page contents
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Cohabiter avec le loup, c’est possible : des éleveurs italiens témoignent d’un modèle qui fonctionne sur Radio France

Le 29 mars dernier, Brigitte Bardot dénonçait avec force la gestion calamiteuse et scandaleuse des loups par la France, dans une lettre ouverte au Ministre de la Transition écologique, Christophe Béchu. Si ces animaux, déjà peu nombreux sur notre territoire, sont persécutés et abattus dans des proportions qui mettent en danger toute l’espèce, de l’autre côté des Alpes, il en est tout autre.

Clôtures électriques, chiens de garde, troupeaux. Les éleveurs du parc des Abruzzes dans le centre de l’Italie vont se coucher tranquilles le soir : le loup n’y est pas un problème. Pas qu’il ne croque quelques brebis par-ci, par-là, mais la cohabitation est vécue le plus naturellement du monde dans une région où le prédateur n’a jamais disparu. Un éleveur, qui doit pourtant faire face à quelques attaques annuelles, témoigne sur les ondes de Radio France :

“Les loups sont ici et il faut faire avec. Qui sommes-nous pour tuer tous les loups ? Si tu as un voisin qui met la télé très fort, tu vas tuer le voisin ou casser la télé, ou faire avec ? Avec le loup, c’est un peu pareil”.

Le maire d’un village de montagne alsacien confronté au retour du loup s’est rendu sur place pour étudier la méthode italienne. Un reportage bien inspirant, qui pourrait esquisser une réponse à la question posée par la plus célèbre militante de protection animale :

“Sommes-nous plus bêtes que nos voisins européens pour être incapables de trouver le bon équilibre ?”

Audrey D’Aguanno

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

8 réponses à “Cohabiter avec le loup, c’est possible : des éleveurs italiens témoignent d’un modèle qui fonctionne sur Radio France”

  1. Plat dit :

    Bonjour, autant j’apprécie votre ligne éditoriale habituelle, autant je pense que, sur ce sujet dont vous ignorez tout, vous faites fausse route. Le loup cause autant de dégâts en Italie qu’en France. Le nombre de loups braconnés par les éleveurs italiens en est une preuve. On l’estime à plus de 350 chaque année.
    Lisez ce que dit le syndicat des éleveurs italiens. Même Reporterre, ce média ecolo de gauche extrême l’admet.
    De surcroît, des régions entières des Abruzzes ont été désertées par les éleveurs à cause du loup. Plus de troupeaux, plus de dégâts. Donc tout va bien…
    Non, la cohabitation entre élevage de plein air et loup n’est pas possible.
    Denis Plat
    https://chroniquescynegetiques.com/

  2. db42 dit :

    Si ton voisin se marie avec ta fille de 14 ans car c’est dans sa culture il faut faire avec…

  3. P.Le Carpentier dit :

    Comparaison, n’est pas raison ! Ce genre d’argument est tout bonnement stupide !
    Dommage que le dernier crétin ne soit pas dévoré par un loup ! Le loup est un prédateur pas forcèment le voisin !
    Comme disait Michel Audiart : Les cons ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnais…
    Kephas.

  4. Marie Charlotte Maury dit :

    Les écologistes se cachent derrière le mur du silence et du mensonge.
    Contrairement à certaines affirmations, l’Italie, la Suisse, la Norvège, la Suède, la Finlande, ont autorisé le tir du loup qui pose de graves problèmes et pas seulement sur le cheptel.
    Récemment, une fillette de 4 ans a été attaquée par un loup dans les Abruzzes en Italie alors que son père l’avait amenée voir les coureurs cyclistes du Giro. Sauvée in extrémis par son papa, l’enfant a été hospitalisée.
    En France, le samedi 03 mai vers 23 heures, une jeune femme habitant à Lavoine (Allier), se promenait près du village. Attaquée par un loup et très gravement blessée aux bras et à la gorge elle a pu être secourue par son compagnon alerté par les cris et a été amenée à l’hôpital de Vichy.
    Mais, rassurez-vous, comme l’affirment les verts responsables des lâchers, le loup ne mange les enfants et les femmes que dans les contes de fées.
    L’OFB qui a “enquêté” sur cette attaque n’a pas souhaité analyser les vêtements pleins de sang de la victime pour y relever les empreintes génétiques de l’animal. Pourquoi ?
    Pour la disparition du petit Emile au Haut Vernet, pas la moindre allusion au loup par les autorités et silence des médias aux ordres sur cette hypothèse. Pourquoi ?
    Et bien parce que le loup hyperprotégé et pour lequel des millions d’euros ont coulé à flot pour sa réintroduction “ne pose aucun problème”.
    Admettre le contraire serait “politiquement et écologiquement incorrect”.

  5. J.R dit :

    Vous avez 100 fois raison ?
    J’ admire le loup, mais l homme doit resté maître de son environnement.le. Loup est un animal opportuniste et n hésitera pas à s attaquer à des humains enfants ou personnes faibles. par ailleurs quand le loup tue plusieurs brebis et ne consomme pas il faut sevor!!!!

  6. Jérome G dit :

    C’est consternant et incompréhensible !
    Après avoir lu le commentaire de Marie Charlotte Maury, une recherche sur internet a été infructueuse. AUCUN média n’a parlé d’une attaque de loup sur une dame habitant le village de Lavoine dans l’Allier. Aucun média n’a parlé de l’attaque sur une petite fille en Italie.
    Serait-ce un fake-new et dans ce cas de très mauvais goût ?
    Et puis… avec l’IA, Bingo ! La recherche a été fructueuse : oui, il y a bien au une dame du nom de Camélia, attaquée par un loup à Lavoine dans l’Allier et une enfant attaquée en Italie dans la Abruzzes. Les victimes ont bien été sérieusement blessées et conduites aux urgences. La recherche minutieuse a permis de savoir que la présence du prédateur a déjà été signalée, “photographie à l’appui”, en mai 2023, sur la commune du Donjon, au sud-est de Vichy, dans l’Allier.
    Alors la question qui se pose est : pourquoi ce silence assourdissant sur des évènements d’une telle gravité ? Qui veut cacher quoi ? Dans quel but ?
    C’est quand même inquiétant! Les non dits sur la mort du petit Emile on de quoi laisser perplexe.

    Il est à noter que la présence du super prédateur a déjà été signalée, photographie à l’appui, en mai 2023, sur la commune du Donjon, au sud-est de Vichy.

  7. NEVEU dit :

    Nos ancêtres ont fait le coup de feu contre les loups et…nous nous le ferons contre d’autres prédateurs au regard torve, sournois et félon…les chiens d’Allah !CHOUANTED deuit da sikour Bro Frañs!

  8. anonyme dit :

    Brigitte Bardot et le loup.
    Ces derniers mois, Brigitte Bardot s’est exprimée de manière partisane et virulente sous forme de lettres ouvertes sur la régulation du loup. Ces lettres sont en libre consultation sur le net.
    Sait-elle à quel point il est difficile et coûteux de tuer ne serait-ce qu’un seul loup ? Et qu’en sera-t-il lorsqu’il y en aura partout ?
    Il est vrai que ce n’est pas le problème des partisans du retour du loup et de sa prolifération incontrôlée puisqu’ils mettent la facture sur le compte des contribuables.
    Pourquoi les cris de révolte de Brigitte Bardot sans doute poussés d’un confortable bureau chauffé et climatisé du côté de Saint Tropez seraient-ils à considérer et pas ceux de la bergère qui pleure ses moutons ensanglantés au petit matin au fond d’un pré pourtant sécurisé ? L’authenticité et la sincérité de l’une ne vous semble-t-elle pas évidente ?
    Les loups ne connaissent que la loi du ventre et pour cela il leur faut tuer, tuer et encore tuer mais aussi mutiler vivants des animaux doux et inoffensifs. Cette souffrance ne semble pas émouvoir les pro-loups puisqu’elle ne génère ni subventions ni dons.
    L’environnement dans lequel le loup revient a été façonné par l’homme, est artificiel et n’a rien à voir avec celui des origines et de sa biodiversité. Prétendre que le loup est une espèce phare de celle-ci est une imposture destinée à faire vendre des livres et des films, à faire très bien vivre des communicants souvent militants dont c’est le métier.
    Quelques chiffres :
    (Ferus, 11 mars 2024) Loups abattus en 2023 = 207.
    (Statista) Nombre de constats d’indemnisation suite à une attaque de loups sur le bétail en 2022 = 11 616 .
    Pas de chiffres pour la faune sauvage.
    Il est où l’effroyable carnage bestial ? Elle est où la montagne de bêtes égorgées ? Il est où l’océan de souffrances ?

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

International, Politique, Sociétal

Macron en campagne électorale en Italie, ou l’art de se faire haïr à l’étranger

Découvrir l'article

Immigration, International

La Finlande a fermé sa frontière orientale pour stopper les flux migratoires. Fin de la rhétorique pro-migrant ?

Découvrir l'article

Société, Vidéo

Un passant aide deux femmes policiers incapables de procéder à une arrestation : quand l’idéologie nous met en danger [Vidéo]

Découvrir l'article

International

Migrants business : le transfert des migrants de l’Italie à l’Albanie sera dévolu à des navires privés

Découvrir l'article

Immigration

Migrants business : la mafia derrière les entrées légales de travailleurs étrangers

Découvrir l'article

Santé, Société

Dictature sanitaire en Italie : certificat de vaccination HPV et 4ème dose anti-covid obligatoires pour étudier ?

Découvrir l'article

Santé, Sociétal

Nouveau scandale pour la principale association pour la santé des personnes transgenres : WPATH bloque les résultats de sa propre recherche

Découvrir l'article

Sociétal

Masculinisme contre féminisme, ou la baisse de QI généralisée

Découvrir l'article

Immigration, Vidéo, Vu ailleurs

Manifestation historique contre l’immigration et l’insécurité à Vérone [vidéo]

Découvrir l'article

Société, Tribune libre

Des femmes affirment préférer se retrouver face à un ours plutôt qu’à un homme. Délire ou réalisme ? Le point de vue d’une non-féministe [L’Agora]

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky