Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Inflation et pouvoir d’achat : les Européens ont gardé le moral

Les Européens ont-ils toujours le moral malgré un contexte politico-économique difficile ? Oui, sommes-nous tentés de répondre en prenant connaissance des résultats du Baromètre Observatoire Cetelem 2024 publié en ce mois de février, une étude réalisée dans 10 pays européens auprès de 10 400 personnes.

Ainsi, la note sur une échelle de 1 à 10 pour décrire la situation de leur pays et celle concernant leur situation personnelle s’inscrivent toutes les deux en très légère hausse (+0,1 point) à respectivement 5 points et 6 points. Ces notes se maintiennent sous leur niveau pré-crise du Covid-19.

L’Allemagne et la France se distinguent à contre-courant avec des notes en recul sur les deux indicateurs. Les notes allemandes enregistrent une importante baisse : -0,5 point pour une note de 5,2 points sur 10 sur la situation du pays et une diminution de -0,3 point pour une note de 5,9 concernant leur situation personnelle. Les Français, quant à eux, établissent la perception de la situation de leur pays à 4,9 points (-0,1 point) et la confiance envers leur situation personnelle à 5,9 points (-0,1 point).

Une inflation qui pèse sur les ménages européens

Si 88 % des Européens considèrent que les prix ont augmenté en 2023, ils sont 59 % à penser qu’ils ont « fortement augmenté » (-10 points sur 1 an) et 29 % à estimer qu’ils ont « plutôt augmenté » (+7 points). L’inflation semble être plus fortement ressentie en Europe du Sud.

Ainsi, au Portugal, en Italie et en Espagne, ils sont respectivement 81 %, 65 % et 65 % à juger que les prix ont « fortement augmenté ». Le couple franco-allemand reste uni avec des perceptions similaires : 89 % des personnes interrogées considèrent que les prix ont augmenté en 2023.

Même si l’inflation est moins forte qu’il y a un an, elle reste un sujet de préoccupation majeur pour tous les Européens : pour 87 % d’entre eux, c’est la préoccupation la plus importante devant la situation géopolitique internationale (83 %).

Une femme âgée se sent choquée à cause du montant élevé sur la facture

Des Européens incités à épargner ?

Si l’an passé, 53 % des Européens estimaient que leur pouvoir d’achat avait baissé au cours des 12 derniers mois, ils sont 48 % à le penser cette année. Par ailleurs, 19 % jugent qu’il a augmenté contre 18 % l’an dernier. La proportion de ceux qui disent que leur pouvoir d’achat est resté stable d’une année sur l’autre est en hausse de 4 points à 33 %.

C’est au Portugal et en France que le ressenti est le plus négatif avec respectivement 58 % et 55 % des personnes interrogées qui disent que leur pouvoir d’achat a baissé.

Par ailleurs, la baisse de l’inflation et la remontée des taux incitent les Européens à davantage épargner. Ils sont 53 % à vouloir mettre plus d’argent de côté en 2024 contre 51 % en 2023. Seules l’Allemagne et la Suède sont à contre-courant avec des intentions d’épargne en recul de respectivement 2 et 3 points (57 %).

Du côté des intentions d’achat, une bonne résistance est constatée avec 53% des Européens qui déclarent avoir « envie » de consommer en 2024. Ce chiffre se situe exactement au même niveau qu’en 2023 et laisse penser que la consommation des ménages en Europe sera résiliente en 2024 malgré des taux d’intérêts élevés et une conjoncture économique relativement faible.

Le grand gagnant de cette volonté de consommer concerne les dépenses liées aux voyages ou aux loisirs en forte hausse d’une année sur l’autre (+5 %). Les intentions d’achat dans ce secteur (59 % des personnes interrogées) arrivent loin devant celles concernant les abonnements à une plateforme de streaming vidéo (41 %), et celles liées à de l’électroménager (40 %).

C'est parti pour la plage.

Inflation : les ménages européens ont ajusté leur budget

Face à l’inflation la plus forte de ces 40 dernières années, les Européens ont fait preuve d’une grande capacité d’adaptation. Les renoncements à certaines dépenses ont été très nombreux. 62 % des Européens, dont 65 % des Français, ont ainsi renoncé à des dépenses liées aux loisirs et 58 % à des dépenses liées aux vacances (59 % au niveau France).

En outre, 60 % des Français (54 % au niveau Europe) ont restreint leurs achats de vêtements et chaussures et plus de 4 sur 10 (44 % ; 37 % en Europe) leurs dépenses alimentaires. L’équipement de la maison (ameublement, électroménager, TV hifi-vidéo) a également été très ciblé dans les arbitrages des consommateurs en 2023 (53 % en France et 52 % en Europe).

Au-delà des renoncements sur les dépenses alimentaires, les Européens ont multiplié les initiatives pour faire face à la crise inflationniste. Ainsi, 83 % des personnes interrogées déclarent avoir réduit le gaspillage alimentaire (87 % au niveau France).

Et 81 % affirment avoir davantage recours aux promotions et aux prix bas (79 % en France). Cette tendance se confirme dans les parts de marché des enseignes de distribution alimentaire. Enfin, 35 % des Européens avouent manger moins que par le passé (41 % en France).

Crédit photo : Flickr (CC BY 2.0/Vincent Desjardins) (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

3 réponses à “Inflation et pouvoir d’achat : les Européens ont gardé le moral”

  1. Fernand-Arthur Dujardin dit :

    Notre coq national ne chantera quand même pas les pattes dans la mouise !

  2. felger dit :

    j evite la marque de magasin sur la photo :: mal fréquentée par trop de gens d’ailleurs et de mauvaise qualité generale qui me donne des mots d’estomac ;;; pas du tout confiance !!!!

  3. patphil dit :

    que faire d’autre si ce n’est d’avoir un peu d’espoir?

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Economie, Environnement

Energie. Le professeur Samuel Furfari est l’invité de Charles GAVE

Découvrir l'article

Economie, Environnement

Aides énergétiques légales ou frauduleuses, 67 % des Français avouent être totalement perdus

Découvrir l'article

Animaux, Economie, Social, Sociétal

Inflation. Les propriétaires d’animaux de compagnie aux abois ?

Découvrir l'article

Economie

L’inquiétude monte à propos des prochaines augmentations de factures d’énergie

Découvrir l'article

Economie, Sociétal

Dépenses de Noël : de nombreux Français vont réduire la voilure

Découvrir l'article

Economie, Education, Social, Sociétal

Emploi. Jeunes diplômés : quelles rémunérations pour quels diplômes ?

Découvrir l'article

Economie, Sociétal

Alimentation. Les « produits de la mer alternatifs » ont-ils un avenir ? [Vidéo]

Découvrir l'article

Economie, Social

Inflation, hausse du coût de l’énergie et précarité énergétique : les habitants des zones rurales en première ligne

Découvrir l'article

Environnement

L’Ifremer et Seaturns testent un prototype pour transformer les vagues en énergie

Découvrir l'article

Economie

Coût de l’énergie. Quel est le prix du chauffage le plus économique ?

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky