Notre-Dame-des-Landes : le coup de grâce européen ?

17/02/2014 ‑ 18H30 Nantes (Breizh-info.com) Le quotidien nantais Presse Océan annonce ce jour que la Commission européenne vient d’adresser une mise en demeure à la France pour n’avoir pas produit « certaines évaluation d’impact environnemental » avant d’autoriser le démarrage des travaux visant à créer un nouvel aéroport à Notre-Dame-des-Landes.

Pour les partisans du projet, c’est une très mauvaise nouvelle, à double titre.

Sur le plan des principes, elle confirme que les procédures n’ont pas été scrupuleusement respectées, contrairement à ce qu’ils affirmaient. Et si les évaluations d’impact n’ont pas été effectuées, ou pas publiées, serait-ce qu’on craint des résultats défavorables ?

Sur le plan pratique, la mise en demeure européenne retarde au minimum de plusieurs mois le début des travaux. Or le projet était manifestement engagé dans une course contre la montre : il s’agissait de le rendre irréversible tant que l’effort accompli par Nantes Atlantique pour attirer des compagnies low-cost donnait l’impression d’une progression rapide et continue du trafic aérien à Nantes. Comme Breizh info l’a déjà noté, cette progression tend à s’essouffler depuis plusieurs mois. De plus, les restrictions du budget des collectivités locales annoncées cette semaine par le gouvernement s’opposent désormais à la réalisation des nouveaux aménagements routiers indispensables à un aéroport.

Crédit photo  : [cc] Pascal Blome via Flickr [cc]
Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Une réponse

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !