Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Vaccins à ARNm contre le Covid-19 : les autorités sanitaires de Floride appellent à les arrêter

En Floride, une polémique concernant les vaccins à ARNm contre le Covid-19 voit s’opposer depuis quelques temps le Dr Joseph Ladapo, « surgeon general » (soit le chef du Département de la Santé) de l’État de Floride aux autorités sanitaires fédérales américaines.

Le premier a ainsi demandé aux médecins de l’État dirigé par Ron DeSantis de ne plus recommander les vaccins à ARN messager, en invoquant certains risques qualifiés d’ « invraisemblables » et de « trompeurs » par les autorités sanitaires fédérales.

Dans un bulletin publié le mercredi 3 janvier 2024 sur le site web du ministère de la Santé de Floride, Joseph Ladapo s’est inquiété des « contaminants d’acides nucléiques » présents dans les vaccins Covid-19 approuvés par Pfizer et Moderna. Il affirme que ces contaminants pourraient introduire de l’ADN dans les cellules humaines et soulève également des inquiétudes quant aux risques de cancer.

Prioriser les vaccins sans ARNm ?

Dans sa déclaration, le docteur Ladapo poursuit en affirmant que « l’intégration de l’ADN pose un risque unique et élevé pour la santé humaine » et le génome humain, « y compris le risque que l’ADN intégré dans les gamètes des spermatozoïdes ou des ovules soit transmis à la progéniture des personnes ayant reçu le vaccin Covid-19 à ARNm ».

Il ajoute : « Si les risques d’intégration de l’ADN n’ont pas été évalués pour les vaccins Covid-19 à ARNm, ces vaccins ne sont pas appropriés pour une utilisation chez les êtres humains ».

En conséquence de quoi, le chef du Département de la Santé de l’État de Floride a exhorté les prestataires de soins à donner la priorité à l’accès des patients aux « vaccins Covid-19 sans ARNm et aux traitements ». C’est notamment le cas du vaccin de Novavax lancé à l’automne dernier. Ou encore des anticorps monoclonaux et des traitements Paxlovid n’utilisant pas non plus d’ARNm.

ARNm

Le Dr Joseph Ladapo. Source : CNN

Risques liés à l’ARNm : la réponse de la FDA

Le mois dernier, la FDA (« Food and Drug Administration », l’agence américaine des médicaments) a répondu à une lettre du Dr Joseph Ladapo dans laquelle il exposait les mêmes préoccupations. Les autorités sanitaires fédérales ont réfuté ses affirmations, les qualifiant de « peu plausibles » et de « trompeuses ».

« Nous tenons à préciser que, sur la base d’une évaluation approfondie de l’ensemble du processus de fabrication, la FDA est convaincue de la qualité, de la sécurité et de l’efficacité des vaccins Covid-19 », a déclaré le 14 décembre dernier l’agence américaine des médicaments dans sa réponse.

« L’évaluation des avantages et des risques effectuée par l’agence et la surveillance continue de la sécurité démontrent que les avantages de leur utilisation l’emportent sur les risques. En outre, avec plus d’un milliard de doses de vaccins ARNm administrées, aucun problème de sécurité lié à l’ADN résiduel n’a été identifié », a ajouté la FDA dans sa lettre.

ARNm et ADN : un débat loin d’être terminé

Commentant la réponse de la FDA dans le bulletin du 3 janvier 2024 précédemment évoqué, le Département de la Santé de Floride dirigé par le Dr Ladapo indique au sujet de cette réponse qu’elle « n’apporte aucune preuve que des évaluations de l’intégration de l’ADN ont été menées pour répondre aux risques décrits par la FDA elle-même en 2007 ».

Les autorités sanitaires de Floride poursuivent en expliquant que, « compte tenu de la reconnaissance par la FDA des risques uniques posés par l’intégration de l’ADN, de l’efficacité du système d’administration des nanoparticules lipidiques du vaccin ARNm Covid-19 et de la présence de fragments d’ADN dans ces vaccins, il est essentiel pour la santé humaine d’évaluer les risques d’intégration de l’ADN des contaminants dans l’ADN humain ».

Or, ce même Département de la Santé de Floride déplore que « la FDA n’ait fourni aucune preuve que ces risques ont été évalués pour garantir la sécurité ».

Pour sa part, suite à cette réponse de l’agence américaine des médicaments, le Dr Joseph Ladapo a publié la déclaration suivante : « J’espère qu’en ce qui concerne le Covid-19, la FDA prendra un jour sérieusement en considération sa responsabilité réglementaire de protéger la santé humaine, y compris l’intégrité du génome humain ».

Quand le gouverneur de Floride Ron DeSantis voulait punir les responsables des effets secondaires des vaccins contre le Covid-19 :

États-Unis. Covid-19 : le gouverneur de Floride veut punir les responsables des effets secondaires des vaccins

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

9 réponses à “Vaccins à ARNm contre le Covid-19 : les autorités sanitaires de Floride appellent à les arrêter”

  1. nqui dit :

    En France il serait étiqueté “complotiste” et les neuneus applaudiraient !

  2. REALISTE dit :

    Évidemment il s’agit d’une élucubration électoraliste du même types que tous ce que peut publier Florian Philippot.

    C’est syr la base de ces hypothèses toujours nouvelles et à chaque fois réfutées qu’on fait voter aux extrêmes les zozos.

  3. Brounahans l'Alsaco dit :

    Les vaccins, avec ou sans ARN sont, tous, toxiques, comme tout médicament. Le jour où cela sera intégré dans les caboches, nous aurons fait un grand pas vers la santé ! ce qui, vu l’endoctrinement des masses et de la blouse blanche, risque de se faire attendre …

  4. Héron dit :

    40%de zozos…ça fait un peu beaucoup non? Il faut se remettre en question parfois. Lol

  5. Hadrien Lemur dit :

    Si vous voulez vous faire une idée de la bienveillance des grands laboratoires de pharmacie et des influenceurs poussant à la consommation, regardez la série Painkiller. Ce n’est bien sur qu’une fiction mais qui est tout de même tirée de faits réels aux états unis. Il ne s’agit pas de vaccins mais d’opiacés en tout cas la motivation est la même : Le profit au détriment de la santé. On est bien loin du principe de précaution ou du serment d’Hippocrate. Voir la bande annonce en VF ici :
    https://www.youtube.com/watch?v=owseIWBB4mI

  6. LOGEAIS dit :

    Un peu tard les dégats sont faits, mais tout de même une sage décision de l’état de Floride.

  7. mouchet dit :

    Les vrais vaccins existent puisque nous avons tous été vaccinés contre la tuberculose et toutes les maladies enfantines. les apprentis sorciers de l’ARNm ne sont jamais allés ao bout du raisonnement de l’étude chimie biologie qui régit le corps humain et son système endocrinien en même temps que l’immunité. Ne serait-ce que le passage de l’ARN vers l’ADN qui existe dans le monde animal que nous avons en nous pour une partie des humains. D’éminents professeurs en génétique l’ont maintes et maintes fois expliqué et mis en garde contre ces nouveaux vaccins ARN messager qui détruisent l’ACE 2 qui élimine les cellules cancéreuses. Aux USA et en Europe on ne comprend pas que les cancers chez les jeunes de 20 à 40 ans augmentent de plus de 30%. N’allez pas plus loin l’ARNm est responsable de cela et bien plus encore avec des problèmes endocrinien, de fertilité, fausses couches en recrudescence en France et aux USA un record, de sang plus épais agglutinant les globules rouges faisant des millions d’AVC, myocardite. Bref aux USA il y a un blocage de la big pharma aux assemblées et pourquoi donc. Le CA est d’environ 800 milliards avec 50% de bénéfices. Si la FDA des USA décide d’aller plus loin avec procès et enquête ce sera plus de 1200 milliards de dommages et intérêts et les USA ne peuvent pas se permettre cela car déjà en faillite et le monde entier jugera les Etats Unis pire que la grippe espagnole venant des USA à l’époque. l’Allemagne a mis en procès Bion Tech pour ses vaccins ARNm qui passe à l’ADN pour environ 25% des humains. Puisque nous sommes tous issus du règne végétal minéral et animal (passage de l’ARN vers l’ADN explication du Dr Perronne à la CE à Strasbourg) Henrion Caude Raoult etc et le libre de J.F. Kennedy aux USA. C’est le plus grand danger biologique et l’immense arnaque du 21ème siècle pour l’humanité. Cela pour le business de la big pharma et ses politiques associés, y compris en France qui a obligé la vaccination, les menteurs de journalistes TV qui n’ont jamais étudié la chimie biologie du corps, une pure folie. On va payer très très cher à cause de la dénatalité des jeunes par les perturbateurs endocrinien, les fausses couches, par le sang, globules rouges agglutinés et surtout le non vouloir de faire des enfants dans un dégout de la manipulation des populations pour des question financières de profits pour la suprématie. Le malaise est donc très profond en France -8% de naissances en moins en 2 année un record et ce n’est pas terminé par le refus de notre société par les jeunes en âge de faire des enfants. Merci à ce gouvernement, leur chef et président durant les 3 dernières années qui devraient être condamné de crime contre l’humanité.

  8. christopher dit :

    Les vaccins à ARNm représentent l’avenir de la médecine, c’est un généticien qui le dit. Et quand on a un minimum de connaissances scientifiques (ce dont manquent cruellement beaucoup de personnes), on comprend qu’il n’y a aucune chance que cela touche notre génome. Saviez vous par exemple que chaque fois que vous êtes piqué par un moustique, celui ci injecte plus d’ARNm que dans un vaccin ?

  9. mouchet dit :

    Christopher, Votre analyse est fausse à plus de 1000 %. Depuis l’aube de l’humanité le règne de l’espèce humaine vient des 3 règnes minéral végétal, animal donc bien avant nous de plus de 5 à 10 millions d’années. Cela s’apprend en 1ère et 2ème années de médecine en biologie chimie épidémiologie et toutes les facultés du monde vous le préciseront. Avec nos gènes nous avons sans doute été clonés par une autre humanité mais nous dépendons des 3 règnes sur notre planète. Bref en chimie biologie médecine nous apprenons que chez l’animal dont nous avons les gênes de 15 à 30 %, que le passage de l’ARN passe vers l’ADN comme votre chat ou votre chien. Tous les humains ne dépendent pas de 15 à 30% du règne animal et c’est pour cette raison que nous ne sommes pas tous égaux dans la physiologie cellulaire de notre système de santé. L’ACE 2 protéine anti inflammatoire de notre corps subit chez certains une destruction de leur protéine par la SPIKE brevetée aux USA. Ce qui engendre des cancers si nous sommes atteint par la protéine Spike de l’ARNm qui se substitue à l’anti inflammatoire et une autre protéine qui bloque les cellules cancéreuses l’une ne pas sans l’autre. Nous avons une recrudescence des cancers et des problèmes à tous les organes, Les chiffres sont là : plus de 30% de cancers chez les jeunes de 15 à 40 ans en occident, chiffres de la FDA des USA et chiffres cachés en France et en Europe responsable de ce crime contre l’humanité. Les globules rouges sont agglutinés (excellente photo dans une revue NEXUS et font donc des AVC (plus de 35% d’augmentation actuel) des myocardites et des fausses couches dû au placenta mal irrigué par les globules rouges agglutinés, comme dans le cerveau et puis tellement d’autres effets secondaires. Consulter les vrais sites de médecine.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

MORLAIX

Morlaix. Suite à un cambriolage chez elle, elle avait fait un malaise : une dame de 85 ans est décédée

Découvrir l'article

QUIMPER

Quimper. 10 ans d’interdiction de territoire et 4 ans de prison ferme pour avoir séquestré un couple sur fond de trafic de drogue

Découvrir l'article

ST-BRIEUC

Saint-Brieuc. Une femme porte plainte pour plusieurs viols, des migrants interpellés dont deux mineurs non accompagnés

Découvrir l'article

Sociétal

Affaire Dupont de Ligonnès : Le procureur de Nantes rejette la version “sans fondement” de la sœur

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Histoire

Les chasseurs-cueilleurs bretons du Mésolithique : une résistance au mélange avec les fermiers du néolithique ?

Découvrir l'article

International, Santé

Covid-19. Les vaccins à ARNm auraient entraîné des réponses immunitaires involontaires chez 25 à 30 % des vaccinés

Découvrir l'article

International, Santé

Santé. La première pilule contre la « dépression post-partum » autorisée aux USA

Découvrir l'article

Sociétal

Daniel Conversano, Nicolas Faure et Alexandre Cormier-Denis se paient « les faux prophètes de droite »

Découvrir l'article

International, Santé

Covid-19. Vaccin bivalent Pfizer : les CDC américains et la FDA évoquent un lien avec le risque d’AVC

Découvrir l'article

International, Santé

États-Unis. Covid-19 : le gouverneur de Floride veut punir les responsables des effets secondaires des vaccins

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky