Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Santé. Le gauchisme, une maladie mentale au sens médical ?

Serez-vous réellement surpris par les conclusions de deux études réalisées par des chercheurs finlandais au sujet du « wokisme » et de ses incidences sur la santé mentale des adeptes de ce délire ?

Le 14 mars dernier, ces conclusions étaient publiées par le Scandinavian Journal of Psychology. Dans ces deux études réalisées à grande échelle, des chercheurs finlandais ont demandé à plus de 5 800 étudiants et professeurs d’université, ainsi qu’à plusieurs membres du grand public, d’évaluer dans quelle mesure ils étaient d’accord avec des affirmations polémiques symboles du wokisme.

Le wokisme source de dépression chez ses adeptes

Traduites du finnois, ces affirmations comprenaient des phrases telles que : « Si les Blancs ont en moyenne un niveau de revenu plus élevé que les Noirs, c’est à cause du racisme » et « Les femmes transgenres sont des femmes ».

C’est ainsi que les chercheurs finlandais ont constaté que les individus qui s’alignaient sur les idéaux « woke » présentaient des taux plus élevés d’anxiété et de dépression.

Un public qui s’est également caractérisé par un niveau de bonheur plus bas que la moyenne puisqu’il est apparu comme moins heureux que les personnes interrogées qui n’étaient pas d’accord avec ces affirmations.

Autre point à relever de ces travaux, les femmes étaient plus susceptibles d’être d’accord avec ces affirmations « woke » que les hommes. Trois femmes sur cinq voyant les idées « woke » d’un bon œil, contre un homme sur sept.

Le gauchisme, maladie mentale au sens médical ?

Par ailleurs, les opinions politiques entreraient fortement en ligne de compte dans ces conclusions selon les deux études : les chercheurs finlandais ont notamment constaté que le fait de se situer à gauche de l’échiquier politique était davantage associé à une baisse du bien-être mental. Bien que les auteurs de l’étude ne semblent pas le noter, il faut tout de même rappeler que wokisme et gauchisme sont deux notions intimement liées.

Quant aux autres affirmations soumises aux 5 800 individus ayant pris part à ces travaux, elles étaient les suivantes :

– « Les listes de lecture des universités devraient inclure moins d’auteurs blancs ou européens ».

– « Les microagressions devraient être remises en question souvent et activement ».

– « Les femmes transgenres qui participent à des compétitions sportives avec des femmes ne contribuent pas à la défense des droits des femmes ». (notation inversée)

– « Nous n’avons pas besoin de parler davantage de la couleur de la peau des gens ».

– « Une personne blanche ne peut pas comprendre ce que ressent une personne noire aussi bien qu’une autre personne noire ».

– « Un membre d’un groupe privilégié peut adopter des caractéristiques ou des éléments culturels d’un groupe moins privilégié ». (notation inversée)

L’ethnomasochisme ne rend pas heureux…

D’autre part, Oskari Lahtinen, auteur principal de l’étude et chercheur au Centre de recherche INVEST de l’Université de Turku en Finlande, a déclaré que si le wokisme a commencé aux États-Unis, il est désormais présent dans presque tous les pays occidentaux.

Dans le détail, l’expérience a d’abord été menée auprès de 851 membres du personnel et étudiants de l’université de Turku. Elle a ensuite été menée auprès de plus de 5 000 participants dans tout le pays.

En ce qui concerne les adeptes de l’idéologie woke en Finlande, le Dr Lahtinen a également souligné que les personnes qui étaient d’accord avec l’affirmation « Si les Blancs ont en moyenne un niveau de revenu plus élevé que les Noirs, c’est à cause du racisme » étaient les plus susceptibles d’être anxieuses ou déprimées. Et présentaient également les scores de bonheur les plus bas…

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

9 réponses à “Santé. Le gauchisme, une maladie mentale au sens médical ?”

  1. Don Rico dit :

    Cela fait une bonne décennie que je me suis aperçu que le gauchisme était une maladie mentale,et, je pèse mes mots (maux?). Le wokisme étant simplement du gauchisme hypocritement “bien habillé”…
    Ne l’oublions pas, c’est la dérive du socialisme!
    Ces gens là n’ont aucune réflexion, aucune analyse, fustige le débat, pourtant source de Démocratie.
    Les “wokogauchistes” sont les véritables fascistes d’aujourd’hui tout en accusant les autres de l’être :
    vous osez ne pas avoir leur idées abruties : vous êtes taxés de fasciste, de complotiste, d’être d’extrême droite, de raciste et j’en passe…
    Ce sont pourtant eux qui instaurent une police politique de la “bien pensance”.
    Le Terreur révolutionnaire ressurgi, telle une hydre…
    La woke culture est le cancer de notre Démocratie, il va falloir faire l’ablation de la tumeur…
    Avec des méthodes bien d’extrême gauche : jeter un regard du côté de staline, mao, castro…(sans lettres capitales)
    Avec les gauchistes…Il faut appliquer des méthodes gauchistes radicales!
    Rafles, goulags et le reste des peines associées à ce type de régime!

