page contents
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Fabien Bouglé : « La Troisième Guerre mondiale a commencé »

Expert en politique énergétique, Fabien Bouglé est l’auteur de « Nucléaire, les vérités cachées » (éditions du Rocher, 2021) et de « Éoliennes, la face noire de la transition écologique » (éd. du Rocher, 2019). Il vient de publier un nouvel ouvrage « Guerre de l’énergie : au cœur du nouveau conflit mondial » (éd. du Rocher, 2023). Un livre dans lequel Fabien Bouglé affirme que nous sommes confrontés à une nouvelle guerre mondiale : « La Troisième Guerre mondiale a commencé. C’est une guerre de l’énergie. » « Jamais dans l’histoire de l’humanité la fourniture d’énergie n’aura été aussi importante. L’énergie est le sang de nos sociétés contemporaines. L’économie, l’agriculture, l’industrie sont totalement dépendantes des pays fournisseurs d’énergie, qu’il s’agisse du pétrole, du gaz ou du charbon. »

Selon lui, cette guerre mondiale de l’énergie a officiellement éclaté le 26 septembre 2022, jour du sabotage des gazoducs Nord Stream qui reliaient l’Allemagne à la Russie. Survenu dans le contexte du conflit en Ukraine et des sanctions prises par l’Union européenne, le sabotage des gazoducs Nord Stream a achevé de modifier « en profondeur les enjeux géopolitiques mondiaux » et de déstabiliser « l’équilibre mondial de la fourniture d’énergie ».

Si l’Ukraine « constitue un pays absolument stratégique » dans cette Troisième guerre mondiale – du fait de ses réserves énergétiques, de son grand nombre de centrales nucléaires et du passage de deux gazoducs sur son territoire –, elle ne serait toutefois qu’un maillon du puissant conflit qui oppose la Russie et les États-Unis pour la maîtrise planétaire des ressources énergétiques. « La paix en Ukraine ne signifiera pas la paix mondiale de l’énergie. La guerre mondiale de l’énergie va prendre des années », pointe l’essayiste, qui estime que l’Europe toute entière constitue le principal « champ de bataille » de cette Troisième Guerre mondiale.

Dépendante de ses importations d’énergie à hauteur de 55%, l’Europe aiguise en effet les appétits de deux géants de l’énergie : « L’Europe est écartelée entre la Russie et les États-Unis. Sa dépendance énergétique fait qu’elle dépend corps et âme, économiquement, diplomatiquement, politiquement, géopolitiquement, de ses fournisseurs d’énergie. » Si l’Europe fait figure de proie énergétique au yeux des deux principaux producteurs d’hydrocarbures, les pays de l’UE se livrent également une guerre interne sur la question du nucléaire, autre enjeu majeur de la guerre mondiale de l’énergie. Fragilisée par le sabotage des gazoducs Nord Stream, l’Allemagne « voit d’un très mauvais œil le fait que la France dispose sur son territoire d’un système énergétique très puissant pouvant lui permettre de reprendre le leadership économique en Europe » et fait tout pour empêcher le développement du nucléaire français via de nombreuses opérations « d’infiltration politique et économique ».

Forte de 56 réacteurs nucléaires, la France pourrait en effet jouer un rôle clé dans le développement de l’énergie nucléaire sur le Vieux Continent. Un développement qui, s’il pourrait garantir l’indépendance énergétique de l’Europe, suscite l’hostilité des États-Unis et de la Russie, soucieux d’assurer des débouchés à leur propre filière nucléaire en plus de la vente de leurs hydrocarbures. « Il faut que les pays européens et la France comprennent que nous sommes dans un affrontement. Seule l’indépendance énergétique de l’Europe permettra de rétablir la paix énergétique mondiale, garante de la paix mondiale », conclut Fabien Bouglé.

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

6 réponses à “Fabien Bouglé : « La Troisième Guerre mondiale a commencé »”

  1. Franck dit :

    Ou nos gouvernants sont des idiots incapables ou ce sont des traîtres à la patrie ou les deux en même temps. Des gens qui ne pensent qu’à leur carrière et à leur fortune au détriment du peuple qui les fait vivre. Bouffons

  2. Pschitt dit :

    Il y a un problème de vocabulaire dans cet article. Qualifier la guerre de l’énergie de Troisième Guerre mondiale est abusif. C’est une guerre pour le niveau de vie et la puissance économique, pas une guerre existentielle telle que celle menée contre l’Occident par l’Islam et contre l’Europe par l’immigration. Par ailleurs, une guerre mondiale suppose un affrontement de puissances ou de coalitions aux capacités analogues. Or la Russie est un géant énergétique mais un acteur petit ou très petit dans presque tous les autres domaines. Elle a trop présumé de l’avantage géostratégique que lui donnerait Nord Stream (c’est comme présumer des capacités de son ordinateur : elles disparaissent dès qu’on le débranche). Et au lieu de reconnaître son erreur, Poutine s’est lancé dans une fuite en avant, ou plutôt vers l’Est, qui fait de la Russie un vassal de la Chine.

    • Le bouchon dit :

      Pschitt et son blabla de type macronator.
      Poutine gère sûrement mieux son pays que ton idole mondialiste français “le Mozart de la traîtrise” , à lui tout seul il aura vendu la France , il est doué c’est sûr…

    • Mouchet dit :

      Pas du tout en accord avec vos théories. la Chine pays de manufacture fabriquant pour 80% les produits manufacturés de l’occident a les pieds fragiles du fait du manque d’énergie que fournit la Russie. La Russie dépend certes de la fabrication chinoise mais rattrape le tout et n’est pas du tout un vassal de la Chine au contraire ils se sont alliés. A tel point que les ventes de la Russie ont augmenté de 22% chiffres des USA, a qui elle vend aussi de l’uranium et des terres rares. Les USA ont voulu affaiblir la Russie trop riche, et prendre l’Europe. Mais ils se sont plantés à 200%. Non seulement la Russie à une balance commerciale excédentaire énorme mais a juste 300 milliards de dettes garanties par les gisements exploités seulement à 50%. Comparé aux USA avec près de 50’000 milliards de dettes réelles, plus les hors bilans 4 fois les dettes en montant. Tout l’occident avec juste 300’000 milliards de dettes, le tout irremboursables. On voit l’effondrement monétaire se rapprocher comme en 2008 en dix fois plus. Les pays des BRICS ont eu 9 nouvelles adhésions et 16 autres à venir, dont l’Arabie qui sent venir le danger de la dévaluation du dollars. L’OTAN a juste eu 2 adhésions et encore au forceps. Actuellement l’occident se bat bec et ongles contre les pays des BRICS pour ne pas sombrer dans les dettes, l’inflation et l’approvisionnement des énergies. Les conflits organisés sont donc le bienvenus pour masquer le futur effondrement en vous garantissant les cours de la bourse pour inciter les petits porteurs à se faire plumer avant la chute comme en 2008. Vous avez devant les yeux, l’exemple de la France qui claironne que tout va bien alors que c’est exactement le contraire, une vraie débâcle d’état partout. Les USA sont aussi dans la débâcle. Ils contrôlent l’Europe par la dette indexée au dollars et notre euros a perdu 20%, l’inflation est à 35% dans l’alimentaire et tout le reste et 160 % dans les énergies et ce n’est pas terminé.

  3. Henri dit :

    “Si l’Ukraine « constitue un pays absolument stratégique » ” Ah ah ah ! Mais c’est quoi, l’Ukraine ? Un immense champ de blé parsemé de champs de choux et de patates ! Quant aux gazoducs qui la traversent, Vlad Poupou est en train de programmer des gazoducs allant vers deux marchés fiables et prometteurs : l’Inde et la Chine. Les pays serfs de ‘Union européenne n’auront plus d’autre choix que le gaz de schiste de leur Maître américain, certes beaucoup plus cher ; grand bien leur fasse. “À petit maître, petits valets.”

  4. HMT dit :

    Retrouvez l’entretien accordé par Fabien Bouglé à Epoch Times France, dont cette dépêche est issue, ici : https://youtu.be/gCgyxsl6Kqg

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

A La Une, Environnement

Fabien Bouglé : « La question de la souveraineté énergétique des nations va être une question cruciale dans les décennies et les siècles à venir » [Interview]

Découvrir l'article

Environnement

Fabien Bouglé : La crise énergétique

Découvrir l'article

Environnement

Le dilemme des éoliennes : vif débat entre Fabien Bouglé et Jacques Pallas !

Découvrir l'article

Environnement

Les éoliennes vont elles nous ruiner ? Avec Fabien Bouglé

Découvrir l'article

A La Une, Environnement

Fabien Bouglé : « Il est préférable d’avoir de petites centrales nucléaires modulaires en Bretagne plutôt que des parcs éoliens » [Interview]

Découvrir l'article

A La Une, Environnement

Eoliennes gelées au Texas. Des millions de foyers privés d’électricité : le point de vue de Fabien Bouglé

Découvrir l'article

A La Une, Environnement

Fabien Bouglé : « Nous assistons avec les éoliennes à un immense hold-up planétaire » [Interview]

Découvrir l'article

Environnement

Éoliennes, la face noire de la transition écologique. Fabien Bouglé en conférence à Angers le 10 janvier

Découvrir l'article

A La Une, Environnement

Fabien Bouglé : « L’éolienne est le symbole d’une nouvelle religion comme la croix pour les catholiques » [Interview]

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky