Racket fiscal. Une hausse de la taxe foncière annoncée dans 1 commune sur 3

A LA UNE

L’abstention selon Richard, Bernard, Arnaud et les autres…

De consultation électorale en consultation électorale, l’abstention progresse. C’est particulièrement vrai pour les élections régionales : de 20% en 1986,...

Bretagne. Retour sur les manifestations du 31 juillet contre le pass sanitaire

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans de nombreuses villes bretonnes contre le pass sanitaire, le samedi...

Morbihan : 7 fusillades en une semaine

Il semble que la mode des fusillades, qui semble s'être quelque peu calmée à Nantes - en moyenne "seulement"...

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux...

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

Le racket fiscal continue. Et ce sont les propriétaires qui vont payer.

Un tiers des communes de France ont prévu d’augmenter la taxe foncière cette année. Une hausse qui devrait être comprise entre 2 et 3%.

«Nous avons un tiers des collectivités qui envisage d’augmenter les taux de la taxe foncière en 2021», a affirmé au Figaro le secrétaire général de l’Association des maires de France (AMF), Philippe Laurent, lors de la présentation à la presse des résultats d’une enquête menée avec la Banque des territoires. «Nous estimons que l’augmentation du taux de la taxe foncière sera en moyenne sur l’ensemble des communes de 2 à 3%», a-t-il ajouté, rappelant que cet impôt est le dernier levier fiscal dont disposent les municipalités.

Philippe Laurent, maire (UDI) de Sceaux (Hauts-de-Seine), a estimé que cette hausse de la fiscalité était la conséquence des pertes de recettes subies par les communes lors du premier confinement qui «n’ont pas été complètement compensées par l’Etat». Selon lui, la suppression progressive de la taxe d’habitation depuis le début du quinquennat d’Emmanuel Macron «n’est pas non plus compensée entièrement».

Face à ce racket fiscal organisé, une question se pose tout de même : où est l’argent ? Où va l’argent ?

La conclusion ira à cet internaute, lucide :

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Nantes. Un migrant délinquant souhaite « rentrer en Algérie » : le tribunal refuse d’accéder à sa requête…

Pour une fois qu'un migrant souhaite rentrer chez lui ! Ce 25 juillet, un Algérien qui se dit âgé...

Aéroport de Rennes ou de Nantes : lequel choisir ?

Vous êtes en Bretagne et vous projetez un voyage prochainement ? Si vous ne souhaitez pas monter à Paris, deux...

Articles liés

Nantes Métropole pressure ses contribuables, et ça ne va pas en s’arrangeant

Le rapport de la chambre régionale des comptes sur la gestion de Nantes Métropole s’est fait attendre. Alors qu’un rapport provisoire avait été délibéré...

Racket fiscal. La taxe abri de jardin augmente encore en 2020

Ce qu'on vous met dans une poche, on vous le reprend dans une autre. On vous vante d'un côté la baisse de la taxe...

Nantes, ville championne de la taxe foncière

Johanna Rolland et ses amis du « Labo 258 » adorent parler des « matières plastiques jetables », des « bus santé », du « dispositif carte blanche »… Mais beaucoup moins...

Droits de succession, impôt sur le revenu, ISF : et si on abolissait le racket fiscal organisé ? [Tribune libre]

La demande de rétablissement de l'Impôt sur la Fortune que l'on peut voir circuler émanant de certains groupes de Gilets jaunes  est totalement démagogique. Tout...