Séparation des pouvoirs : Jean-Marc Ayrault promet la fermeté judiciaire après les destructions de radars

A LA UNE

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

Confinements et couvre-feux : quels impacts sur les couples ?

Quelles ont été les impacts des différents confinements et couvre-feux successifs sur les couples français ? Si l'on a...

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

Violences policières internationales. Avec 32 morts, la France est plutôt bien classée

Le dernier rapport de l'IGPN, la police des polices, vient de sortir, balançant toutes les turpitudes supposées des policiers...

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

13/11/2013 – 11H00 Rennes (Breizh-info.com) – Alors que son éviction du gouvernement est réclamée, y compris à la tête du Parti Socialiste, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a déclaré mardi à l’Assemblée nationale que « la justice sera ferme » envers les personnes poursuivies pour avoir saboté des radars automatiques. En Bretagne, ils sont 48 à avoir été vandalisés depuis la fin du mois d’octobre.
S’agissant des atteintes aux biens publics, « la circulaire de politique pénale préparée par la garde des Sceaux va partir dans quelques heures, elle s’appliquera partout, dans toutes les régions et pour tous les faits qui portent atteinte aux droits de la République », a déclaré le Premier ministre lors des questions au gouvernement à l’Assemblée nationale. Une déclaration qui est apparue aux yeux de certains  pour le moins présomptueuse et peu républicaine, dans la mesure où elle semble faire peu de cas de l’indépendance de la magistrature.
À l’heure actuelle, seules 3 interpellations ont été opérées en Bretagne. Il s’agit de personnes qui s’apprêtaient à détruire un radar en Ille-et-Vilaine et qui ont été placés sous contrôle judiciaire après leur garde à vue. Dans le même temps, une caisse de solidarité en soutien aux Bonnets rouges se met en place pour parer à toutes les procédures judiciaires qui pourraient être mises en oeuvre à l’encontre de manifestants.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2013, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Covid-19. Ces influenceurs qui veulent nous vacciner !

Covid-19. Ces influenceurs qui veulent nous vacciner ! https://www.youtube.com/watch?v=sWsnsLcNJuo Photo d’illustration : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion...

Entretien avec Marc Le Bourhis à propos de l’incendie de la cathédrale de Nantes

Le 18 juillet 2020, la cathédrale de Nantes était en proie à un incendie. Les flammes ont notamment détruit...

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Emmanuel Macron fantasme les essais atomiques en Bretagne

« Je pense que c'est vrai qu'on n'aurait pas fait ces mêmes essais dans la Creuse ou en Bretagne », confesse Emmanuel Macron à Tahiti, à...

Les radars fixes haut lieu de pantouflage

Nouvel épisode des dessous de l'oligarchie On nous parle régulièrement des valeurs de la République Parmi ces valeurs ne figure pas le pantouflage C'est pourtant...

Racket routier. Chaque voiture-radar privatisée rapporterait 194 000 € nets par an à l’État

194 000 euros par an et par véhicule, c’est le bénéfice net que se mettrait l’État dans la poche grâce aux voitures-radars privatisées, conduites...

Radars : l’autre avancée inquiétante de la loi sécurité globale

Pendant que l’attention médiatique se focalise sur le très controversé article 24 de la loi sécurité globale qui prévoit, dans certaines conditions, la pénalisation...