Compteurs Linky : danger ou non ?

Linky compteur Nouvelle génération

25/11/2016 – 08H00 Nantes (Breizh-info.com) – Personne ne peut l’ignorer tant ERDF communique sur le sujet, l’installation des compteurs électriques Linky (voir notre étude à ce sujet) a démarré le  1er décembre 2015. On les installe en ce moment  à Nantes.  D’ici 5 ans, fin 2021, ils auront remplacé les 35 millions de compteurs électriques existants. Il en sera de même avec les compteurs Gazpar pour le gaz puis avec ceux pour l’eau.

Cette mesure s’inscrit dans le cadre de « la transition énergétique » thème cher aux gouvernements occidentaux et aux médias. Mais alors que Linky aurait pu servir d’indicateur fiable de sa consommation électrique en temps réel, son intérêt est limité, il risque de faire gonfler la facture de millions d’usagers. On nous parle alors des intérêts écologiques qu’il présente.

Un petit livre écrit par Clotilde Duroux, la vérité sur les nouveaux compteurs communicants, sous titré : « écologie, économie, santé législation.. Organiser la résistance », démontre qu’il serait préjudiciable de ne s’en tenir qu’aux discours officiels. Pour l’auteur, naturopathe, les compteurs Linky et Gazpar  posent des problèmes majeurs en termes de santé publique, de sécurité et de libertés

Dans sa préface, le docteur Gérard Dieuzaide retrace les scandales sanitaires qui se sont succédés depuis l’affaire du sang contaminé jusqu’à celui du Mediator. Il rappelle que « les sociétés modernes reposent sur un socle technologique émetteur de fréquences électromagnétiques invisibles, de plus en plus présentes et complexes ». Celles-ci ont un effet sur la matière vivante : sur les plantes, les animaux et les hommes. C’est cette nouvelle technologie qui est utilisée dans les compteurs dits »intelligents ».

Dans son livre Clotilde Duroux évoque les conséquence des courants porteurs en ligne , les CP émetteurs de champs électromagnétiques complexes auxquels nous ne pourrons plus échapper car ils agiront au cœur de toutes nos habitations. Elle en évoque les conséquences à tous les niveaux : scientifique, sanitaire, social, écologique, législatif et financier.

Elle le fait au travers de 6 chapitres concis et bien documentés :

  • Smart city : de la ville intelligente à la cité totalitaire.

 2) Compteurs intelligents et écologie

      3) La dirty electricity

      4) A qui profite le crime ?

      5) La législation

      6) Organiser la résistance.

 D’accord ou pas, un livre à lire, car  « Big brother vous regarde » , et c’est pour demain !

Clotilde Droux a créé l’association Stop Linky 44. Elle milite en Loire atlantique pour interpeler citoyens et élus sur les risques présentés par ces compteurs communicants. Son livre de 160 pages est édité par les Editions Chariot d’Or. 10 €  www.editions-chariot-dor.fr

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

  • SEAN P.

    La réalité c’est que Linky dérange car trop efficace : on ne peut plus frauder, ni bricoler un branchement clandestin, ni contester sa facture sans vraies raisons , ni vivre en impayé (linky permet de couper à distance , ce qui est bien pratique dans les zones urbaines difficiles ). Quand on connait le taux de factures edf impayées dans le 93 ou en Guadeloupe on comprend que cela va en gêner plus d’un …Et les alertes écolos telles celles du livre que vous évoquez laissent rêveur quand on voit la moitié de la population avec un portable sur l’oreille…

    • Luten Ar noz

      Eh oui!! tu as raison ce qui dérange réellement dans ces compteurs électroniques c’est qu’ils sont couplés en interne à un interrupteur (et non un disjoncteur).
      Différence entre les vieux compteurs « bleu » et le Linky (ou les autres compteurs électroniques sur le marché). Le vieux compteur « bleu » électromécanique ne comptait que la puissance active, dans un seul sens, celle qui allait du fournisseur vers le consommateur. Il était réglé de base à +0.05%, comptait un peu plus dans les 10 premières années (après rodage +0.5% la norme était de +1.5%) puis se dégradait progressivement. Un compteur de 40 ans ( les plus vieux en ont plus de 50 ans) tombait facilement à -5%… En électronique, ça marche ou ça marche pas mais c’est 0% tout le temps… Alors changer son vieux compteur « bleu » à -5% par un Linky neuf peut effectivement coûter cher au consommateur. Autre point, notre vieux compteur « bleu » ne surveillait pas notre consommation. Il se contentait d’enregistrer les kilowatt qui passaient, le linky possède un interrupteur qui, quand on dépasse le contrat de quelques %, a la fâcheuse fonction de couper l’électricité.Avant cette fonction de surveillance du contrat étaient dévolue au disjoncteur. Celui-ci était également mécanique et donc plus tolérant. Il fallait dépasser son contrat de 20% au minimum pour qu’il coupe, voir parfois, il acceptait plus de 50 % de dépassement sans broncher…
      Alors un compteur qui est plus rigoureux associé à une surveillance de contrat plus draconienne, cela débouche assurément sur des mécontents ET C’EST COMPRÉHENSIBLE mais choisir de faux arguments techniques tel que la surveillance de la consommation ou la transmission de données est être à coté de la plaque.
      Le Fond du problème est le coût de l’électricité en France qui renvoie aux questions suivantes:
      La désintégration d’EDF voulue par la commission européenne et les politiques français, ce qui a entrainé une augmentation de plus de 42% des factures des utilisateurs courants,
      De l’intrusion des actionnaires dans le capital d’EDF qui réclame des dividendes alors qu’il serait urgent d’investir dans l’entretien et le renouvellement des matériels
      Dans des politiques énergétiques mensongères décidées par des politiques incompétents et partisans qui font supporter à l’ensemble des consommateurs les bénéfices à court terme de petits investisseurs qui se retrouveront floués en fin de compte dans quelques années…
      Pas beau ce petit monde: Depuis la prise en main de EDF dans les années 1970 par des politiques cupides qui n’ont jamais su voir à long terme mais qui ont toujours écoutés les sirènes des gains immédiats au détriment de la plus grande masse des consommateurs.
      L’énergie électrique est une nécessité pour tous, elle doit donc restée accessible à tous. Les lois de l’électricité n’ont rien à voir avec la politique. Laissez aux techniciens le choix des options techniques tout en leur demandant des comptes et une obligation de résultat.
      Aucun bénéfice ne devrait être fait sur les besoins primaires des hommes : sécurité, santé, eau, électricité, justice…

  • boisneau

    Linky transmet par CPL. C’est à dire du Courant alternatif (comme le 220V) et non avec des champs électromagnétiques. Mais quand bien même il s’agirait de champs électromagnétiques, il existe un consensus international basé sur plus de 20 ans de méta-analyses, et selon lequel aucun risque n’est avéré en dessous des limites règlementaires. Il existe bien quelques avis discordants, mais ceux-ci ne s’appuient sur aucune donnée théorique ou expérimentale validée.

  • Vladimir Laku

    Il faut ce demander pourquoi des autres pays font marche arrière,
    l’Allemagne, Hollande, Belgique,USA, Canada, etc.. à oui sans
    oublier l’Espagne (ville de Barcelone et quelques villes au tour de
    Barcelone en juillet 2016 pour Barcelone on voté l’arrêt du
    déploiement de ces compteurs, les autres villes apparemment c’est en
    cours).

    Si la techno n’est pas dangereuse et aussi intéressante pour le
    consommateur et pour le côté écologique, pourquoi aucune compagnie
    d’assurance n’assure les risques liées directement ou indirectement
    aux ondes électromagnétique (cas similaire l’affaire de l’amiante,
    on connaît le résultat).

