Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Covid-19. Contrats Pfizer pour l’achat de vaccins : Ursula von der Leyen peut dormir tranquille…

Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne, peut être rassurée : elle n’aura finalement pas à se présenter à une audition publique devant le Parlement européen pour s’expliquer sur son rôle joué dans la signature d’un contrat de 35 milliards de dollars pour l’achat par l’UE de vaccins auprès de Pfizer. Société dont le PDG a été lui aussi « ménagé » par la Conférence des présidents des groupes politiques du Parlement européen.

Achats de vaccins et SMS : Ursula von der Leyen a le temps de voir venir

Le suspense n’aura pas duré longtemps. À la mi-janvier 2023, nous informions nos lecteurs que la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen avait été enjointe de s’expliquer publiquement devant la « Covi », à savoir la commission spéciale sur la pandémie de Covid-19 (une entité composée d’une présidente, de quatre vice-présidents et de 33 membres députés européens) sur son rôle dans la signature d’un contrat passé au mois de mai 2021 pour l’achat de vaccins Pfizer (et portant sur un montant de 35 milliards d’euros). C’est dans le cadre de la préparation de ce contrat qu’elle aurait échangé des SMS avec le patron de Pfizer, Albert Bourla.

Toutefois, malgré les sollicitations précédentes, Ursula von der Leyen n’avait jamais répondu aux questions sur ces contrats passés entre la Commission européenne et Pfizer. Pas plus que les investigations du médiateur de l’UE et celles de la Cour des comptes n’avaient permis d’éclaircir ces conditions opaques…

Mais la nouvelle demande de cette commission spéciale devant permettre au Parlement d’obtenir une transparence totale sur les modalités de ces dépenses et les négociations préliminaires qui y ont conduit était soumise à l’approbation de la présidente du Parlement, Roberta Metsola, « la femme aux 142 cadeaux », à qui il revenait de demander, ou non, à Ursula von der Leyen de venir assister à l’audition. Tout en sachant que cette « invitation » n’avait aucune valeur juridique, laissant donc la porte ouverte à un refus de la présidente de la Commission européenne.

Un manque de transparence pour répondre au manque de transparence…

Et, devinez quoi ? La Conférence des présidents des groupes politiques, une instance européenne réunissant tous les présidents des groupes politiques lors des séances plénières à Strasbourg ainsi que Roberta Metsola, a finalement renoncé, le 16 février, à interroger publiquement Ursula von der Leyen sur les contrats en question.

En lieu et place, ils ont décidé de demander à la présidente de la Commission européenne de venir répondre aux interrogations dans le cadre d’une audition privée. Sans par ailleurs qu’aucune date n’ait été fixée.

Une décision particulièrement ironique puisque la controverse entourant les négociations d’Ursula von der Leyen avec Pfizer portait précisément sur le manque de transparence. Désormais, les discussions qui auront lieu (si elles ont lieu un jour…) se dérouleront devant des députés européens de haut rang et à l’abri du regard du public. Par ailleurs, ce refus est également un désaveu pour la commission spéciale sur la pandémie de Covid-19 du Parlement européen.

À noter cependant que le groupe de droite des Conservateurs et Réformistes européens (ECR) et le groupe Identité et Démocratie ont fait pression pour qu’Ursula von der Leyen soit davantage responsabilisée en lui demandant de s’adresser à l’ensemble de l’assemblée plénière ou de s’exprimer devant la commission spéciale. L’eurodéputé néerlandais Robert Roos, coordinateur de la commission « Covi » pour le groupe ECR, a qualifié cette décision de « honteuse ».

« Von der Leyen a négocié un accord de plusieurs milliards de dollars avec l’argent des contribuables européens. En tant que Parlement européen, nous devrions être en mesure de lui demander des comptes. Une réunion secrète avec seulement les présidents des groupes politiques n’est pas une responsabilité », a-t-il déclaré.

La bienveillance du Parlement européen à l’égard du PDG de Pfizer

D’autre part, la Conférence des présidents des groupes politiques était manifestement dans un jour de grande bonté ce 16 février puisqu’elle a également décidé de ne pas révoquer l’accès des lobbyistes de Pfizer au Parlement européen. Une mesure qui touche par exemple les dirigeants de Monsanto (entreprise commercialisant notamment des pesticides) depuis 2017.

Deuxième désaveu pour les parlementaires de la commission spéciale sur la pandémie de Covid-19 puisque ce sont ces derniers qui avaient émis le souhait, il y a quelques semaines, de supprimer les privilèges d’accès dont disposait jusqu’à présent Albert Bourla au Parlement européen en raison de sa volonté manifeste de ne pas vouloir s’expliquer.

En effet, convoqué une première fois le 10 octobre 2022 par la commission spéciale, le patron de Pfizer avait décliné l’invitation. Tout comme il n’avait pas donné suite à celle du mois de décembre 2022.

Dans un contexte où la réputation du Parlement européen a été mise à mal avec l’affaire du Qatargate, ces deux décisions ne vont pas contribuer à redorer l’image de l’institution strasbourgeoise auprès des peuples européens.

Crédit photo : capture YouTube (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

20 réponses à “Covid-19. Contrats Pfizer pour l’achat de vaccins : Ursula von der Leyen peut dormir tranquille…”

  1. Dominique dit :

    Ce n’est pas une institution strasbourgeoise mais une tache sur la capitale de l’Alsace.

  2. Pascal Dubois dit :

    Frexit !

  3. Corlou dit :

    Van der leyen présidente élue par personnes et ayant des soucis avec la justice dans son pays , décide pour nous sans mandats des peuples européens pour le faire !! Anti démocratique tout cela. Honteuse est la décision de ne pas l’entendre sur le sujet de collusion possible avec le boss de chez Pfizer mais pas étonnant tellement ces gens pour beaucoup d’entre eux sont sous l’influence des divers lobylistes de tous poils .

  4. eric dit :

    Qu’est ce que l’on attend pour dégager tout ça!? A grand coup de ceinture, chassons les marchands du temple! et retrouvons notre souveraineté…

  5. Hadrien Lemur dit :

    Quand allons-nous enfin sortir de ce panier de crabes qu’est l’UE ?

  6. Gillic dit :

    L’ UE est un monde de pourris donc cette décision n’ est pas surprenante, bien au contraire !!!

  7. gautier dit :

    C’ E S T U N S C A N D A L E , une personne non elue, mise en place par Merkel qui voulait s’en debarrassée apres avoir detourné plus de 200 millions pendant qu’elle etait ministre des armées en Allemagne ! les autres pays comme d’habitude, bouches cousues ! M.Poutine, il ne vous resterait pas un petit missile bien dirigé sur les bureaux de la Hyene !! juste un petit …. mais quand les dirigeants des pays de l’Europe vont se reveiller !!! et en plus pour nous la faire fermer, elle persiste malgrés toutes les affaires du vaccin ! avec ses sbires dont Thierry Breton, affaire France telecom et Rhodia, à vouloir obliger par un pass vaccinale toute l’europe à avoir un plan vaccinal complet … qu’oi faire d’elles et de tous ses amis corrompus que nous tous, payons tres cher !!

  8. P.G. dit :

    Les oiseaux charognards sont aussi officiellement protégés par Loi !

  9. Jean-François Lavergne dit :

    Une histoire de famille
    Il faut savoir que le mari de Ursula Von der Leyen est médecin. C’’est le docteur Heiko von der Leyen, un inconnu avant la pandémie de Covid. En décembre 2020, il exerce dans une clinique d’Hanovre et il est subitement (au début de la Covid en Europe, rappelons-le) nommé d’office au conseil d’administration d’Orgenesis Inc, une puissante entreprise pharmaceutique aux USA, spécialisée dans la technologie de l’ARNm. Or, Orgenesis et Pfizer sont 2 sociétés qui ont les mêmes fonds communs de placement.
    Cette nomination du Dr Von der Leyen arrive à un moment troublant et pose question concernant le contrat négocié de 36 milliards de dollars, soit 1,8 milliards de doses de vaccin, par la Commission Européenne.
    En 2021, après la nomination de Heiko von der Leyen à Orgenesis, des négociations politiques ont lieu entre sa femme, Ursula von der Leyen et les responsables de Pfizer (les fameux SMS et conversations téléphoniques) qui se sont ensuite volatilisées, en totale opposition avec les règles de la Commission. Impossible donc de vérifier s’il y a eu des « commissions» versées au titre de ce contrat de 36 milliards.
    L’histoire de famille avait déjà un précédent avec le fils d’Ursula, David Von der Leyen, collaborateur du cabinet de conseil Mc Kinsey qui participait aux bénéfices de l’entreprise. Le cabinet Mc Kinsey a perçu des sommes astronomiques pour pour ses conseils à la « Bundeswehr » (Force de Défense fédérale). La ministre responsable à l’époque était… Ursula von der Leyen !
    Troublante cette histoire de famille, tout comme est aussi troublante l’implication de Macron et Cie dans l’affaire Mc Kinsey en France. Mais ces gens qui nous dirigent sont vêtus de probité candide et de lin blanc puisque chaque jour ou presque ils nous donnent des leçons de morale et nous expliquent comment être un bon citoyen.

  10. NOEL dit :

    Comment inciter les électeurs à se déplacer voter pour les européennes quand on voit comment nous sommes trahis .

