Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Submersion migratoire des îles Canaries : Madrid veut répartir 11 000 clandestins à travers l’Espagne [Vidéo]

Incapable d’endiguer les arrivées massives de clandestins dans l’archipel des îles Canaries, le gouvernement espagnol a décidé de répartir 11 000 de ces migrants dans différentes régions de la péninsule ibérique. Une mesure qui, en plus de créer un potentiel appel d’air migratoire, a suscité de vives critiques de la part du Parti populaire et de Vox.

Immigration : les îles Canaries enchaînent les records…

Dans l’archipel espagnol des îles Canaries, le nombre de clandestins arrivant depuis les côtes africaines ne cesse de battre des records. Selon les derniers chiffres communiqués par les autorités canariennes, ce sont désormais plus de 9 000 migrants qui ont débarqué illégalement au cours du seul mois d’octobre. Une telle pression migratoire n’avait plus été observée depuis 2006 dans l’archipel.

Quelques jours auparavant, au cours du week-end de 21 et 22 octobre 2023, les îles Canaries avaient vu débarquer plus de 1 600 clandestins en l’espace de 48 heures. Globalement, ces arrivées de migrants depuis le début de l’année 2023 sont en hausse de 80 % par rapport à la même période en 2022. Quant à l’origine de ces clandestins, près de 90 % d’entre eux seraient de nationalité sénégalaise.

Un détail qui a son importance puisque, selon une information rapportée le 9 octobre dernier par le quotidien espagnol El Periódico se basant sur des sources policières, le ministère espagnol de l’Intérieur envisage l’affrètement d’une « série » de vols pour le retour des migrants au Sénégal.

11 000 migrants répartis à travers l’Espagne

Mais ces « rapatriements » apparaissent comme bien insuffisants face aux arrivées incessantes de clandestins dans l’archipel des Canaries.

Sollicité à de nombreuses reprises par les autorités canariennes demandant de l’aide pour faire face à la situation, le gouvernement espagnol a annoncé le 25 octobre dernier son intention de déployer de nouvelles capacités d’accueil sur le continent afin de soulager les structures de l’archipel, extrêmement sollicitées.

Ainsi, Madrid prévoit l’ouverture de 11 000 places dans des casernes, des hôtels et des foyers pour accueillir les migrants transférés depuis les Canaries. Selon le quotidien espagnol El Païs, le ministère espagnol de l’Inclusion, de la Sécurité sociale et des Migrations a déjà identifié les lieux destinés à accueillir ces clandestins. En accord avec le ministère espagnol de la Défense, quatre casernes militaires désaffectées seraient désignées temporairement pour accueillir environ 4 000 individus.

En outre, ce même ministère des Migrations financera près de 4 000 lits supplémentaires dans une vingtaine d’hôtels situés en Galice, Castille et Léon, Catalogne, Murcie et Andalousie et 3 000 autres dans des centres et des foyers dans toute la péninsule ibérique. L’objectif est que la grande majorité de ces capacités d’accueil soit prête dès la deuxième semaine de novembre et que le rythme des transferts de l’archipel vers le continent soit maintenu afin d’éviter que le réseau d’accueil des îles Canaries ne soit débordé.

Appel d’air migratoire et risque terroriste en Espagne

Sur le plan politique, l’immigration illégale dans l’archipel des Canaries suscite de vives critiques à l’égard de l’exécutif espagnol. Outre les accusations du député Rafael Hernando (Parti populaire) contre le gouvernement de « collaborer avec les mafias du trafic d’êtres humains », des plaintes ont été déposées par les maires du Parti Populaire dans certaines villes où des clandestins sont accueillis provisoirement.

Ils reprochent au gouvernement en place de ne pas les avoir informés et certains, comme le maire de Medina del Campo, une ville située dans la province de Valladolid (communauté autonome de Castille-et-León), Guzmán Gómez (PP), ont même fait le lien entre l’arrivée des migrants et le terrorisme : « On ne sait pas s’ils sont identifiés, dans quelles conditions sanitaires ils arrivent, et à quels niveaux de sécurité, parce qu’ils le font au plus fort de l’alerte terroriste 4 », a-t-il déclaré selon le journal El Norte de Castilla.

Par ailleurs, une part importante de ces nouvelles places d’hébergement pour les migrants illégaux sera ouverte dans la Communauté de Madrid, où le ministère de la Défense a cédé deux casernes désaffectées. Isabel Díaz Ayuso, présidente (Parti populaire) de la communauté en question s’est plainte de ne pas avoir d’informations sur l’arrivée des migrants dans la région. « Le gouvernement ne prend rien en charge, il ne dit pas aux communautés autonomes combien il y a de personnes et comment nous allons nous en occuper », a-t-elle affirmé le 23 octobre dernier.

De plus, les 11 000 migrants hébergés dans ces différents lieux de l’Espagne continentale disposent officiellement d’une durée de séjour limité à un mois tandis que leur accueil sera géré par des ONG financées par l’État espagnol.

Une fois ce délai écoulé, que deviendront ces milliers de clandestins d’origine extra-européenne disséminés à travers l’Espagne ? Compte tenu de leur nombre, les quelques vols de « rapatriement » à destination du Sénégal précédemment évoqués ressemblent davantage de mesures cosmétiques qu’à une solution durable et efficace.

De son côté, le parti espagnol Vox, ayant fait de la lutte contre l’immigration illégale l’uns de ses thèmes de prédilection, a lui aussi réagi à cette annonce. Le vice-président régional de Castille-et-León, Juan Garcia-Gallardo, membre de la formation politique, a dénoncé une « invasion migratoire ».

Enfin, sur X le 24 octobre, Vox a également mis en garde contre le phénomène d’appel d’air migratoire que pourrait engendrer le transfert de ces clandestins « dans toute l’Espagne» par le gouvernement de Pedro Sánchez. Tout en permettant à ces migrants illégaux de « vivre de l’aide sociale ». Des individus « dont nous ne connaissons même pas leurs antécédents criminels », a également noté Vox.

Crédit photo : capture YouTube (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

14 réponses à “Submersion migratoire des îles Canaries : Madrid veut répartir 11 000 clandestins à travers l’Espagne [Vidéo]”

  1. Maxola dit :

    Vox ne devrait pas trop s’inquiéter : à moins que les casernes d’accueil ne soient fermées et gardées, il est probable que la plupart de ces migrants francophones auront vite fait de passer les Pyrénées.

  2. Gaï de ROPRAZ dit :

    Une connerie monumentale !
    C’est bien dans l’esprit gauchiste du gouvernement espagnol !
    A quand le prochain Franco pour redonner aux Ibères leur lustre et fierté d’antan ?….

  3. Bran ruz dit :

    On en veut pas !!! Va t’il falloir changer la façon de le faire comprendre à nos gouvernants , eux qui sont les valets de la commission ? Et bien je le crains !!!

  4. Batman dit :

    Comme d’hab CE NE SONT QUE DES MALES AFRICAINS de moins de 35 ans… Dans Quel BUT ?? …
    Celà Ne va pas cesser et de façon continuelle, et N’en doutons Pas : Le SURPLUS va Forcément Déborder d’ Espagne jusqu’en France + en UE, Ceci “Au Nom des Droits de L’Homme”…
    Qui va payer pour Tout celà, alors que nos Economies Nationales Respectives sont Surrendettées et en Récession ???
    + des Epidémies + du Terrorisme + de l’insécurité Exponentiellement Croissante …
    STOP OU ENCORE … ???

    • patphil dit :

      dans quel but ? la haut commissaire au plan, Bayrou avait recommandé l’importation de dix millions d’immigrés

  5. louis dit :

    vous remarquerez qu’il n’y a aucun reflexe de défense ; l”état ve secontenter de les dispatcher dans le pays de là a la frontiere française ….bref le chaos prend forme et en ce qui nous concerne cela ira trés vite sans doute

  6. Dude dit :

    Que des hommes, autant dire des viols en perspective.

  7. Dany dit :

    Ils sont fous! Quand on sait, qu’on voit chaque jour ce que font ces soi-disant réfugiés, c’est être maso que de les accueillir, alors qu’il suffirait de.les prévenir qu’ils ne débarqueront pas, seront attendus manu militari , à balles réelles !! ….c’est quoi ces conneries de pleurnicheurs ??

  8. Roland dit :

    Que les pays, nations et provinces, qui laissent débarquer des immigrés se débrouillent en elles-mêmes soit pour renvoyer les immigrés chez eux, soit pour les intégrer sur place. Mais chacun sait qu’il n’y aucune possibilité d’emploi sur place. Concluez vous mêmes ! De l’urgence de stopper immédiatement les accords de SCHENGEN sans négociation avec les autres états de “la prétendue Union Européenne”.

    • Luc Blin dit :

      On apprécie Votre opinion qui est argumentée et non empreinte de haine gratuite et facile, respectant la décence dans la parole…

  9. NOEL dit :

    Environ 10 femmes pour mille parmi ce troupeau , en pleine force de l’âge , il faudra bien qu’ils trouvent à soulager le trop plein … , agressions et viols en perspective , désolant .

  10. Couloumas dit :

    Comme on le voit bien sur la photo, ces migrants sont des adolescents de moins de 16 ans, des mineurs isolés, uniquement du sexe masculin, des gens à bientôt marier qui pourront rester au pays après un contrat avec blanche-neige. Voilà les futurs ingénieurs, médecins, scientifiques dont on a besoin..

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Immigration, International, Sociétal, Vidéo

Royaume-Uni. Rémunérer des influenceurs TikTok pour dissuader les clandestins ? [Vidéo]

Découvrir l'article

International

Galice. La télévision publique espagnole ne diffusera le résultat des élections de ce dimanche…que si la gauche l’emporte

Découvrir l'article

A La Une, Immigration, International

Îles Canaries (Espagne). Avec plus de 7 000 clandestins débarqués en janvier, le total du 1er semestre 2023 déjà dépassé

Découvrir l'article

Ensauvagement, Immigration, International, Sociétal

Immigration vers l’UE. Des clandestins toujours plus nombreux en 2023, dont 47 % d’Africains

Découvrir l'article

Immigration, International

Slovénie. Les arrivées de clandestins ont doublé en 2023

Découvrir l'article

Immigration, International

Irlande. Une manifestation contre l’implantation de migrants violemment réprimée [Vidéo]

Découvrir l'article

International

Espagne. Les socialistes cherchent à interdire l’accès du Parlement aux médias de l’opposition

Découvrir l'article

Immigration, International

Allemagne. Les migrants « mineurs » coûteraient chacun 70 000 € par an

Découvrir l'article

A La Une, International

« Novembre national est le cri d’une Espagne qui ne se résigne pas à mourir » : Entretien avec José Andrés Calderón.

Découvrir l'article

Immigration, International

Allemagne. La proportion d’hommes jeunes toujours plus forte parmi les demandeurs d’asile

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