Gwendal Rouillard (PS) s’emballe à La Rochelle

A LA UNE

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

Confinements et couvre-feux : quels impacts sur les couples ?

Quelles ont été les impacts des différents confinements et couvre-feux successifs sur les couples français ? Si l'on a...

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

Violences policières internationales. Avec 32 morts, la France est plutôt bien classée

Le dernier rapport de l'IGPN, la police des polices, vient de sortir, balançant toutes les turpitudes supposées des policiers...

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

07/09/2014 ‑ 18H00 La Rochelle (Breizh-info.com) ‑ Périodiquement, le PS se coupe en deux. Ce fût déjà le cas en 2005 à l’occasion du référendum sur le traité constitutionnel européen. Il y avait les « pour » et les « contre ». Une division profonde qui s’estompe par la suite car les intérêts électoraux l’emportent nécessairement sur toute autre considération.
Le casse-croûte d’abord…réalité économique qui aurait été gravement compromise si le PS avait alors – comme la logique politique l’exigeait – accouché d’une formation européiste et d’une autre souverainiste.
Situation qui aurait empêché, à coup sûr, la gauche d’emporter toutes les élections (municipales, départementales, régionales) qui se présentèrent par la suite. Jusqu’à l’apothéose de 2012 : l’élection de François Hollande.
Aujourd’hui, la rue de Solferino se retrouve dans une situation comparable. Les sociaux-libéraux (Hollande et Valls) d’un côté, qui donnent la priorité au marché et à la politique de l’offre, et de l’autre les « frondeurs », partisans d’un interventionnisme économique et d’une politique de la demande.

Le conflit est ouvert ; « si les frondeurs ne sortent pas les textes, il ne faut pas leur donner de postes à responsabilité à l’Assemblée nationale ou dans les partis » explique ainsi Gwendal Rouillard, député de Lorient et proche du ministre de la Défense, Jean-Yves le Drian.

Avant d’ajouter avec un sourire qui illustre l’ambiance au couteau de La Rochelle : « on vit peut -être enfin la mutation du PS que j’espérais depuis tant d’années. Paradoxalement, c’est la plus belle semaine de la gauche française depuis que j’ai commencé à militer ».

Discours étrange à une époque où la gauche apparait politiquement faible et susceptible de recevoir une raclée aux prochaines élections législatives. Avec un candidat PS canal historique (Rouillard) et un candidat frondeur (X ou Y) dans la circonscription de Lorient, il n’est pas certain que la réélection du successeur de M. le Drian soit assurée. La « mutation du PS », que M. Rouillard appelle de ses vœux, ne doit pas faire oublier l’essentiel. Le Parti socialiste – comme l’UMP – rassemble des courants, des personnalités, des ego et des écuries présidentielles qui en font un conglomérat.
Le tout cimenté par des intérêts professionnels (élus et apparatchiks). La guerre ouverte risquerait d’envoyer tout ce beau monde à Pôle emploi.

Gwendal Rouillard gagnerait à s’interroger sur l’allure que présentera la liste « de gauche » emmenée par Jean-Yves le Drian aux prochaines élections régionales de décembre 2015. Certes, elle sera davantage « Le Drian » que « de gauche », avec certainement une ouverture en direction des milieux économiques. Le Drian saura faire. Mais il n’y aura qu’une seule liste – même si les personnes qui la composent se détestent – sinon c’est la défaite assurée pour la gauche. L’instinct de survie devrait l’emporter.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Covid-19. Ces influenceurs qui veulent nous vacciner !

Covid-19. Ces influenceurs qui veulent nous vacciner ! https://www.youtube.com/watch?v=sWsnsLcNJuo Photo d’illustration : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion...

Entretien avec Marc Le Bourhis à propos de l’incendie de la cathédrale de Nantes

Le 18 juillet 2020, la cathédrale de Nantes était en proie à un incendie. Les flammes ont notamment détruit...

Articles liés

Vaccination obligatoire pour tous : les parlementaires socialistes veulent l’imposer à partir du 1er octobre [Vidéo]

Tandis que l'instauration du pass sanitaire a suscité un vaste mouvement de colère populaire le 24 juillet dans de nombreuses villes de France, députés...

Rennes. Cacher les dealers avec une bâche plutôt que de les arrêter : le « paradis socialiste » à Cleunay [Vidéo]

Face au fléau que représentent les dealers, la mairie de Rennes, plutôt que de résoudre le problème, a littéralement préféré le cacher : en...

Paris. La tiers-mondisation de la ville d’Anne Hidalgo exposée sur Twitter

La propreté de la ville de Paris est au cœur d'une polémique depuis plusieurs jours suite au lancement d'un hashtag #saccageParis (pour « saccage...

Olivier Duhamel et l’inceste : plus dure sera la chute !

QUI N’A JAMAIS ENTENDU PARLER D’OLIVIER DUHAMEL ? PRÉSIDENT DE LA FONDATION NATIONALE DES SCIENCES POLITIQUES, DÉPUTÉ EUROPÉEN (PS) DE 1997 À 2004, CONSEILLER...