    Il faut voir le projet des compteurs intelligents dans sa globalité et
    à 100% opérationnel, un linky utilise 2 techno, le CPL et ondes
    radio, tous les pouces radios qui seront intégrée dans les
    appareilles électroménagers, informatique, hifi,etc.. vont
    communiquer avec les compteurs intelligents (à terme même les
    compteurs d’eau et gaz communiqueront avec ces pouces radio), sans
    oublier toute l’infrastructure pour acheminer l’info au data center
    d’ENEDIS/ERDF, antennes relais supplémentaires, concentrateurs dans
    les rues, répartiteurs, etc.…. dire que c’est compteur sera utile
    au niveau écologique et pour le client, c’est du foutage de gueule,
    un exemple
    http://www.franceculture.fr/emissions/le-choix-de-la-redaction-13-14/data-centers-les-ogres-energivores-dinternet

    Dans un immeuble de 50 appartements je vous laisse imaginer la pollution
    électromagnétique qui va
    ce rajouter à toute celle qui existe déjà et ça 24/24h et 7/7
    jours, sans pouvoir rien faire pour vous protéger. Comme dit un ami
    qui travaille dans un hôpital au service de cancérologie, « Pas
    étonne que les cancers ont explosé ces dernier 10 années et je
    crains que le pire reste à venir ». Perso
    chez nous après avoir bien étudie la question et
    posé des questions à des spécialiste,
    nous avons fait un choix en
    janvier 2016, nous somme revenu au câble pour la wifi, tél fixe, etc..

    La dangerosité des ondes est maintenant reconnu
    même par le gouvernement, voici quelques liens pour compléter les infos:

    1 – DÉCRET
    2016-1074 DU 3 AOUT 2016 : RECONNAISSANCE OFFICIELLE DES RISQUES DUS
    AUX CHAMPS ÉLECTROMAGNÉTIQUES – A
    compter du 1er janvier 2017, les employeurs devront respecter de
    nouvelles règles visant à protéger leurs salariés des champs
    électromagnétiques…

    Source

    https://www.legifrance.gouv.fr/eli/decret/2016/8/3/ETST1611714D/jo

    2 – Le
    rapport tant attendu de l’Agence sanitaire (Anses) vient de tomber,
    le Vendredi 8 Juillet, et confirme que l’urgence est d’informer
    les citoyens pour qu’ils réduisent leur exposition.. .

    Source
    http://www.cinemas-utopia.org/U-blog/bordeaux/index.php?post/2016/08/05/Stop-Linky-Bordeaux-M%C3%A9tropole

    3 – Retrait des compagnies d’assurances : les conséquences des ondes
    électromagnétiques exclues des contrats ! Sous
    la pression des compagnies de réassurance, les assurances
    professionnelles et industrielles en responsabilité civile (R.C.)
    ont assorti leurs polices de clauses d’exclusions. Voici quelles sont
    ces clauses :

    – tous les dommages, pertes, frais ou dépenses de quelque nature que
    ce soit, causés directement ou indirectement par, résultant de ou
    lié de quelque manière que ce soit aux champs électromagnétiques (EMF); etc……..

    Source ici :
    http://www.equilibrehabitatsante.com/retraitsassurancesondes.html

    4 – EDF est au courant depuis 30 ans de la nocivité des champs
    électro-magnétiques, vous pouvez télécharger
    le rapport interne d’EDF bas page

    Source:
    http://stoplinkymtp.over-blog.com/2016/05/edf-est-au-courant-depuis-30-ans-de-la-nocivite-des-champs-electro-magnetiques.html

    5 – Université
    Européenne Télécom Bretagne. Etude des émissions électromagnétiques CPL

    Brefs extraits pour une synthèse succincte de la thèse sur l’étude des
    émissions électromagnétiques du CPL Télécharger
    ICI http://www.next-up.org/pdf/Linky_Alerte_Sanitaire.pdf

    Étude complète ICI
    https://portail.telecom-bretagne.eu/publi/public/fic_download.jsp?id=29780

    Il faut ce poser les bonnes questions :

    1 – Pourquoi les assurances et les réassureurs ont exclu de toute
    contrat d’assurance les risques liées aux ondes.

    2 – Pourquoi ERDF transfère la responsabilité de : risque
    d’incendie, maladie, panne matériel, etc au client final.

    3 – Pourquoi des autres pays font marche arrière, l’Allemagne,
    Hollande, Belgique, USA, Canada, etc.

    4 – Pourquoi des scientifiques, chercheurs, médecins, des assos, des
    millions de citoyens à travers le monde, etc… tirent la sonnette
    d’alarme.

    5 – Pouvons nous faire confiance aux études déjà réalises, en
    sachant qu’une grande partie des études ont été financé par les
    industriels eux mêmes et sans oublier les fameuses normes que
    certains industriels disent respecter, mais qui sont complètement
    dépasses et qui ont été mise place aussi par les industriels.

    6 – Pouvons nous faire confiance à 100 % à nos hommes politiques,
    comme nous l’avons fais pour, le sang contaminé, l’amiante, la
    vache folle, les pesticides, l’aluminium dans l’eau et les vaccins,
    etc.… Il y a des politiciens qui sont honnêtes et intègres mais
    malheureusement ils sont une minorité et très dure de combattre
    toute cette mafia qui est en place.

    7 – Si cette techno est déployé, ma famille court-elle un risque à
    court ou long terme, idem pour les autres compteurs, Gaz et Eau, EDRF
    me donne une garantie 100 % sans risque.

    8 – Pouvons nous faire confiance aux dirigeants Européens, surtout
    pas, la plus part sont corrompus par les lobbys pour tout comprendre
    je vous invité à voir ce reportage

    10
    FAITS qui montrent comment les multinationales achètent la politique
    européenne

    https://www.youtube.com/watch?v=3gv7jxCtnpk

    9 – etc …… et du bon sens avant tout.

    Perso je suis pour le progrès, mais pas au détriment de la santé de nos
    enfants.

    • Luten Ar noz

      Le compteur Linky ne tombe pas du ciel comme cela. Il est la conséquences de la politique électrique énergétique actuelle. Ne croyez pas que ce sera une nouvelle « arme » pour connaître votre consommation. Il y a bien longtemps que l’ on sait combien et quand vous consommez de l’électricité, alors dépenser des millions pour avoir ces mêmes informations c’est du pipeau.
      Pourquoi le compteur Linky?
      Depuis quelques années une démarche a été engagée en France dans le domaine de l’électricité, bien avant même que vous en ayez entendu parler. Il y a plus de trente ans les gros industriels ont commencé à produire de l’électricité et à la revendre à EDF. Chez ces gros industriels, des compteurs supplémentaires ont été installé car les compteurs de l’époque ne comptaient l’électricité que dans un sens (un petit cliquet empêchait les compteurs de décompter).
      Avec la transition énergétique, les auto producteurs se sont multipliés par 100, par 1000 en peu de temps (photovoltaïque, éolien…). EDF maintenant ERDF n’allait doubler le système de comptage chez chaque particulier susceptible de devenir auto producteur. Le compteur Linky a été développé. Premièrement : Il compte l’énergie dans les deux sens de manière différente d’un coté celle consommée, de l’autre celle produite. Deuxièmement : Il fournit en temps réel la consommation et la production des utilisateurs : une nécessité absolue pour le bon fonctionnement du réseau.
      En effet l’électricité ne se stocke pas. Les dispatching régionaux et nationaux ont donc l’obligation d’équilibrer en temps réel la production et la consommation de l’ensemble du système pour assurer la stabilité du réseau. Il y a quarante ans il n’y avait que les centrales EDF à produire de l’électricité, quand la consommation augmentait,les dispatcher demandaient aux centrales de pousser leurs productions pour rétablir l’équilibre.
      Maintenant il y a une partie auto produite non négligeable (aux vues de l’équilibre) de l’électricité qui apparait ou disparait du réseau sans que les dispatchers puissent la maîtriser. Pour garder l’équilibre, ils doivent être informés en temps réel du volume de cette énergique intermittente et adapter l’équilibre avec l’énergie qu’ils maitrisent. Le compteur Linky est donc la conséquence visible de la transition énergétique!!!
      Certes on peut discuter sur la technologie cpl. Les choses sont claires, c’est une technologie filaire qui rayonne donc moins que votre téléphone portable… Et vous n’avez pas votre oreille collée à votre compteur (ou du moins je l’espère) !!!
      Méfiez-vous aussi de ce que font les autres pays, certains comme l’Allemagne qui a arrêté ses centrales nucléaires pour produire avec du charbon encore plus polluant à court terme et dont la conséquence de ces arrêts est la prévision de construction en Ukraine de 32 tranches nucléaires… Il y a longtemps que les réseaux européen et russe 400Kv sont interconnectés. Personnellement quitte à avoir du nucléaire, je préfère qu’il soit allemand qu’ukrainien, l’expérience de Tchernobyl semble me donner raison.

  • boisneau

    selon @Vladimir Laku
    (le) « DÉCRET 2016-1074 DU 3 AOUT 2016 (serait la) RECONNAISSANCE OFFICIELLE DES RISQUES DUS AUX CHAMPS ÉLECTROMAGNÉTIQUES ».
    Contrairement à ce que vous écrivez, ce n’est pas une reconnaissance de risques (quels risques ? ) mais une généralisation de limites d’expositions qui existent déjà et une méthodologie appliquée aux employeurs. Pour ce qui est des risques, ils sont connus officiellement depuis très longtemps : il s’agit des expositions aiguës aux ondes. Cela a été déterminé par la vérification expérimentale et a donné lieu aux limites d’exposition internationales en vigueur partout dans le monde pour le public et les professionnels.

    « Retrait des compagnies d’assurances : les conséquences des ondes électromagnétiques exclues des contrats »
    Des conséquences ? Quelles conséquences ? ils n’en existe pas d’avérées pour les faibles expositions aux ondes. Pour ce qui est des exclusions d’assurances, ce n’est pas « un retrait », les assureurs n’ont jamais assuré les « dangers des ondes » vu qu’il n’en existe pas d’avéré. C’est très simple : les assureurs n’assurent que les risques connus et quantifiable par les statistiques, cela permet de calculer la prime d’assurance par rapport aux coût des sinistres. Avec les ondes (en dessous des limites d’exposition) aucun risque n’est avéré , il n’est donc pas possible de calculer une prime d’assurance. Le réassureur Swiss Re à d’ailleurs déclaré à propos des ondes  » ne pas assurer les fantômes « .
    Autre raison : les tribunaux sont susceptibles de condamner des opérateurs, non sur des éléments factuels, mais sur des arguments subjectifs tels que le ressenti ou le préjudice d’anxiété (ou attribuer des cancers du cerveau aux ondes comme cela s’est passé en Italie par exemple). Ces décisions étant arbitraires, elles peuvent donner lieu à un nombre indéterminé de sinistres. Cela est non calculable donc non assurable.

     » EDF est au courant depuis 30 ans de la nocivité des champs électro-magnétiques »
    Mais ça ne vaut pas un clou ! Ce n’est pas la conclusion d’une méta-analyse par des experts du domaine ! Il s’agit d’une recension réalisée par une seule personne de ce qu’elle a pu trouver sur le sujet, sérieux ou pas, sans aucune évaluation ! Ce document parle même d’acupuncture ! :-) .
    Dans le même genre, les anti-ondes citent un rapport de la Nasa de 1981 censé prouver la dangerosité des ondes. Là aussi c’est un rapport réalisé par une seule personne qui a recensé ce qu’elle a pu trouver, du sérieux et du moins sérieux, toujours sans aucune évaluation.