Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Macron en campagne électorale en Italie, ou l’art de se faire haïr à l’étranger

S’il y a une chose en laquelle on peut avoir confiance avec Emmanuel Macron, c’est la certitude qu’il nous fera faire mauvaise figure à l’étranger. Sa propension à se faire haïr – de ses homologues comme des populations – n’a pas d’égale. Aujourd’hui, c’est en Italie, où il est déjà très impopulaire, que son ego démesuré fait la Une des journaux.

“Ci ha rotto i Macron” titre Libero du 14 juin 2024. Un jeu de mots coloré signifiant “il nous a cassé les Macron” et qui exprime assez bien le sentiment partagé par les Italiens, après que Jupiter ait voulu concentrer les attentions autour sa petite personne.

Alors que les dirigeants du G7 étaient réunis dans les Pouilles, au Sud de la péninsule, pour l’annuel sommet des sept puissances industrielles, le Président français a fait éclater une polémique autour… de l’IVG. Au milieu des thèmes les plus urgents abordés – Afrique, changement climatique et développement ; Moyen-Orient ; Ukraine ; Migrations; Indo-Pacifique et sécurité économique, l’intelligence artificielle et l’énergie – Emmanuel Macron a tenu à se démarquer en se concentrant sur un thème sociétal qui n’était pas au programme. Ces thèmes sociétaux lui sont chers, et pour cause : ils ne coûtent rien d’autre que quelques déclarations et tous les bobos hébétés d’acclamer le président cool, à l’avant-garde des droits civils… comme si nous étions au États-Unis. Car rappelons que le droit à l’IVG n’est pas plus menacé en Italie qu’en France, ce qu’à rappelé le Premier ministre Giorgia Meloni en conférence de presse, qualifiant la polémique prétentieuse et artificielle.

Emmanuel Macron s’est dit déçu par l’Italie qui n’a pas inscrit le droit à l’avortement – “un droit fondamental” – dans le compte rendu conclusif du sommet. La manœuvre était simple : se faire briller en tirant du chapeau un thème qui émeut son électorat, tout en faisant passer “l’extrêêêême droite” italienne pour bigote et menaçante, comme si cette dernière avait voulu censurer un thème ô combien urgent. Or, le droit à l’avortement avait été abordé au cours de la session précédente, celle d’Hiroshima, auquel la présente cession se réfère et dont le document final réaffirme les acquis. Un procédé coutumier, pour éviter les répétitions et les longueurs inutiles, que notre Président ne peut pas ignorer.

Un salut plus que glacial après la polémique

Qu’à cela ne tienne, le lendemain, il se permettra même de lancer quelque autre flèche aux Italiens, en déclarant à l’agence de presse Ansa :

“Vous connaissez la position de la France qui a inséré le droit à l’avortement dans sa Constitution. Ce n’est pas la même sensibilité qu’il y a dans votre pays. La France a une vision d’égalité entre hommes et femmes, ce n’est pas une vision partagée par tout le spectre politique. J’en suis désolé, mais je le respecte, car c’était le choix souverain de votre peuple”.

La réponse du Premier ministre italien ne se fit pas attendre :

“Il n’y a aucune raison de polémiquer sur des sujets convenus depuis déjà longtemps. Je crois qu’il est profondément erroné, en ces temps difficiles, de faire campagne électorale en utilisant un forum aussi précieux que le G7.”

Après la gifle reçu par Emmanuel Macron aux dernières élections, la popularité de la Romaine confirmée aux urnes ne pouvait qu’irriter notre arrogant national… ce qui n’a pas échappé au commun des mortels italien.

Audrey D’Aguanno

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

8 réponses à “Macron en campagne électorale en Italie, ou l’art de se faire haïr à l’étranger”

  1. Gaï de Ropraz dit :

    Les Italiens ont raison : Le Macron il nous casse les “macrons” !… De toute manière, que peut-on attendre d’un homme en fin de gouvernance, avec ses lubies d’homosexuel qu’il n’avoue pas, mais qui blessent la France et les Francais à l’etranger ?….

    Vivement qu’il se tire afin que l’on puisse tourner une page politique endeuillée de tant de bourdes !

  2. Franck dit :

    Petit roi de cour de récré

  3. VORONINE dit :

    ce qu’il y a d’inoui, c’est qu’il se trouve encore en France des gens pour voter pour un tel cinglé!

  4. Severin Philippe dit :

    Pour info. Lors de sa première candidature, un grand psychiatre italien, Umberto Segatori avait publié un compte rendu d’analyse terrible de ce cas impressionnant . Toujours lisible en cherchant sur Facebook. Vous allez être bluffé en lisant son analyse du personnage! Un dangereux psychopathe !

  5. Boxon dit :

    La jeunesse emmerde la Nupes et la macronie. We love RN

  6. Don Rico dit :

    Comme le disais naguère Brassens :
    quand on est con…On est con!

  7. Raymond NEVEU dit :

    De quel droit cette immonde ordure va-t-il donner des leçons aux voisins? Il n’est même pas maître chez lui ce petit singe dopé! Il nous ridiculise! Il est délirant d’imbécilité cet immonde crevaton qui n’est jamais sorti de son petit milieu de péteux de l’ENA! Un bras droit de la Banque ROTCHIOTTE donc des Yankees derrière. Nous n’avons plus d’industries dignes de ce nom, le Patronat est vendu (sauf les PME que je connais où on trouve encore des patrons qui connaissent la Doctrine Sociale de l’Eglise). Je ne pense pas que l’évêque constipé Dognin la connaisse!

  8. Tomaz dit :

    Pebezh sac’had kaoc’h an den-se ! Ha klevet ho peus an holl skingomzoù, skinwelioù, kazetennoù, ha kement zo… o huchal a-enep d’an tu dehoù pellañ… war a hañval o deus aon bras ar wech-mañ… gwell-ha-se !

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

A La Une, Politique, Société

Pour rallier la jeunesse aux idées identitaires, il va falloir être cool ! L’exemple de l’AfD

Découvrir l'article

International

Trump vs Biden, le parti pris indécent des médias révèle la bêtise de nos contemporains

Découvrir l'article

Santé, Sociétal, Société

Des sages-femmes s’opposent à l’adhésion de leur ordre à la Gay Pride : elles seront rééduquées

Découvrir l'article

Politique

Jean-Luc Mélenchon est-il limité ?

Découvrir l'article

Politique

Délinquants violents au pouvoir ? La gauche en raffole. Le cas Ilaria Salis

Découvrir l'article

Politique, Tribune libre

Élections législatives volées ? Une gifle nécessaire, réjouissons-nous ! [L’Agora]

Découvrir l'article

A La Une, Culture & Patrimoine, Société

La chanson des élections ? Pour Breizh-Info, c’est celle-ci ! (Si belle et si triste à la fois)

Découvrir l'article

International, Société

Des Gay Pride américaines interrompues par des manifestants pro-palestiniens. Court circuit à gauche

Découvrir l'article

A La Une, International

Julian Assange est enfin libre !

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine

Le vin le plus ancien du monde découvert en Espagne

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky