Étiquette : nationalisme corse

paul_salort_corse

Corse : faut-il s’étonner de la révolte nationaliste ? [L’Agora]

Fabuleux État français ! Celui-ci s’étonne, en effet, des émeutes de Corti et de Bastia où des nationalistes, parfois très jeunes, attaquent les symboles de l’Etat français. Sans compter les 10 ou 15 000 manifestants pour la deuxième fois derrière la banderole « Statu Francese Assassinu ». 10 ou 15 000 manifestants, à l’échelle de la Corse, c’est énorme. C’est, en gros,

Revoir le reportage sur 40 ans d’U Ribombu, le journal du mouvement nationaliste Corse

À l’occasion des 40 ans du « U Ribombu », journal du mouvement nationaliste corse (qui les fêtait en 2014), ce documentaire retrace l’histoire du journal, qui fait vivre depuis 4 décennies l’idée nationale Corse. A travers une série d’interviews des acteurs, militants, journalistes qui ont contribué au journal, découvrez l’histoire d’un des symboles de la lutte de libération nationale de la

Corse : Core in fronte organise ses « Scontri Populari »

Chaque année, le monde du militantisme nationaliste en Corse vibre au son des « Ghjurnate Internaziunale di Corti », le grand raout des indépendantistes de l’Europe entière et même d’ailleurs. Ces journées, organisées depuis 40 ans par la galaxie Corsica Libera n’ont pas eu lieu cette année au raison de la crise sanitaire. Elles n’avaient également pas pu avoir lieu l’an passé

Du FLNC au grand banditisme, le parcours entre idéalisme et délinquance de Michel Ucciani [Interview]

Né en banlieue parisienne en 1960, Michel Ucciani s’installe en Corse en 1976. Après une dizaine d’années de militantisme actif au sein du FLNC, secteur S ( Sagone, Cargèse, Porto), il alterne braquages spectaculaires, cavales, et détentions : 25 ans de prison au total. Il publie aujourd’hui le livre Natio, du FLNC au grand banditisme, écrit  lors d’ateliers d’écriture en maisons

lassalle-simeoni-breizh-info

Le Béarn a la chance d’avoir Jean Lassalle

On ne sait pas si des Bretons parlementaires ou militants ont assisté aux obsèques d’Edmond Simeoni. Mais Jean Lassalle, lui, y était. On n’est jamais déçu avec Jean Lassalle, député du Béarn. Faire la grève de la faim pour sauver une usine de sa circonscription, réaliser un tour de France à pied, mettre un gilet jaune dans l’hémicycle du Palais-Bourbon

corse

Corse. Islamistes et salafistes ne sont pas les bienvenus

26/07/2016 – 05H00 Corte (Breizh-info.com) – Les Corses n’entendent pas laisser islamistes et salafistes s’installer en toute impunité sur l’Ile de beauté. En témoigne cette expulsion « manu militari », mercredi 20 juillet 2016, de prédicateurs salafistes venus du continent, et qui tentaient de prier sur la plage de Bodri, près d’Ile Rousse. Ces derniers ont du quitter les lieux dans la

paul_salort_corse

Corse : faut-il s’étonner de la révolte nationaliste ? [L’Agora]

Fabuleux État français ! Celui-ci s’étonne, en effet, des émeutes de Corti et de Bastia où des nationalistes, parfois très jeunes, attaquent les symboles de l’Etat français. Sans compter les 10 ou 15 000 manifestants pour la deuxième fois derrière la banderole « Statu Francese Assassinu ». 10 ou 15 000 manifestants, à l’échelle de la Corse, c’est énorme. C’est, en gros,

Revoir le reportage sur 40 ans d’U Ribombu, le journal du mouvement nationaliste Corse

À l’occasion des 40 ans du « U Ribombu », journal du mouvement nationaliste corse (qui les fêtait en 2014), ce documentaire retrace l’histoire du journal, qui fait vivre depuis 4 décennies l’idée nationale Corse. A travers une série d’interviews des acteurs, militants, journalistes qui ont contribué au journal, découvrez l’histoire d’un des symboles de la lutte de libération nationale de la

Corse : Core in fronte organise ses « Scontri Populari »

Chaque année, le monde du militantisme nationaliste en Corse vibre au son des « Ghjurnate Internaziunale di Corti », le grand raout des indépendantistes de l’Europe entière et même d’ailleurs. Ces journées, organisées depuis 40 ans par la galaxie Corsica Libera n’ont pas eu lieu cette année au raison de la crise sanitaire. Elles n’avaient également pas pu avoir lieu l’an passé

Du FLNC au grand banditisme, le parcours entre idéalisme et délinquance de Michel Ucciani [Interview]

Né en banlieue parisienne en 1960, Michel Ucciani s’installe en Corse en 1976. Après une dizaine d’années de militantisme actif au sein du FLNC, secteur S ( Sagone, Cargèse, Porto), il alterne braquages spectaculaires, cavales, et détentions : 25 ans de prison au total. Il publie aujourd’hui le livre Natio, du FLNC au grand banditisme, écrit  lors d’ateliers d’écriture en maisons

lassalle-simeoni-breizh-info

Le Béarn a la chance d’avoir Jean Lassalle

On ne sait pas si des Bretons parlementaires ou militants ont assisté aux obsèques d’Edmond Simeoni. Mais Jean Lassalle, lui, y était. On n’est jamais déçu avec Jean Lassalle, député du Béarn. Faire la grève de la faim pour sauver une usine de sa circonscription, réaliser un tour de France à pied, mettre un gilet jaune dans l’hémicycle du Palais-Bourbon

corse

Corse. Islamistes et salafistes ne sont pas les bienvenus

26/07/2016 – 05H00 Corte (Breizh-info.com) – Les Corses n’entendent pas laisser islamistes et salafistes s’installer en toute impunité sur l’Ile de beauté. En témoigne cette expulsion « manu militari », mercredi 20 juillet 2016, de prédicateurs salafistes venus du continent, et qui tentaient de prier sur la plage de Bodri, près d’Ile Rousse. Ces derniers ont du quitter les lieux dans la

À LA UNE

Championnat national des bagadoù 1ère catégorie - Festival Interceltique de Lorient 2022
A la découverte des Saints Bretons. Le 8 août, c’est la St Gwenneg
Suspension de l’expulsion de l’imam Hassan Iquioussen : le ministre de l’intérieur en difficulté
Feiz e Breizh. 17 & 18 a viz gwenholon : pirc'hirinerezh evit ar vro

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !