particulier en ce qui concerne les salaires, entre les différents employés. Ceci permettrait non seulement d’éviter les surcharges de travail, mais aussi de réduire les sentiments d’injustice ressentis.

Enfin, rappelons qu’en 2021, une étude rapportait que 44 % des salariés français se déclaraient être en détresse psychologique en raison de l’épuisement professionnel.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Une réponse à “Emploi. Qu’est-ce que le « Act your wage », cette tendance prônant de travailler à la hauteur de son salaire ? [Vidéo]”

  1. Patrick dit :

    D’après ce que je vois c’est surtout une forme de propagande pour ceux qui n’auraient pas été convaincus par la “grande démission” c’est-à-dire ne plus travailler du tout et vivre des minimas sociaux (et de galère).

    Alors, les équipes du Forum économique ont trouvé un autre angle d’attaque pour que les gens arrêtent au moins partiellement de travailler.

    Maintenant, travailler à hauteur de son salaire ? Mais c’est inscrit dans ton contrat de travail. Contrat que tu as signé et pour lequel tu as été d’accord. Contrat qui définit le nombre d’heures de travail et quelles tâches accomplir. Maintenant, si tu estimes que ton salaire doit être plus élevé, tu peux entreprendre une communication pour demander une augmentation.

    Mais passer 25 minutes sur ton téléphone dans les toilettes, c’est une rupture unilatérale du contrat que tu as signé et qui fixe le nombre d’heures que tu passes au travail.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Informatique, Santé, Social, Sociétal

Hyperconnexion : un enjeu majeur pour la santé physique et mentale des salariés

Découvrir l'article

ST-NAZAIRE

Saint-Nazaire : les travailleurs de l’industrie en danger ?

Découvrir l'article

BREST, Sociétal

Surpopulation carcérale à Brest : la maison d’arrêt au bord de l’implosion (Combien d’étrangers ou de bi-nationaux dans les prisons françaises ?)

Découvrir l'article

Social

Les travailleurs de l‘Europe de l’Est..ces invisibles

Découvrir l'article

Economie, Social

Promotion au travail : pour 3 salariés sur 10, elle rimerait avec démission

Découvrir l'article

International

Portugal. Le Premier ministre socialiste démissionne à la suite d’un scandale de corruption

Découvrir l'article

Social, Sociétal

Télétravail. 1 salarié français sur 3 tenté par l’expatriation

Découvrir l'article

Economie, Santé, Social, Sociétal

Absentéisme. Près de la moitié des salariés français concernée en 2022

Découvrir l'article

Economie, Santé, Social, Sociétal

Semaine de quatre jours au travail : une majorité de salariés français séduits ?

Découvrir l'article

Economie, Social

Emploi. Reconversion professionnelle : 1 cadre sur 3 en rêve, mais peu franchissent le pas…

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky