page contents
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Derrière les manifestations de soutien à la Palestine des campus américains, des financements chinois ?

Le financement des forces subversives – mouvements, ONG, influenceurs, révolutionnaires… – par des nations étrangères ou des pouvoirs tiers qui ont un intérêt à en déstabiliser d’autres, n’est pas une nouveauté. Si les États-Unis restent des maîtres en la matière, toutes les grandes puissances en usent. Ainsi, la Chine est actuellement accusée outre-Atlantique de souffler sur les braises des contestations estudiantines pro-palestiniennes.

Si l’on se souvient de l’implication des ONG occidentales (Open Society de Georges Soros en tête) dans les révolutions colorées qui ont amené à des changements de régime en Europe de l’Est, ou du rôle du Département d’État américain et des Gafa, dans les Printemps arabe, on peut remonter encore plus loin et se rappeler des financements américains (Federal Reserve en tête) de la révolution bolchevique.

Au-delà des contestations populaires – le plus souvent légitimes – qui éclatèrent, ce sont les financements de l’étranger qui permirent la réalisation des changement de régime… et l’installation de pouvoirs subversifs, “U.S.A friendly”, ou instables, et donc facilement dominables. Dans le cas des révoltes arabes, on a même parlé de “vol de la révolution”, en ce sens que les résultats obtenus n’ont pas amené à plus de liberté comme les protestataires le demandaient, mais à moins, avec souvent l’arrivée d’islamistes au pouvoir.

Pour en revenir aux campus américains, on se souviendra que déjà dans les années 1968-1970, le riche Rockefeller avait financé les manifestations gauchistes. C’est dire, malgré les slogans, combien grand capitalisme et extrême gauche sont liés (et nous y reviendrons).

Cette fois, c’est de l’étranger que les fonds arrivent. Un rapport du Network Contagion Research Institute (NCRI) a mis en évidence un réseau de financement chinois des organisations et autres associations coordinatrices des manifestations de soutien à la Palestine qui ont bloqué les universités américaines ces derniers mois. En particulier, trois des coordinateurs du mouvement de protestation Shut It Down for Palestine (SID4P) :

“The People’s Forum, IPA, et ANSWER Coalition servent de canal par lequel les entités affiliées au PCC [Parti Communiste Chinois] ont effectivement coopté l’activisme pro-palestinien aux États-Unis, promouvant plus largement un agenda anti-américain, antidémocratique et anticapitaliste. Ces trois coordinateurs de SID4P dfont partie d’un réseau qui lie par d’étroits liens financiers, interpersonnels et idéologiques Neville Roy Singham et sa femme Jodie Evans – un couple puissant au sein du mouvement global d’extrême gauche – et le PCC.” (1) Et le rapport de décrire une partie des financements, obscurs ou non, de cette galaxie.

The People’s forum est particulièrement emblématique. Organisation non-profit qui se définit comme “un incubateur de mouvements pour la classe ouvrière et les communautés marginalisées”, elle est  arrosée d’une part par le Parti Communiste chinois et de l’autre par… la célèbre banque Goldman Sachs, à travers le Goldman Sachs Philanthropy Fund :

“Les visiteurs du People’s Forum de New York peuvent assister à un séminaire sur Karl Marx, en apprendre davantage sur Lénine et “la voie de la révolution”, ou aider les militants à organiser des manifestations anti-israéliennes. Et tout cela a été rendu possible grâce à un don de 12 millions de dollars de la branche caritative de Goldman Sachs.” (2)

Ceux qui opposent avec autant de ferveur communisme et capitalisme en perdraient leur latin. Et si les velléités de déstabilisation de la part du concurrent chinois sont somme toute facilement compréhensibles, ce qui l’est moins c’est la connivence entre grand capital et mouvements radicaux. Une connivence, ou plutôt une stratégie expliquée avec brio par Fabien Bouglé dans son enquête sur les ONG vertes (3) :

“Afin d’imposer leurs vues, les élites économiques exercent une pression d’en haut en suggérant des réformes pendant que les militants radicaux exercent une pression d’en bas. Afin de parvenir à leurs fins, la stratégie des lobbys consiste donc à contrôler financièrement les groupes radicaux afin qu’ils propagent un état d’esprit conforme à leurs objectifs, permettant ainsi au pouvoir politique de justifier les réformes envisagées.” (1)

On ne saurait mieux dire.

Il ne s’agit évidement pas de nier l’engagement sincère de militants ou de simples citoyens qui défendent quelque cause que ce soit, ou qui, comme dans le cas présent manifestent pour l’arrêt plus que justifié du massacre en cours en Palestine. Mais il est plus que nécessaire de montrer le dessous des cartes souvent ignoré mais bien réel de forces qui, sous le vernis de la bonne cause, subvertissent dans le but de déstabiliser des nations souveraines. Parce que ces ONG – les nouveaux mercenaires  – et autres associations non-profit sont partout, de la mer Méditerranée à Bruxelles, en passant par les universités du globe.

Le monde post-moderne est extrêmement complexe, ne peut en aucun cas être réduit à un conflit entre la civilisation et la barbarie.

Audrey D’Aguanno

(1) https://networkcontagion.us/wp-content/uploads/SID4P-Report_May-2024.pdf

(2) https://freebeacon.com/democrats/new-york-city-communists-pushing-for-a-gaza-ceasefire-took-millions-from-goldman-sachs/

(3) Guerre de l’énergie: Au cœur du nouveau conflit mondial, Fabien Bouglé, Éditions du Rocher, 2023

Illustration :  DR
[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

6 réponses à “Derrière les manifestations de soutien à la Palestine des campus américains, des financements chinois ?”

  1. Ju auffret dit :

    Je suis breton et les mensonges que vous diffuser me donne envie de vomir

  2. Ju auffret dit :

    Quand on est breton on vie en Bretagne pas au Japon mdr

  3. Durandal dit :

    Bonjour,

    L’état profond américain qui a poursuivi D Trump concernant des liens avec la russie qui n’existaient pas, permettrait de tels financement de l’étranger ! Même si ce fût le cas, ils soutiendraient une cause juste et cela devrait nous interroger d’autant plus sur notre élite.

    Cdt.

    M.D

  4. ALREN dit :

    @Ju auffret: Vous niez l’influence de la Chine ou autres ONG sur la subversion dans certaines zones sensibles ? Sur quelles bases affirmez vous qu’il y aurait mensonges dans cet article ?

  5. Jacques BRACQUEMONT dit :

    Que vient faire là particularité d’ être breton ? Posez vous la question de savoir si les mensonges ne viennent pas de vos amis les médias officiels de l’ état…français. Merci.

  6. patphil dit :

    le plus grand financier (étranger) de certaines universités américaines est le Qatar

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

International, Politique, Sociétal

Macron en campagne électorale en Italie, ou l’art de se faire haïr à l’étranger

Découvrir l'article

Immigration, International

La Finlande a fermé sa frontière orientale pour stopper les flux migratoires. Fin de la rhétorique pro-migrant ?

Découvrir l'article

Société, Vidéo

Un passant aide deux femmes policiers incapables de procéder à une arrestation : quand l’idéologie nous met en danger [Vidéo]

Découvrir l'article

International

Migrants business : le transfert des migrants de l’Italie à l’Albanie sera dévolu à des navires privés

Découvrir l'article

Immigration

Migrants business : la mafia derrière les entrées légales de travailleurs étrangers

Découvrir l'article

Santé, Société

Dictature sanitaire en Italie : certificat de vaccination HPV et 4ème dose anti-covid obligatoires pour étudier ?

Découvrir l'article

Santé, Sociétal

Nouveau scandale pour la principale association pour la santé des personnes transgenres : WPATH bloque les résultats de sa propre recherche

Découvrir l'article

Sociétal

Masculinisme contre féminisme, ou la baisse de QI généralisée

Découvrir l'article

Immigration, Vidéo, Vu ailleurs

Manifestation historique contre l’immigration et l’insécurité à Vérone [vidéo]

Découvrir l'article

Société, Tribune libre

Des femmes affirment préférer se retrouver face à un ours plutôt qu’à un homme. Délire ou réalisme ? Le point de vue d’une non-féministe [L’Agora]

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky