Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

« Grosse lesbienne ». Pour une injure, un tribunal Suisse condamne Alain Soral à de la prison ferme

Un jour, les prisons françaises seront peut être plus remplies de dissidents politiques, de criminels du mot et de la pensée, que de vrais délinquants. C’est d’ailleurs le sujet du livre « Un traitre mot » de l’excellent Thomas Clavel, et c’est surtout ce que nous commençons à vivre au quotidien, en 2023.

Ainsi Alain Soral, que l’on ne présente plus, vient d’être condamné en appel à six mois de prison ferme, par un tribunal Suisse. Son crime ? Avoir qualifié une journaliste de « grosse lesbienne ». Il peut encore faire  un nouvel appel auprès du tribunal fédéral néanmoins, cette condamnation est symbolique. Rappelons qu’initialement, il n’avait écopé que d’une amende pour diffamation,

Alain Soral : « Qui veut la guerre civile en France ? » [Interview]

Mais le parquet cantonal vaudois a estimé que ce n’était pas assez, et que pour une insulte, il fallait enfermer Alain Soral. Alors même que des dealers, des délinquants, bénéficient d’un laxisme judiciaire parfois sidérant.

Plusieurs organisations queer suisses, dont l’Organisation suisse des lesbiennes (LOS) et Pink Cross, ont salué via un communiqué commun sa condamnation, considérant que « cette décision représente une avancée significative dans la lutte contre la haine et l’intolérance ». « C’est un signal fort affirmant que la haine homophobe ne peut pas être tolérée dans notre société », a souligné Muriel Waeger, co-directrice de LOS. Il serait intéressant de connaitre le point de vue de ces organisations gauchistes sur l’univers carcéral, car enfin, il faudrait savoir : d’un côté, les gauchistes militent pour que les gens n’aillent pas en prison, et même parfois pour l’abolition des prisons. De l’autre, ils se félicitent lorsque des autorités décident d’enfermer des individus pour crime de la pensée ou de l’expression verbale.

Alain Soral n’ira pas (pour le moment) en prison puisqu’il peut faire appel. Mais cette condamnation vient s’ajouter à une multitude d’autres, en Suisse comme en France, toutes en rapport avec la question de la liberté d’expression. Rappelons que la Suisse n’est pas le seul pays à réprimer sévèrement la libre parole et les écrits. La France a mis des moyens énormes financièrement, pour arrêter Vincent Reynouard, écrivain révisionniste, qui est actuellement en prison en Ecosse, depuis bientôt un an, pour avoir…écrit des livres et pour avoir exprimé un point de vue ni officiel, ni conformiste, sur certains faits de la Seconde guerre mondiale…Elle cherche à emprisonner par tous les moyens Boris le Lay, en exil au Japon….Eric Zemmour passe lui aussi du temps dans les tribunaux de la liberté d’expression en France. Pascal Praud est attaqué pour avoir posé une question. Plus personne n’est à l’abri en réalité, puisque chaque propos jugé choquant par tel ou tel lobby, telle ou telle personnalité ou organisation d’influence, se retrouve désormais devant les tribunaux français, et devant des juges qui ensuite, se plaignent d’être débordés.

Il est vrai que les autorités françaises en sont désormais rendues à vouloir légiférer et sanctionner sur des chants dits « homophobes » dans les stades, qui n’ont choqué personne pendant des décennies jusqu’à ce que des associations subventionnées et ultra minoritaires viennent mettre leur nez dans les stades…

Museler la dissidence pendant que la société occidentale s’écroule, tel semble être désormais le rôle que se sont données les autorités, en Suisse, en France, au Royaume-Uni…et dans de trop nombreux pays d’Europe de l’Ouest désormais.

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

15 réponses à “« Grosse lesbienne ». Pour une injure, un tribunal Suisse condamne Alain Soral à de la prison ferme”

  1. Hadrien Lemur dit :

    « cette décision représente une avancée significative dans la lutte contre la haine et l’intolérance » Il faudrait peut-être rappeler à tous ces trous du cul LGBT+QI=22 que la haine est un sentiment, tout comme l’amour, et que l’intolérance c’est eux qui en font le plus la preuve. Comment peut-on se revendiquer lesbienne haut est fort à qui veut bien l’entendre (n’est-ce pas Muriel Robin) et se jeter dans les robes des juges si on vous en qualifie ? Assumez, bandes de larves !

  2. Rod Askelleg dit :

    Les gens normaux n’enverraient personne en prison pour avoir dit “grosse lesbienne”. Les juges sont censés avoir une formation et une expérience qui les rend plus prudents et moins fantaisistes que les non-spécialistes. En plus, pour éviter les anomalies, on les met à plusieurs pour juger chaque affaire. Mais ça ne les empêche pas de dérailler. Ce verdict montre qu’il y a en Suisse le même problème d’imposture judiciaire que dans les pays voisins. Le parquet cantonal vaudois n’a pas l’air plus légitime pour rendre la justice que l’Organisation suisse des lesbiennes.

    On aimerait savoir si les juges avaient une raison particulière d’en vouloir à Soral. Quelle opinion politique leur déplaît particulièrement de sa part ? Ça n’a peut-être rien à voir le LGBTisme.

  3. JLP dit :

    On pourrait avoir une photo de la prétendue grosse lesbienne, histoire de voir si c’est une injure ou une diffamation ? Je n’ai croisé qu’une fois Alain Soral, il m’a fait l’effet d’un parfait grossier personnage.

  4. Garnier de la Pierre dit :

    On n’ose même plus commenter.. nous sommes en dictature, véritablement.

  5. LE MAÎTRE G. dit :

    La dictature de la pensée est installée partout avec la complicité de juges gaucho-macons-syndiquésmagistrature qui ont une œillère côté gauche et un strabisme convergeant vers la droite qu’il faut absolument empêcher de vivre tant qu’elle ne se sera pas convertie.. à la gauche évidemment, c’est ainsi que la vraie dictature s’installe petit à petit mais sûrement, une prison sans barreau mais une prison pour tout ce qui n’est pas gauchiasse.

  6. Asnirian dit :

    Voici quelques jours, Pascal Praud a demandé sur CNews — demandé, pas affirmé — s’il y avait un rapport entre la multiplication des punaises de lit et l’immigration. La question est logique : on sait que la multiplication des cas de tuberculose, par exemple, est liée à l’immigration. Un professeur de la faculté de droit de Nantes a aussitôt réclamé sur Facebook l’interdiction de CNews !

    • Mathilde dit :

      En effet, les punaises de lit arrivent dans les bagages, valises, sacs à dos, vêtements, couvertures etc… Les migrants qui débarquent en masse sont, comme d’autres voyageurs, des vecteurs importants de la transmission de ces indésirables. Mais, dire cela, c’est pour les bien pensants du racisme alors que c’est une réalité.
      Ces bien pensants sont une calamité, responsables de la décadence de notre société. Et ils voudraient nous faire taire et même nous faire emprisonner pour un mot, une parole, une pensée.

  7. Gillic dit :

    Quel terme l’ a fait condamner: grosse ou lesbienne ? Les deux mon capitaine !!!! Heureusement, ces juges font plus de mal que de bien à la cause qu’ils prétendent défendre et c’est tant mieux ……

  8. Hébé dit :

    60 jours,pas 6 mois.Et puis Vincent Reynouard…

  9. kaélig dit :

    De nos jours, il faut être très prudent pour oser sortir des “blagues bâtiment” dans les bistros ou resto de routiers, évitez aussi de pratiquer de l’humour surtout de second degré mal perçu par des individus pas assez intelligents pour le comprendre;
    Même en privé, il convient de s’assurer, comme pendant l’Occupation, que “les murs n’ont pas d’oreilles” que votre voisinage est sain, vos interlocuteurs bien identifiés, que les portables ou caméras soient consignés…Sinon vous risquez les représailles de la Gestapo de la pensée unique.

  10. Julien dit :

    Aujourd’hui, il est tout à fait “normal” et même fortement encouragé de se revendiquer femme ou homme tout en étant biologiquement son contraire.
    De même, si on est en “droit” d’être homosexuel ou lesbienne comme en “droit” de le revendiquer publiquement, en quoi y-a-t-il insulte dans l’expression “grosse lesbienne” ?
    Doit-on comprendre que Alain Soral a été condamné pour avoir traitée cette personne de “grosse” ?
    Alors prudence dans les expressions comme “GROS con”, “PETIT con”, “VIEUX con, “JEUNE con”….
    Vous pourriez vous retrouver au trou pour un adjectif inapproprié.
    Donc, si vous traitez quelqu’un de “con” surtout n’ajoutez pas “gros, petit, jeune ou vieux”, à vos risques et périls.
    Quel monde d’enfoirés !

  11. Fred dit :

    Il aurait donc aussi été condamné pareil s il avait dit grosse hetero ?

  12. Fred dit :

    Il aurait donc du dire lesbienne enveloppée pour ne pas etre condamné ?

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Sociétal

La Prison pour femmes de Rennes va accueillir des dizaines de combattantes islamistes

Découvrir l'article

QUIMPER

Braquages en série à Quimper : deux hommes condamnés à de la prison ferme

Découvrir l'article

VANNES

Guet-apens à Vannes : Deux « Nantais » condamnés à trois ans de prison pour trafic de stupéfiants

Découvrir l'article

Local

Trafic de drogue à Plélan-le-Petit : un homme condamné à 18 mois de prison dont 6 avec sursis

Découvrir l'article

MORLAIX

Agression à Morlaix : deux hommes condamnés à de la prison

Découvrir l'article

Ensauvagement, Justice, Société

Condé (Normandie) : Prise d’otages à la prison, Sofiane Rasmouk prend 8 ans de plus !

Découvrir l'article

BREST

Trafic de drogue à Brest : un dealer condamné à 12 mois de prison dont 4 fermes

Découvrir l'article

LORIENT

Lorient : 4 ans de prison pour Moussa K, un multirécidiviste auteur de vols avec violences

Découvrir l'article

International

Belgique. La surpopulation dans les prisons atteint un niveau record

Découvrir l'article

Justice, Local, Société, ST-MALO

Saint-Malo : après avoir passé la moitié de sa vie en prison, il continue…

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky