Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

« Wesh, mets-lui des penaltys ». 4 racailles condamnées très légèrement pour avoir lynché deux hommes à Dinan

Il y a manifestement des juges beaucoup plus cléments que d’autres concernant l’ultra violence. Au tribunal de Saint-Malo, était jugés mardi 24 octobre quatre racailles résidant à Dinan, âgées de 18 à 22 ans. En détention provisoire depuis le 1er septembre 2023, ils étaient jugés pour avoir non pas agressé mais littéralement lynché deux hommes, à Dinan, dans la nuit du 30 au 31 août.

« Éteins-le, éteins-le, éteins-le wesh, mets-lui des penaltys… », crie à plusieurs reprises l’un des prévenus, en riant et en filmant la scène indique Ouest-France, ce qui permet de rappeler d’ailleurs que le terme « Wesh » est aujourd’hui employé par toute une partie de la jeunesse y compris rurale intoxiquée par le rap, alors qu’il n’est que l’expression d’une sous culture de racailles.

Quoi qu’il en soit, la vidéo a été projetée dans le tribunal. Un homme se fait lyncher. Son frère aussi. Par les 4 petites frappes, qui se relaient pour cogner. On apprendra au tribunal que les violences seraient parties d’une remarque faite à la victime sur le fait qu’il était roux, remarque à laquelle il aurait logiquement répondu (Rappelons qu’à priori il y a eu plus de roux que d’extra-européens sur notre terre celte sur ces derniers siècles…). Ces violences occasionneront 90 jours d’interruption temporaire de travail (ITT) pour la première victime et 10 jours pour l’autre.

Dans l’enceinte du tribunal, les racailles dont le QI ne semble pas voler très haut n’assument pas leurs actes. Expliquent que le but n’était pas « d’assassiner » la victime tout en expliquant « péter des cables » parfois.

« Le tribunal a reconnu les quatre prévenus, coupables des violences. Tous seront sous bracelet électronique. L’un d’eux écope de 8 mois avec sursis. Deux autres sont condamnés à 15 mois de prison dont 10 mois avec un sursis probatoire de deux ans. Un autre agresseur a quant à lui écopé de 18 mois dont 9 mois avec un sursis probatoire de deux ans. Ils ont également interdiction d’entrer en contact avec les victimes et les coauteurs de violences » indique Ouest France.

On a vu des individus purger des longues peines de prison ferme, avec mandat de dépôt, pour moins que cela. Encore une fois, une nouvelle décision de Justice qui interroge. . Selon des données récoltées récemment, 79 % des Français jugent insatisfaisante l’action de l’institution judiciaire. On comprend pourquoi.

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

17 réponses à “« Wesh, mets-lui des penaltys ». 4 racailles condamnées très légèrement pour avoir lynché deux hommes à Dinan”

  1. Philibert dit :

    Et les noms des vainqueurs sont….. ?

  2. Bibi dit :

    Autant j’aime l’argomushe d’un Céline,d’un Alphonse Boudard,autant je vomis ces welshs et penaltys,qui veulent dire = ?

    • Connestable dit :

      Quand la tête est au sol. Ils tapent dessus avec le pied comme pour tirer un penalty.
      Mais détester les roux semble une évidence pour certain. Un racisme autorisé, légal, encouragé.
      Pour le wesh. Je ne sais pas et cela ne m’intéresse pas. Une culture importée des USA qui prône la défense d’un quartier, la haine des autres et de l’autre. Soit le contraire du musette. Ou immigrés d’Italie et Auvergnats jouaient ensemble lors des bals du samedi soir. Ils arrivaient même à se comprendre avec l’occitan.
      Et même si parfois des bagarres éclataient. Personne ne tapait un homme à terre…

    • Clovis dit :

      Ils y vont à coups de pieds dans les tête…

  3. Gaï de ROPRAZ dit :

    Justice lénifiante….. Du gauchisme à l’état pur !

  4. Brun dit :

    La justice est hélas en état de décomposition. Cela apparaît heureusement de plus en, plus évident à un nombre grandissant de Français. Une des premières mesures à prendre d’un gouvernement digne de ce nom devrait être de prononcer la dissolution des syndicats de la magistrature et l’interdiction d’en créer.

    • Philippe Cassard dit :

      La Justice woke progressiste bobo se porte bien, c’est nous qui sommes en état de décomposition, la Justice nous dit de manger nos morts, cette terre n’est plus à nous.

  5. Eschyle 49 dit :

    Publiez la grosse du jugement, comprenant l’identité des prévenus, du Parquet et du Tribunal.

  6. kaélig dit :

    Faut pas toujours critiquer la justice…Elle sait parfois montrer une rigueur implacable !
    Exemple, j’ai sous les yeux un article de OF daté du 19/8/23 titré:
    “Le braqueur d’une station condamné à 18 mois ferme”
    C’est la mésaventure d’un pov’gars, apparemment souchien qui se risque à braquer (armé ? L’article ne le dit pas) une station service de St Brieuc pour un butin de 160 €.
    “…interpellé quelques minutes après le braquage” (donc sans doute sans moyen de fuite rapide)….”l’homme de 31 ans….Après 24 h de garde à vue reconnait les faits” et “accepte la peine proposée par le procureur” soit “3 ans de prison dont 18 mois ferme par le tribunal correctionnel (!!!) plus 500 € de préjudice moral à verser à la victime en plus du butin restitué aussitôt”.
    Dans cette affaire, pas d’avocat, pas de manif de soutien sponsorisée par LFI ou la tribu Traoré pour discrimination, justice partiale voire déli de “sale gueule”.
    Tout ça pour un “braquage” sans violence de 160 € !…18 mois ferme !!! Il prendra la place d’une vraie racaille.
    Il n’est pas impossible que ce soit l’acte d’un SDF préférant le “confort” de la prison à la vie dans la rue…Dans ce cas, ce fût un bon plan.

  7. Tonton Christobal dit :

    Nous pouvons déplorer les injustices de la Justice, nous en indigner, vociférer sur l’incompétence ou la passivité complice des “autorités” que cela ne change rien au fait que cette situation est voulue! une forme de terrorisme d’état destiné à créer l’insécurité sociale, personne n’étant à l’abri de finir mortellement blessé, ou handicapé, dans l’indifférence médiatique et l’abandon judiciaire. Et d’année en année nous avons été désarmés, avec interdiction de nous défendre sous peine de poursuites sévères par ce même Etat failli. C’est une rupture manifeste du contrat social (une de plus!) au regard des milliards pillés par le parasitisme institutionnel.

  8. Mélanie dit :

    Damien Tarel a écopé de 18 mois de prison dont 14 avec sursis pour un semblant de gifle qui a effleuré Macron. Si la giffle avait claqué sec, combien il aurait pris? Et s’il avait mis un pénalty dans la tête de Macron et l’avait privé de pouvoir par un ITT de 90 jours, on n’ose pas imaginer !
    Le juge est trop sévère pour cette racaille à qui il fallait offrir un bouquet de fleurs.

    • Tonton Christobal dit :

      il s’en tire bien car s’agissant du crime de lèse majesté il pouvait finir écartelé en place publique! ;-) :-D

  9. gaudete dit :

    Espérons et souhaitons qu’un jour ces juges se fassent tabasser, ça leur fera le plus grand bien ou alors qu’ils se retrouvent en cabane avec les raclures qu’ils protègent

  10. patphil dit :

    on nous explique que prévenir d’un dépot de bombe dans un aéroport, une école est très préjudiciable, et quand ils en arrête un, il n’est condamné qu’avec sursis, une invitation à susciter des vocations. si on n’appelle pas ça du laxisme judiciare, qu’on me le démontre

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Sociétal

La Prison pour femmes de Rennes va accueillir des dizaines de combattantes islamistes

Découvrir l'article

QUIMPER

Braquages en série à Quimper : deux hommes condamnés à de la prison ferme

Découvrir l'article

VITRÉ

« Vivre ensemble » à Vitré. Interdit de séjour en France, un Albanais condamné après une attaque à la machette

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine

Dodik Jégou, figure incontournable de la culture bretonne, s’est éteinte à l’âge de 89 ans

Découvrir l'article

LANNION

Lannion. Un migrant marocain sous OQTF condamné à de la prison ferme pour l’agression d’une jeune femme

Découvrir l'article

BREST

A Brest, une jeune femme tuée par un chauffard en rodéo, pratique contre laquelle la gauche ne veut pas faire intervenir la Police

Découvrir l'article

Politique

Intimidation politique à Saint-Malo. Un agent municipal pris en flagrant délit de dégradation d’affiches du Rassemblement national pendant son service

Découvrir l'article

Sociétal

Inquiétude grandissante face à l’insécurité en France : un baromètre alarmant

Découvrir l'article

Dinan, E brezhoneg, Local

Dinan : ur c’hamp termajied tro-dro d’an iliz Saint-Joseph

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Dinan, Histoire

Dinan : Une lettre rare d’Anne de Bretagne exposée à la bibliothèque

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky