Étiquette : François Delarozière

Miséry, lieu supposé d'implantation de l'Arbre aux Hérons

Nantes : Anticor conteste le projet d’Arbre aux Hérons

Mieux vaut prévenir que guérir. L’association anti-corruption Anticor est connue pour ses actions judiciaires contre les dérapages financiers des collectivités publiques. À Nantes, elle prend les devants : elle vient de mettre Nantes Métropole en garde contre l’Arbre aux Hérons, ce vieux projet qui ne veut pas mourir. Car la Métropole et les porteurs du projet comptent ouvertement réaliser l’Arbre en

Miséry, lieu supposé d'implantation de l'Arbre aux Hérons

Nantes : l’Arbre aux Hérons remis aux calendes grecques ?

Le Parisien l’assure : « L’Arbre aux Hérons, un ‘bestiaire mécanique’ de 35 mètres de haut et 55 mètres de diamètre, sera bel et bien inauguré en 2027 dans ‘l’écrin extraordinaire’ de la carrière Miséry, une carrière désaffectée des quartiers ouest de Nantes ». Vu de Paris, le dossier est sans doute difficile à décrypter. Johanna Rolland a bien présidé vendredi dernier une

carrousel des mondes marins construit à Nantes par Le Voyage à Nantes, bénéficiaire de subventions publiques, système Ayrault

Après la chambre régionale des comptes, la P.J. s’intéresse au Voyage à Nantes

La presse nantaise l’a révélé samedi matin : la police judiciaire a perquisitionné jeudi dernier les locaux du Voyage à Nantes. Legs de l’époque Ayrault, cette société publique locale (SPL) dirigée par Jean Blaise appartient à Nantes Métropole (68 % du capital) et à d’autres collectivités locales. Nantes lui a confié, entre autres, la gestion du château des ducs de Bretagne,

Johanna Rolland, maire socialiste de Nantes, sous la menace d’un « hérongate »

Au programme du prochain conseil de Nantes Métropole, le 4 octobre, figure le vote d’une subvention de près de 1,5 million d’euros hors taxes pour le projet de l’Arbre aux Hérons. Le coût global des études approcherait ainsi 4,5 millions d’euros H.T. Mais plus que ce montant considérable, ce sont les conditions d’attribution du marché qui interrogent. L’Arbre aux Hérons

Miséry, lieu supposé d'implantation de l'Arbre aux Hérons

Conseil métropolitain de Nantes : l’Arbre aux Hérons discrètement enterré ?

Nantes Métropole réunit son conseil demain. Pour L’Arbre aux Hérons, cela aurait dû être le grand jour. L’Arbre aux Hérons ? Une structure métallique géante à vocation touristique dans l’esprit des Machines de l’île et conçue comme celles-ci par François Delarozière et Pierre Orefice. Johanna Rolland, présidente de Nantes Métropole, en attendait beaucoup : « L’Arbre aux hérons sera un projet emblématique

L’étrange Arbre aux Hérons nantais

29/01/2018 – 07H00 Nantes (Breizh-info.com) – L’Arbre aux Hérons est un projet déjà ancien : il date de l’époque où Jean-Marc Ayrault livrait le site des anciens chantiers navals de Nantes à deux transfuges de Royal de Luxe, Pierre Orefice et François Delarozière, en 2004. Il devait faire partie de différentes installations semées sur le site sous l’enseigne des Machines de

Miséry, lieu supposé d'implantation de l'Arbre aux Hérons

Nantes : Anticor conteste le projet d’Arbre aux Hérons

Mieux vaut prévenir que guérir. L’association anti-corruption Anticor est connue pour ses actions judiciaires contre les dérapages financiers des collectivités publiques. À Nantes, elle prend les devants : elle vient de mettre Nantes Métropole en garde contre l’Arbre aux Hérons, ce vieux projet qui ne veut pas mourir. Car la Métropole et les porteurs du projet comptent ouvertement réaliser l’Arbre en

Miséry, lieu supposé d'implantation de l'Arbre aux Hérons

Nantes : l’Arbre aux Hérons remis aux calendes grecques ?

Le Parisien l’assure : « L’Arbre aux Hérons, un ‘bestiaire mécanique’ de 35 mètres de haut et 55 mètres de diamètre, sera bel et bien inauguré en 2027 dans ‘l’écrin extraordinaire’ de la carrière Miséry, une carrière désaffectée des quartiers ouest de Nantes ». Vu de Paris, le dossier est sans doute difficile à décrypter. Johanna Rolland a bien présidé vendredi dernier une

carrousel des mondes marins construit à Nantes par Le Voyage à Nantes, bénéficiaire de subventions publiques, système Ayrault

Après la chambre régionale des comptes, la P.J. s’intéresse au Voyage à Nantes

La presse nantaise l’a révélé samedi matin : la police judiciaire a perquisitionné jeudi dernier les locaux du Voyage à Nantes. Legs de l’époque Ayrault, cette société publique locale (SPL) dirigée par Jean Blaise appartient à Nantes Métropole (68 % du capital) et à d’autres collectivités locales. Nantes lui a confié, entre autres, la gestion du château des ducs de Bretagne,

Johanna Rolland, maire socialiste de Nantes, sous la menace d’un « hérongate »

Au programme du prochain conseil de Nantes Métropole, le 4 octobre, figure le vote d’une subvention de près de 1,5 million d’euros hors taxes pour le projet de l’Arbre aux Hérons. Le coût global des études approcherait ainsi 4,5 millions d’euros H.T. Mais plus que ce montant considérable, ce sont les conditions d’attribution du marché qui interrogent. L’Arbre aux Hérons

Miséry, lieu supposé d'implantation de l'Arbre aux Hérons

Conseil métropolitain de Nantes : l’Arbre aux Hérons discrètement enterré ?

Nantes Métropole réunit son conseil demain. Pour L’Arbre aux Hérons, cela aurait dû être le grand jour. L’Arbre aux Hérons ? Une structure métallique géante à vocation touristique dans l’esprit des Machines de l’île et conçue comme celles-ci par François Delarozière et Pierre Orefice. Johanna Rolland, présidente de Nantes Métropole, en attendait beaucoup : « L’Arbre aux hérons sera un projet emblématique

L’étrange Arbre aux Hérons nantais

29/01/2018 – 07H00 Nantes (Breizh-info.com) – L’Arbre aux Hérons est un projet déjà ancien : il date de l’époque où Jean-Marc Ayrault livrait le site des anciens chantiers navals de Nantes à deux transfuges de Royal de Luxe, Pierre Orefice et François Delarozière, en 2004. Il devait faire partie de différentes installations semées sur le site sous l’enseigne des Machines de

À LA UNE

Upahl (Allemagne) : le projet de construction d’un village de conteneurs pour héberger 400 migrants provoque des émeutes, des habitants tentent de prendre d’assaut un bâtiment officiel
Le vent se lève à Dublin (Irlande). De nouvelles manifestations contre l'immigration et l'accueil de migrants à Finglas et East Wall
Chasse aux dealers en Irlande du Nord. 60 membres d'un gang criminel exposés sur Internet
A la découverte des Saints Bretons. Le 2 février c'est la saint Goal (Gudwal)