Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Cameroun. Le meurtre d’un jeune noir agite la LGBTsphère

L’affaire se passe à Yaoundé au Cameroun : depuis quelques temps une jeune fille se fait passer pour un garçon afin de pouvoir sortir avec un autre jeune fille. Rappel : au Cameroun, l’homosexualité est condamnée par la loi et les prisons locales sont peuplées d’homosexuels.

Le 26 juillet dernier, un jeune camerounais du quartier Cité Verte se rend compte de la supercherie et commence à s’en prendre violemment à la jeune lesbienne.

Celle-ci est alors déshabillée et humiliée en public par plusieurs personnes.

https://twitter.com/guyzo17/status/1684357860686266369

L’affaire aurait pu en rester là mais la jeune lesbienne est revenue le soir-même dans le quartier. Armée d’un couteau, elle a poignardé son bourreau qui est mort à l’hôpital. En fuite, elle aurait été arrêtée par la police camerounaise quelques temps après.

Magie de la mondialisation, l’histoire a fait le tour du globe et est arrivée en France où une partie de la communauté LGBT se réjouit sur les réseaux sociaux de la mort du jeune homme. Pas de “petit ange parti trop tôt” ici, aucune condamnation de l’Etat camerounais, voire de la police camerounaise, non juste une haine viscérale des hommes et un encouragement au meurtre de la part de personnes LGBT.

https://twitter.com/TheDeadlyS/status/1684577132436148228

Malheureusement, les hommes camerounais, immigrés en France ou non, ne sont pas tous de cet avis. Et depuis quelques jours, la guerre fait rage entre eux et des lesbiennes ou des homosexuels blancs et visiblement gauchistes twittant depuis la France.

Racisme systémique ?

https://twitter.com/KevinManga_/status/1684309617701015553

Maxime Haes est porte-parole de Stop Homophobie

https://twitter.com/kumyaberri/status/1684680092864106497

https://twitter.com/BelmandoVanel/status/1684528205795819524

Au Cameroun on peut stigmatiser un quartier et ses habitants sans que la Gauche hurle au racisme

Crédit photo : compte twitter baby gurll

[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

2 réponses à “Cameroun. Le meurtre d’un jeune noir agite la LGBTsphère”

  1. Jean-Paul SAINT-MARC dit :

    Et dire que ces gens qui viennent nous em…er avec leurs traditions chez nous n’admettent pas les transgressions sociétales chez eux, quitte à nous traiter de racistes !
    Les faux-culs !

  2. Dude dit :

    Après, ils viennent chez nous

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

International, Santé, Social, Sociétal

Santé. Le gauchisme, une maladie mentale au sens médical ?

Découvrir l'article

Sociétal

Qui est Darius Meké, artiste photographe qui part sur les traces des peuples anthropophages pendant la colonisation allemande du Cameroun ?

Découvrir l'article

International, Sociétal, Société

Afrique du Sud : un étudiant blanc sanctionné pour “outrage aux LGBT”

Découvrir l'article

International

Le magazine New African révèle les 100 Africains les plus influents de 2023

Découvrir l'article

Immigration, International

Immigration clandestine. La Hongrie va envoyer des militaires au Tchad

Découvrir l'article

International

Comment l’UE abuse des droits des LGBT pour rééduquer et affaiblir les États membres

Découvrir l'article

International

Quid de la nouvelle politique africaine de la France ? L’Afrique réelle n°166 vient de sortir

Découvrir l'article

Immigration, International, Sociétal, Société

Quand l’Union Européenne veut nous faire croire que “les Noirs sont présents en Europe depuis des siècles”

Découvrir l'article

International

Terreur Woke en Angleterre. Le Parti Travailliste veut faire voter une loi punissant jusqu’à 2 ans de prison le « mégenrage volontaire »

Découvrir l'article

Economie, Sociétal, Société

Les petites astuces de la presse LGBT pour gagner beaucoup d’argent

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky