Devenir partenaire
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Racket fiscal. En moyenne, 26,3 % d’augmentation de la taxe foncière en 10 ans en France

Etre propriétaire en France, c’est s’exposer à un racket fiscal en règle des autorités, racket qui va crescendo (alors que dans le même temps, le service public s’effondre).

Les chiffres de la dernière enquête de l’Observatoire national des taxes foncières publiés par la revue de l’UNPI (Union nationale de la propriété immobilière), 25 millions de propriétaires, montrent qu’en France, entre 2012 et 2022, les propriétaires ont payé en moyenne 26,3 % de taxe foncière en plus. Cette hausse est quasiment quatre fois supérieure à l’augmentation des loyers (+ 6,7 % en dix ans). Rien qu’entre 2022 et 2023, selon les avis d’imposition de ses adhérents, la taxe foncière a progressé de 9,3 % dans les 200 villes les plus peuplées de France ! Certaines ont été particulièrement gâtées : Paris + 60,8 %, Meudon + 44,0 %, Grenoble + 32,9 %, Franconville + 30.3 %, Troyes + 22.5 %, Metz + 21.4 %.

La majoration de 14 % des valeurs locatives (sur lesquelles s’appliquent les taux et qui compense, pour les collectivités, la suppression de la taxe d’habitation) est essentiellement à l’origine de cette flambée entre 2012 et 2022, ce qui explique qu’y compris dans des zones où les taux n’ont pas augmenté, le prix de la taxe foncière ait explosé. Pour rappel, le montant de la taxe foncière dépend à la fois du taux voté par la collectivité, ainsi que de la base locative cadastrale.

Dans une récente étude, l’IREF (institut de recherches économiques et fiscales) a montré, nombreux chiffres à l’appui, que la fiscalité qui accable le propriétaire est très lourde, plus lourde même que celle qui frappe d’autres formes de patrimoines et de revenus. Le propriétaire croule littéralement sous les taxes, les impôts et les réglementations.

La question est de savoir combien de temps les propriétaires (comme beaucoup de contribuables plus globalement) vont accepter de se faire littéralement racketter, tondre, par un Etat qui n’assure plus la sécurité des citoyens, et dont le service de Santé s’écroule jour après jour. Où va l’argent ?

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

15 réponses à “Racket fiscal. En moyenne, 26,3 % d’augmentation de la taxe foncière en 10 ans en France”

  1. Spence Mathieu dit :

    Bonjour et merci pour vos publications ainsi que de nous donner la parole. Ce n’est plus un racket fiscal mais une expropriation.

  2. Pierre percevaut dit :

    Je ne vois pas trop où est le racket fiscal !
    Il s’agit simplement d’une réappropriation par les communes des sommes spoliées par la taxe d’habitation “supprimée” par le plus incompétent de tous nos présidents (n’oublions pas qu’il dirige en sous main la France depuis qu’il a été secrétaire général de l’Elysée, ou un truc comme ça).
    Seuls les optimistes indécrottables, les imbéciles et les bas du front pouvaient croire une seconde que cela ne se produirait pas !

    • Kerloulou dit :

      Pierre percevaut, vous faites erreur, l’augmentation de la taxe foncière ne compense pas la suppression de la taxe d’habitation, qui a été compensée par l’Etat, qui lui-même puise de toute manière dans nos poches, bien sûr. Beaucoup de communes avaient l’habitude, pour compenser le dérapage permanent de leur budget, d’augmenter tantôt la taxe d’habitation, tantôt la taxe foncière, ce qui leur permettait de communiquer sur l’absence d’augmentation de l’autre ! Les communes jurent que la compensation n’est pas intégrale, et c’est évident : l’Etat ne compense pas l’augmentation qu’elles comptaient voter l’année d’après.
      Mais au fond, le vrai problème n’est pas tant que l’impôt augmente, quelle que soit l’instance qui le décide, c’est que l’argent soit si mal dépensé.

      • Pierre percevaut dit :

        Kerloulou,
        Sans vouloir vous froisser, je ne crois pas une seconde que la taxe d’habitation ait été compensée, l’Etat promet toujours cela, mais ne le fait jamais.
        Surtout depuis plusieurs années, avec les guignols qui nous dirigent, que l’on ne peut même pas taxer de “menteurs”, puisqu’ils disent tout et son contraire (Darmanin étant un cas à part, sa stupidité profonde l’amenant à mentir comme il respire) !

  3. Fernand-Arthur Dujardin dit :

    Cette situation durera tant que nous mettrons en place des gouvernants augmenteront impôts et taxes plutôt que de diminuer les charges. C’est plus simple pour eux. Et ils dorment mieux . . .

  4. Kerloulou dit :

    L’immobilier est un cas unique de multi-taxation au niveau de l’acquisition, de la possession, de la revente (en cas de plus-value), de la transmission et de la non-utilisation (ou du moins de l’utilisation partielle, pour les résidences secondaires). Paradoxalement, l’impôt le plus logique, la taxe d’habitation, contrepartie de l’utilisation de services publics, est le seul à avoir été supprimé !
    Plusieurs études ont montré que la proportion de propriétaires est très inférieure chez les immigrés à ce qu’elle est chez les natifs. Faire peser l’impôt sur l’immobilier est donc un moyen de privilégier l’immigration. Les grandes villes comme Nantes ou Rennes n’hésitent pas à pressurer les propriétaires pour construire des logements sociaux en grande partie occupés par des immigrés.

  5. zozo83 dit :

    “Racket” est un euphémisme, mais l’Etat a toujours raison !
    La seule solution: arrêter de payer. Si, ne serait-ce que 10 % des proprios arrêtait de payer, l’administration ferait face à un gros problème car elle ne pourrait pas poursuivre tout ce monde en même temps.

  6. Dude dit :

    Sachez que vous n’êtes propriétaire de rien. A tout moment, ces illuminés qui nous gouvernent peuvent faire ponction de vos biens et vous exproprier pour continuer à s’endetter toujours plus. Les banques elles-mêmes sont autorisées par la Loi à vous confisquer les montants supérieurs à 100.000 euros sur votre compte courant en cas de faillite. Seul les ultra-riches qui planquent leur argent dans pays tiers sont protégés.

  7. Odile dit :

    L’Etat français français est actuellement voyou, en effet, et n’a plus à mes yeux de légitimité.
    Les Français sont surtaxés, la propriété et la transmission étant à éradiquer pour l’Etat.
    Ils n’auront plus rien et seront heureux…
    Tu parles Charles!
    Ces surtaxation est d’autant plus injuste et immorale que les fonds récoltés sont mal dépensés (immigration, éducation nationale, plans banlieue, etc).

  8. Daniel GASZCZYNSKI dit :

    Tous pourris ?

  9. mouchet dit :

    Tous les commentaires sont excellents et montrent bien l’ineptie et l’utopie de la gestion de la France. On nous gave de dettes à 3’000 milliards alors que le montant réel dépasse allègrement les 4’000 milliards et l’inflation à 45%. Si vous raconter sur des sites grands public des vérités vous êtes censurés c’est mon cas. Alors on nous oblige à la résistance de dire des vérités. L’excellent Breizh Infos figure comme un appel aux vérités et à la liberté d’opinion ou Stratpol créé par un français Saint Cyrien. C’est dire le malaise profond de notre pays sous dictature démocratique sans précédent, au vaccin destructeur SARS COV 2 avec 200’000 victimes aux effets secondaires et au 49-3. Si mes parents résistants étaient encore de ce monde il y a longtemps qu’ils auraient pris le maquis pour s’opposer.

  10. kaélig dit :

    Effectivement, la “règle des 100 000 €” a été appliquée à Chypre.
    En corollaire, on peut se demander pourquoi malgré son endettement (120% du PIB, soit 3 000 MDs€ de dettes publiques sans compter autant de dettes privées -entreprises et particuliers) l’Etat Français continue à emprunter sur les Marchés 270 Mds € en 2023 soit (170 Mds pour combler son déficit budgetaire + 100 Mds de remboursement à terme échu de ses emprunts).
    Pour une entreprise normale, c’est le dépot de bilan….pas pour l’Etat.
    En effet, pour cautionner tous ces déficits, l’Etat a tout simplement apporté comme garanties, d’une part le patrimoine public, de mémoire évalué à 4 000 Md€ ET le patrimoine privé du “cochon de payant”, soit 15 000 Mds€.
    L’Etat a donc hypothéqué votre patrimone un peu comme si un quidam vendait sa maison pour continuer la “belle vie”.
    On commence, comme écrit dans les infos bancaires, a vous prendre le capital éxcédent 100 000 €, puis si nécessaire descendre ce plafond pour au final kidnaper vos biens immobiliers dans un processus de nationalisation de vos biens à la mode communiste.

  11. Catherine PERON dit :

    Nous venons de recevoir une taxe d’habitation résidence secondaire pour un logement loué pour rapprochement professionnel et déclaré en frais professionnels 😁

  12. Jérôme Cantal dit :

    L’escroquerie de l’Etat qui plume les citoyens jusqu’au dernier sou, elle n’est pas que sur les biens immobiliers. L’Etat aspire notre argent et nos économies partout où c’est possible. Prix de l’électricité astronomique, prix du carburant pharaonique, coût de la vie démentiel. Du jamais vu ! Des PV à qui mieux mieux pour un petit dépassement de vitesse, des voitures radars à nos trousses et en projet un permis de conduire à “repasser” (visite médicale, contrôle de la vue et vérification de la connaissance du code de la route) pour les 75 ans qui, paradoxalement, sont les moins accidentogènes. Ces exemples ne sont qu’un petit aperçu de cette escroquerie tentaculaire. Nous sommes pressés comme des citrons par des gangsters aux commandes d’un État voyou. Comment cela va-t-il finir ? Darmanin a pris la précaution de recenser les armes détenues par les Français par une déclaration obligatoire au SIA (Service d’Identification des Armes). Les honnêtes gens s’y sont conformés sauf la racaille des banlieues qui n’a déclaré ni machette ni kalachnikov. Elle se bat le coquillard de toutes ces mesures et n’a rien à torcher du racket de l’Etat et du coût de la vie. Le racket, elle connaît ça, sous une autre forme.
    Pauvre France !

  13. Gérard dit :

    Et ????? commenter ne sert plus à rien, il faut agir ! Il faut se concerter pour mener des actions efficaces pour dégager toute cette caste politico-administrative qui détruit la France.

Ce sujet vous intéresse ?

Créez un compte ou connectez-vous sur Breizh Info et sélectionnez vos catégories favorites pour ne pas rater l'information qui VOUS intéresse.

Publicité

Soutenez Breizh-info

LES DERNIERS ARTICLES

Brest

Loudéac

Trafic de drogue en Centre Bretagne : prison ferme pour les trafiquants

NANTES

Deux migrants multirécidivistes narguent la justice…et écopent d’une peine avec sursis à Nantes

LORIENT

Lorient : 4 ans de prison pour Moussa K, un multirécidiviste auteur de vols avec violences

frelon_asiatique

Environnement

Côtes d’Armor. Plus de 100 000 reines de frelons asiatiques capturées en 2023

Ensauvagement, Local, PONTIVY, Société

Vols, dégradations, sale temps pour les automobilistes du pays de Pontivy !

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Immobilier, Sociétal

Taxe foncière. Elle va encore augmenter en 2023 pour les propriétaires [Vidéo]

Découvrir l'article

A La Une, Economie

Le coût de l’immigration est passé de 17,4 milliards d’euros en 2012 à 40,3 milliards d’euros aujourd’hui.

Découvrir l'article

Economie

Politique des villes, sécurité, taxes : quels impacts sur les choix immobiliers des Français ?

Découvrir l'article

Economie

Racket fiscal. Une hausse de la taxe foncière annoncée dans 1 commune sur 3

Découvrir l'article

A La Une, NANTES

Nantes Métropole pressure ses contribuables, et ça ne va pas en s’arrangeant

Découvrir l'article

A La Une, Local, NANTES, Politique

Nantes, ville championne de la taxe foncière

Découvrir l'article

Economie

Nantes. Les impôts locaux explosent

Découvrir l'article

Economie

Nantes, record de France d’augmentation des impôts locaux en 2016

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