  2. Gaï de ROPRAZ dit :

    Des fous, des imbéciles, des moitié-d’humains, des monstres au sens medical du terme, il y en a partout. Et il y en aura toujours. Là où je ne vois strictement aucun -sinon même le moindre- intérêt, c’est d’en parler, de le mettre en exergue, de tenter de lui donner une forne d’importance “Pour que cela se sache”.

    Bref, rideau ! Cachez-les ! On en a rien à foutre !!!

  3. Decrop Xavier dit :

    Oui, mais que faire des personnes envieuses et limitées, frustrée par leur manques de réalisations.
    L’envie vous poussant à ne voir dans votre jeu que ce qui manque par rapport au voisin, cela ne conduit pas à tirer parti des atouts que l’on a, et bien jouer sa partie !
    Dès lors frustrations hargneuses, et ressentiments. On s’empare de tout ce qui pourrait expliquer -justifier- ses propres échecs, et la réussite des autres, par autre chose que des qualités qu’ils auraient mobilisés !
    Le wokisme peut faire place à d’autres “solutions explicatives des inégalités”, les ratés ne raterons toujours pas ceux qui réussissent !

  4. BONGAS dit :

    L’indécente réalité est que de riches milliardaires philantropes ssoutiennent cette dérive :
    Extraits: Comment une poignée de milliardaires a créé le « mouvement » transgenre : une entrevue avec Jennifer Bilek
    Les changements culturels que nous observons aujourd’hui en matière d’identité de genre sont largement influencés par d’énormes afflux de capitaux en provenance des gouvernements, des philanthropes, des entreprises et des sociétés de gestion de placements et de comptabilité comme Blackrock et Ernst & Young. Même si certains pensent que l’idéologie est née dans les universités, le financement est dirigé vers ces institutions pour promouvoir l’idée d’identités sexuelles synthétiques comme progressistes, que les étudiants portent ensuite dans le monde.
    Pour comprendre les motivations des gouvernements, des philanthropes et des grandes entreprises dans cette idéologie, nous devons examiner ses implications. L’idéologie du genre déconstruit le sexe reproductif humain sur le plan juridique, linguistique et social, et s’attaque également principalement aux organes reproducteurs des jeunes en les stérilisant.
    L’argent et l’idéologie proviennent du secteur des technologies médicales, lui-même intégré à la culture par le biais d’une structure philanthropique rattachée à l’appareil politique des droits civiques LGBT. La Fondation Arcus, l’une des plus grandes ONG LGBT, joue un rôle central à cet égard, non seulement en fournissant un financement important à une multitude d’institutions, mais également en introduisant un appareil de suivi appelé MAP et en encourageant de riches philanthropes à investir dans la communauté LGBT. Jon Stryker, le fondateur d’Arcus, a une formation dans le secteur bancaire et est l’héritier de la fortune d’entreprise qu’est Stryker Medical. Stryker Medical, avec ses activités sur le marché de la chirurgie de féminisation du visage, illustre l’interconnexion entre l’appareil politique LGBT et l’industrie des technologies médicales.
    La famille Pritzker de Chicago est l’une des familles les plus riches d’Amérique. Bien que leur fortune soit issue du secteur hôtelier Hyatt, leurs investissements prédominants se situent désormais dans le secteur de la technologie médicale. Leurs efforts philanthropiques massifs en ont fait l’un des plus grands moteurs et bailleurs de fonds de l’industrie du genre. Tim Gill de la Gill Foundation, la deuxième plus grande ONG LGBT d’Amérique et liée à Jon Stryker et à sa famille, apporte également une contribution significative, venant à l’origine du secteur technologique et maintenant impliqué dans une entreprise de plate-forme d’IA domestique. Les géants de la technologie – Google, Intel, Microsoft, Facebook, Salesforce, Hewlett Packard et Amazon – exploitent leur puissance financière à la fois pour financer cette industrie dans le cadre d’une dissociation corporelle et également pour intimider des États entiers afin qu’ils acceptent cette idéologie en menaçant de retirer leurs capitaux. Ils l’ont fait en 2016, lorsqu’ils ont signé un mémoire d’amicus contre la Caroline du Nord. Après cela, l’État a insisté sur le respect de l’intimité des toilettes pour les garçons et les filles dans les écoles.
    Des personnalités notables comme Whoopi Goldberg sont associées à des agences de mannequins qui s’adressent à celles qui tentent de renier leur sexe.Gilead Sciences apparaît comme l’un des principaux partisans des questions LGBT, avec d’autres contributeurs notables, notamment Open Society de George Soros, Gill, Arcus, Ford, Astraea, Tides, Evelyn et Walter Haas, David Bohnett, Wells Fargo et Pride Foundations.
    Interrompre et recadrer des déclarations telles que « personnes trans » en suggérant : « Voulez-vous dire des individus qui tentent de renier leur réalité sexuée ? » peut remodeler le discours.

    https://www.firstthings.com/web-exclusives/2020/01/the-billionaires-behind-the-lgbt-movement

    https://europeanconservative.com/articles/interviews/how-a-handful-of-billionaires-created-the-transgender-movement-an-interview-with-jennifer-bilek/

  5. Eschyle 49 dit :

    Quand Christiane TAUBIRA est venue à ANGERS, je l’ai saluée en ces termes : ” Madame le Ministre , c’est d’autant plus pour moi un honneur de vous accueillir , que c’est mon trisaïeul qui a affranchi le vôtre “

  6. fdfg dit :

    Article insultan qui sai pas de quoi il parle
    L’extreme droite es une maladie mental qui mene au nazi !

  7. kaélig dit :

    Bien d’accord avec les commentaires des Camarades précédents.
    Ceux ne sont tout de même pas les “mal dans leur peau”, les schyzophrènes voire les paranos, les loosers, les “frapadingues”, les frustrés, les “déséquilibrés”, les rageux impuissants souvent gauchards, les “wokingdead” voire les “woke and roll”, les “ouin-ouin” c’est de leur faute, les “beuh-beuh” ils sont méchants, les “c’est des fachos…Ils sont racistes”…Bref tous ces psychopathes de la tête et du slip qui vont mener le Monde !
    Au mieux, on peut les plaindre, mais alors qu’ils restent discrets, qu’ils ne prétendent pas imposer leur “mode de vie” de la même manière que l’Islam conquérant, religion archäïque peu propice au développement sociétal et humaniste.
    Pour ma part, je n’ai pas l’intention de me laisser “embrouiller le cerveau” avec leurs délires pathologiques, malgré mes proches 80 balais, je reste rationnel (il est vrai que 40 ans de BTP vous forgent à la réalité), pas optimiste certes vu l’avenir qui nous attend, mais pragmatique et nullement dépressif, toujours charitable et prèt rendre service à mon prochain surtout quand il le mérite !, bref je fais mienne la devise “plutôt que de reclamer des Droits demande-toi ce que tu peux faire pour ton pays…et les autres (les “méritants” bien sur, pas les fumistes).

  8. Etch dit :

    Une autre façon de présenter les choses aurait été de dire que les gens qui ne se posent pas toutes ces questions sur la société (égalité, équité, rapport à l’Histoire) sont moins enclins à l’anxiété ou la dépression. L’imbécile heureux (droitiste ?) qui pense que tout se règle naturellement, que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes (pour lui) est moins sujet à l’anxiété.

    Etonnant non ?

    (NB : gauchisme est péjoratif, mais c’est sans doute fait exprès vu l’article. Et être à gauche n’a pas grand chose à voir avec le wokisme, émanation qui se croit progressiste mais est en fait réactionnaire)

  9. Fab dit :

    Totalement daccord avec etch.
    L erreur de ce chercheur est de confondre les conséquences et la cause.
    Cette etude bâclée pretend qu’être woke rendrait dépressif. Or de serieuse recherches ont prouvé qu un QI élevé et dépression sont liés.

    Ainsi je propose cette logique,
    Si une personne intelligente est plus susceptible detre dépressive et qun woke est également plus susceptible d’être dépressif, alors un woke est plus susceptible detre intelligent.

    On peut le tourner dans lautre sens… les personnes manquant dintelligence risque moins detre depressive, les personnes non woke risque également moins detre dépressives. Les non woke ont certainement un qi en dessous de la moyenne.( pour pas dire quils sont cons)

    Allez les haineux montrez mii que jai raison avec vos réponses

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

E brezhoneg, Sociétal, Société

Stefani-e Stoll (strollad macronour er Rannvro) o redek war-lerc’h an “ebarzhataerien”

Découvrir l'article

Insolite, Sociétal, Société

Au Havre (Normandie), la messe sera très “gay”

Découvrir l'article

Sociétal, Société, Tribune libre

Nemo…Bambie Thug…Pour que le prochain Eurovision soit organisé à Gaza ! [L’Agora]

Découvrir l'article

A La Une, Sociétal

Wokisme. « Il n’est pas nécessaire de persuader tout le monde de lutter contre le déclin de la civilisation, il suffit d’être assez nombreux » : Entretien avec Wanjiru Njoya

Découvrir l'article

International

Folie gauchiste en Irlande. Le Premier ministre irlandais veut poursuivre l’adoption de la loi sur « les discours haineux »

Découvrir l'article

A La Une, Sociétal

Pauline Condomines (Livre Noir) : « Il y a bien des passerelles entre l’extrême gauche et l’islamisme et c’est ce que j’ai découvert lors de mon enquête » [Interview]

Découvrir l'article

Insolite

Les LGBT avec la Palestine. Une folie totale ?

Découvrir l'article

Tribune libre

Censure, discrimination, l’insupportable manque de dignité de gauchistes [L’AGORA]

Découvrir l'article

A La Une, Local, NANTES, Politique

“Nantes en Commun” (gauche radicale) explose

Découvrir l'article

Tribune libre

Le gauchisme, c’est la gangrène… ! [L’Agora]

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky