Étiquette : Jean-Pierre Denis

Arkéa – CMB. Ronan Le Moal coûte cher : 5 millions d’euros

La vie est belle chez Arkéa – CMB. La maison est généreuse. L’ancien directeur général, Ronan Le Moal, peut en témoigner. Il démissionne l’an passé et part avec un chèque de cinq millions d’euros. Merci aux sociétaires et vive le mutualisme ! Quand dans la presse régionale un article sortant de l’ordinaire apparaît, le lecteur ne peut que s’en féliciter. En

Arkéa. Jean-Pierre Denis cherche du boulot… bien payé de préférence

Faire du fric, se débarrasser de la tutelle de la Confédération, pratiquer l’opacité, prendre les présidents des caisses locales pour des marionnettes, voilà la règle que s’était fixé Jean-Pierre Denis. Mais il a perdu la guerre qu’il avait lancée contre la Confédération nationale du Crédit mutuel. À coup sûr, cette dernière possédait de meilleures cartes dans son jeu (gouvernement, BCE

Jean-Pierre Denis fait cadeau d’un million d’euros au CMB-Arkea

Faire du fric, s’engraisser est la religion des dirigeants du CMB-Arkea. Mais il faut croire que le confinement a des conséquences inattendues : Jean-Pierre Denis, le président, « renonce » à la part variable de sa rémunération pour 2020. Encore un effort et Denis terminera président du Secours catholique. La belle vie… On aura tout vu au Crédit mutuel de

Arkea – CMB. Les fabuleuses rémunérations de Jean-Pierre Denis et Ronan Le Moal

Il est quelquefois préférable d’être un banquier « mutualiste » qu’un banquier « capitaliste ». Dans le cas du Crédit mutuel de Bretagne, ça rapporte davantage !  Des salaires royaux Le conflit qui oppose Arkea – CMB à la Confédération nationale du Crédit mutuel présente au moins un avantage : petit à petit les sociétaires finissent par « s’instruire » quant aux salaires royaux que s’octroient les dirigeants

CMB-ARKEA. Marylise Lebranchu réclame des débats contradictoires

Jean-Pierre Denis et Ronan Le Moal ne s’y attendaient pas : une opposition organisée se met en place pour contrer leur projet de départ de la Caisse nationale de Crédit mutuel. À sa tête, Marylise Lebranchu, présidente de « Restons mutualistes » ; elle organise des réunions. Le Tro Breizh de Marylise Lebranchu Marylise Lebranchu a entrepris un Tro Breizh. La politique n’étant plus

cmb-arkea_denis

Comment faire pour que le CMB-Arkéa reste mutualiste ?

Qu’est-ce que la Bretagne a à gagner avec la sécession d’Arkéa CMB de la Confédération nationale du Crédit mutuel ? Si l’indépendance est une bonne chose, le risque de voir transformer la banque mutualiste en un établissement qui le serait peu ou pas du tout mérite d’être pris en compte. Les sociétaires ont le droit de s’en inquiéter. Denis et Le

CMB-Arkéa. C’est plus rigolo de faire joujou avec les start-up qu’avec les « petits » problèmes des sociétaires

Les temps sont durs pour l’équipe Denis-Le Moal. Ils croyaient que la scission serait une simple formalité. Mais des obstacles imprévus apparaissent : quelques associations attaquent le projet. Seront-elles en mesure de mobiliser de gros bataillons de sociétaires ? Si les patrons d’Arkéa-CMB, Jean-Pierre Denis et Ronan Le Moal estimaient que la scission d’avec la Confédération nationale du Crédit mutuel s’effectuerait rapidement

cmb_arkea_denis_lemoal_salaires_royaux

Indépendance d’Arkéa : et les épargnants dans tout ça ? [Tribune libre]

Guirec Morvan nous adresse un nouveau texte à propos de l’indépendance d’Arkea (CMB). N’hésitez pas à nous envoyer vos textes sur [email protected] En plus des emplois et de l’avenir du groupe, Jean-Pierre Denis, le patron du Crédit Mutuel Arkéa, risque l’épargne de près de 3 millions de Français dans le cadre de son projet d’indépendance. Sourd à tout signal d’alerte,

cmb

CMB-Arkea. Jean-Pierre Denis le complotiste ? [Tribune libre]

Un lecteur, Pierre-Yves Bruant, nous adresse cette tribune libre sur la crise CMB-Arkea. Nous la diffusons ci-dessous. NDLR : Certains lecteurs se sont interrogés sur un « Parti pris » que notre rédaction aurait concernant la crise entre le CMB et Arkea. Il n’en est rien, ce n’est pas notre rôle, et nous diffuserons volontiers les tribunes (nous n’en avons

cmb_arkea_denis_lemoal_salaires_royaux

Arkea : une dictature qui ne veut pas dire son nom ? [Tribune libre]

Vous avez des informations ? Vous souhaitez nous donner votre point de vue sur le conflit actuel entre le CMB et Arkea ? Vous n’êtes pas d’accord avec l’auteur de cette tribune libre ? Ecrivez-nous sur [email protected] Chaque jour apporte son lot de rebondissements dans le conflit qui oppose la Confédération Nationale du Crédit Mutuel et sa branche bretonne, Arkea.

Arkéa – CMB. J.P. Denis a bien mérité la Légion d’honneur et son salaire

Pour 2017, le résultat d’exploitation d’Arkéa (CMB + Crédit mutuel du massif central + Crédit mutuel du Sud-Ouest) atteint les 610 millions d’euros, contre 466 pour l’exercice précédent (Ouest-France, vendredi 2 mars 2018). Ces bons résultats renforcent Jean-Pierre Denis, président d’Arkéa et du CMB, et Ronan Le Moal, directeur général d’Arkéa, dans leur volonté de divorcer de la Confédération nationale

cmb

Arkéa – CMB. Jean-Pierre Denis devrait suivre un stage d’animateur

Nicolas Théry, président de la Confédération nationale du Crédit mutuel (CNCM), se prend pour un grand chef. Bien décidé à faire capituler Arkéa – CMB, il exige que la consultation des caisses locales, envisagée par le groupe breton, réponde aux « exigences minimales d’un vote démocratique et éclairé » et suive le principe d’une « charte » que doit élaborer la CNCM (Les Échos, jeudi

Arkéa – CMB. Ronan Le Moal coûte cher : 5 millions d’euros

La vie est belle chez Arkéa – CMB. La maison est généreuse. L’ancien directeur général, Ronan Le Moal, peut en témoigner. Il démissionne l’an passé et part avec un chèque de cinq millions d’euros. Merci aux sociétaires et vive le mutualisme ! Quand dans la presse régionale un article sortant de l’ordinaire apparaît, le lecteur ne peut que s’en féliciter. En

Arkéa. Jean-Pierre Denis cherche du boulot… bien payé de préférence

Faire du fric, se débarrasser de la tutelle de la Confédération, pratiquer l’opacité, prendre les présidents des caisses locales pour des marionnettes, voilà la règle que s’était fixé Jean-Pierre Denis. Mais il a perdu la guerre qu’il avait lancée contre la Confédération nationale du Crédit mutuel. À coup sûr, cette dernière possédait de meilleures cartes dans son jeu (gouvernement, BCE

Jean-Pierre Denis fait cadeau d’un million d’euros au CMB-Arkea

Faire du fric, s’engraisser est la religion des dirigeants du CMB-Arkea. Mais il faut croire que le confinement a des conséquences inattendues : Jean-Pierre Denis, le président, « renonce » à la part variable de sa rémunération pour 2020. Encore un effort et Denis terminera président du Secours catholique. La belle vie… On aura tout vu au Crédit mutuel de

Arkea – CMB. Les fabuleuses rémunérations de Jean-Pierre Denis et Ronan Le Moal

Il est quelquefois préférable d’être un banquier « mutualiste » qu’un banquier « capitaliste ». Dans le cas du Crédit mutuel de Bretagne, ça rapporte davantage !  Des salaires royaux Le conflit qui oppose Arkea – CMB à la Confédération nationale du Crédit mutuel présente au moins un avantage : petit à petit les sociétaires finissent par « s’instruire » quant aux salaires royaux que s’octroient les dirigeants

CMB-ARKEA. Marylise Lebranchu réclame des débats contradictoires

Jean-Pierre Denis et Ronan Le Moal ne s’y attendaient pas : une opposition organisée se met en place pour contrer leur projet de départ de la Caisse nationale de Crédit mutuel. À sa tête, Marylise Lebranchu, présidente de « Restons mutualistes » ; elle organise des réunions. Le Tro Breizh de Marylise Lebranchu Marylise Lebranchu a entrepris un Tro Breizh. La politique n’étant plus

cmb-arkea_denis

Comment faire pour que le CMB-Arkéa reste mutualiste ?

Qu’est-ce que la Bretagne a à gagner avec la sécession d’Arkéa CMB de la Confédération nationale du Crédit mutuel ? Si l’indépendance est une bonne chose, le risque de voir transformer la banque mutualiste en un établissement qui le serait peu ou pas du tout mérite d’être pris en compte. Les sociétaires ont le droit de s’en inquiéter. Denis et Le

CMB-Arkéa. C’est plus rigolo de faire joujou avec les start-up qu’avec les « petits » problèmes des sociétaires

Les temps sont durs pour l’équipe Denis-Le Moal. Ils croyaient que la scission serait une simple formalité. Mais des obstacles imprévus apparaissent : quelques associations attaquent le projet. Seront-elles en mesure de mobiliser de gros bataillons de sociétaires ? Si les patrons d’Arkéa-CMB, Jean-Pierre Denis et Ronan Le Moal estimaient que la scission d’avec la Confédération nationale du Crédit mutuel s’effectuerait rapidement

cmb_arkea_denis_lemoal_salaires_royaux

Indépendance d’Arkéa : et les épargnants dans tout ça ? [Tribune libre]

Guirec Morvan nous adresse un nouveau texte à propos de l’indépendance d’Arkea (CMB). N’hésitez pas à nous envoyer vos textes sur [email protected] En plus des emplois et de l’avenir du groupe, Jean-Pierre Denis, le patron du Crédit Mutuel Arkéa, risque l’épargne de près de 3 millions de Français dans le cadre de son projet d’indépendance. Sourd à tout signal d’alerte,

cmb

CMB-Arkea. Jean-Pierre Denis le complotiste ? [Tribune libre]

Un lecteur, Pierre-Yves Bruant, nous adresse cette tribune libre sur la crise CMB-Arkea. Nous la diffusons ci-dessous. NDLR : Certains lecteurs se sont interrogés sur un « Parti pris » que notre rédaction aurait concernant la crise entre le CMB et Arkea. Il n’en est rien, ce n’est pas notre rôle, et nous diffuserons volontiers les tribunes (nous n’en avons

cmb_arkea_denis_lemoal_salaires_royaux

Arkea : une dictature qui ne veut pas dire son nom ? [Tribune libre]

Vous avez des informations ? Vous souhaitez nous donner votre point de vue sur le conflit actuel entre le CMB et Arkea ? Vous n’êtes pas d’accord avec l’auteur de cette tribune libre ? Ecrivez-nous sur [email protected] Chaque jour apporte son lot de rebondissements dans le conflit qui oppose la Confédération Nationale du Crédit Mutuel et sa branche bretonne, Arkea.

Arkéa – CMB. J.P. Denis a bien mérité la Légion d’honneur et son salaire

Pour 2017, le résultat d’exploitation d’Arkéa (CMB + Crédit mutuel du massif central + Crédit mutuel du Sud-Ouest) atteint les 610 millions d’euros, contre 466 pour l’exercice précédent (Ouest-France, vendredi 2 mars 2018). Ces bons résultats renforcent Jean-Pierre Denis, président d’Arkéa et du CMB, et Ronan Le Moal, directeur général d’Arkéa, dans leur volonté de divorcer de la Confédération nationale

cmb

Arkéa – CMB. Jean-Pierre Denis devrait suivre un stage d’animateur

Nicolas Théry, président de la Confédération nationale du Crédit mutuel (CNCM), se prend pour un grand chef. Bien décidé à faire capituler Arkéa – CMB, il exige que la consultation des caisses locales, envisagée par le groupe breton, réponde aux « exigences minimales d’un vote démocratique et éclairé » et suive le principe d’une « charte » que doit élaborer la CNCM (Les Échos, jeudi

À LA UNE

A la découverte des Saints Bretons. Le 30 Novembre, c’est la Saint Tugdual
COP 27. Payer le tiers-monde pour qu’il reste du coté « monopolaire » ?
Hockey sur Glace : Retour sur la 1ère étape du Daikin Ice Club à Rennes
Le Torrent, Enzo le Croco, She Will, Violent Night, Cow : la sélection cinéma hebdo