  11. Florence dit :

    Cette femme qui a commandé des milliards de doses veut vacciner le monde entier pour se remplir les poches, comme elle les a déjà remplies en détournant de l’argent lorsqu’elle était ministre des armées. On se demande comment une telle personne peut diriger l’Europe, imposer ses vues, et faire baisser la culotte à la France sans que trop de voix s’élèvent pour crier au scandale. Ces gens-là, comme la grande majorité des responsables qui tirent les ficelles, sont des intouchables, protégés par la loi. Entre charognards et requins, on a affaire à une secte qui se serre les coudes et se congratule pour ses bonnes actions en faveur des peuples.

  12. Giraud dit :

    Si elle peut échapper à la justice pourrie des hommes….elle ne trouvera nulle part où se cacher
    pour fuir la Vraie Justice….
    Rappelez vous “l’oeil était dans la tombe et regardait Caën”

    • Florence dit :

      Caïn qui tua Abel avait une conscience et cette conscience le travaillait tellement qu’il ne pouvait y échapper, quel que fût le lieu où il tentait de se réfugier pour échapper à son supplice moral. Ursula von der Leyen n’a pas aucune conscience morale. Seul compte le pouvoir et les intérêts qu’il procure. Ces gens-là se foutent royalement des principes de morale et sont dépourvus de compassion.

  13. Dominique Quignon dit :

    L’Europe, c’est avant tout un nid de corrompus noyautée par les pourris d’américains qui n’ont eu de cesse de vassaliser l’Europe .C’était la mission de ses créateurs Monnet et Schuman missionnés par la CIA .Il faut vraiment que les peuples Européens soient lobotomisés et apathiques pour encore tolérer ce scandale .La Vander La hyène est une crapule de haut vol ! avec déjà de multiples casseroles au fesses dans son propre pays. Pays, qui en passant cherche lui aussi à vassaliser la France, sans que notre crétin de président ne réagisse. AUX ARMES CITOYENS… !!!

  14. Gaï de ROPRAZ dit :

    Mais c’est une evidence !!!!!!!!!!! Ils se tiennent tous par la queue, les eunuques autant que les autres !… Et là où le scandale prend toute sa valeur, c’est qu’ils sont “tous” coupables. Or, chacun y va de sa tirade, raconte ses fadaises à l’attention d’un peuple soumis, et d’un geste sournois empoche le pognon abusivement octroyé. C’est pourtant simple à comprendre : Tant que le peuple -toujours aussi soumis- ne se rebiffe , accepte sa soumission, et réagit tout juste par un haussement d’épaules désabusé en se dirigeant, tel un mouton sans cervelle, vers l’urne pour y deposer son bulletin de vote, Rien, absolument RIEN, ne changera !…

  15. FRANCHETTI Patrice dit :

    Qui pouvait croire un seul instant que cette procédure irait jusqu’au bout? Un peu de sérieux. Il n’existe qu’un seul moyen pour dégager cette racaille politico-affairiste. Et il ne se trouve pas dans les voies légales.

  16. patphil dit :

    ya bon les rétrocommissions, on ne trouvera pas de valises de billets chez elle, elle est simplement plus maligne que certains eurodéputés socialistes

  17. Aaron dit :

    Cela prouve bien que l’on n’est pas en démocratie, et que nous sommes régis par une bande de bâtards!

  18. Aaron dit :

    affaire étouffée, … suivante,

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

International, Politique

Commission europénne. Après un accord entre 6 chefs d’État, von der Leyen devrait être reconduite

Découvrir l'article

Santé

Les Français et la Migraine : Une maladie sous-estimée et mal prise en charge

Découvrir l'article

International, Politique

Ursula von der Leyen accusée de favoritisme pour un poste à 20 000 € par mois

Découvrir l'article

Santé

USA. Pfizer accusé de financer le lobby de l’euthanasie et du suicide assisté

Découvrir l'article

Sociétal

L’ex-directeur de Frontex dévoile le projet d’accueil de migrants par Von der Leyen !

Découvrir l'article

International, Politique

Commission européenne. Ursula von der Leyen annonce sa candidature pour un nouveau mandat

Découvrir l'article

International

Gestion Covid : prison à perpétuité et nouveau procès au Vietnam. L’ex-ministre de la Santé sur le banc des accusés

Découvrir l'article

International, Justice, Politique, Santé

Covid-19. En Roumanie, l’ancien Premier ministre visé par une enquête criminelle pour l’achat suspect de millions de doses de vaccin

Découvrir l'article

International, Santé

Covid-19. Les vaccins à ARNm auraient entraîné des réponses immunitaires involontaires chez 25 à 30 % des vaccinés

Découvrir l'article

Santé

L’Agence Européenne du Médicament n’a jamais autorisé les vaccins anti-Covid19 dans le traitement des maladies infectieuses ! [vidéo]

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky