Hennebont. Philippe Noguès (PS) : un opposant interne à Manuel Valls

A LA UNE

Rennes. Une femme de 74 ans mortellement agressée au Blosne : des mineurs déjà connus de la justice arrêtés

Des mineurs âgés de 13 à 15 ans ont été placés en détention provisoire Rennes pour des faits de...

La plus ancienne représentation du roi Arthur se trouve-t-elle à Perros-Guirec ?

Perros-Guirec, la station des bords de Manche serait en possession d'une première mondiale : la première image connue du...

Flingues, rap afro-américain et saccage d’un château à Poligné (35). Le témoignage de la propriétaire

Le 10 juillet dernier, la location d'un château du sud de Rennes à ce qui devait être un groupe...

Tyrannie sanitaire. « Macron, Castex, Véran et toute leur clique, ont brisé mon engagement de pompier volontaire ». Témoignage

Notre rédaction compte un journaliste qui était pompier volontaire jusqu’au début de l’année 2021. Il ne l’est plus. Il...

20/09/2014 ‑ 18H00 Hennebont (Breizh-info.com) ‑ Le Monde a entrepris de recenser les députés de gauche qui n’ont pas soutenu Manuel Valls lors de votes importants : engagement de responsabilité du gouvernement (8 avril), programme de stabilité (29 avril), loi de finances rectificatives (1er juillet), loi de finances rectificatives de la sécurité sociale (8 juillet).

Un groupe de contestataires apparaît ; ils sont dix à s’être abstenu au moins trois fois sur ces quatre votes. Parmi eux un Breton : Philippe Noguès (PS), député d’Hennebont-Gourin.

Il appartient au groupe des « frondeurs » qui ont formé au sein du Parti socialiste une tendance appelé « Vive la gauche ». Sévère à l’égard du pouvoir, M. Noguès se dit « en désaccord profond avec la politique du gouvernement ». Il refuse de se positionner par rapport à Arnaud Montebourg. « Là n’est pas le sujet, dit-il, c’est plutôt lui qui nous soutient ». Philippe Noguès entend enraciner vive la gauche dans les départements. Il ne votera pas la défiance au gouvernement, mais s’abstiendra sur la politique économique où il estime que les socialistes « perdent leur âme ».

M. Noguès s’était déjà fait remarquer en lançant avec Ronan Dantec (EELV), sénateur de Loire-Atlantique, un appel visant à fusionner Bretagne à 4 départements et Pays de la Loire : « fusion des régions actuelles ou Assemblée de Bretagne ? Pour une Bretagne rassemblée, ayons l’ambition de la synthèse ! »

La Bretagne compte d’autres députés « frondeurs » mais qui n’apparaissent pas comme d’ardents supporteurs de M. Montebourg : Gilbert Le Bris, Michel Lesage, Viviane Le Dissez. Cette dernière résume bien leur dilemme : « C’est la cohérence du groupe PS qui prime. J’aimerai parfois que les choses se déroulent différemment, mais a-t-on vraiment le choix ? Notre marge de manoeuvre est très étroite, tant au niveau national qu’au niveau européen ».

Crédit Photo : wikimedia commons (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Auray. Douze circuits thématiques pour découvrir la ville

Cet été, la mairie d'Auray organise douze circuits thématiques permettant la découverte des lieux emblématiques de la ville, ouvrant...

Metallica. Retour sur la genèse de « The Black Album »

Metallica raconte la genèse de son album phare "The Black Album", qui a fait la une des journaux et...

Articles liés

Vaccination obligatoire pour tous : les parlementaires socialistes veulent l’imposer à partir du 1er octobre [Vidéo]

Tandis que l'instauration du pass sanitaire a suscité un vaste mouvement de colère populaire le 24 juillet dans de nombreuses villes de France, députés...

Valls : 60% eus an divizoù a zo e spagnoleg el liseoù

Ouzhpenn anv ur ministr kozh cheñch-dicheñch eo Valls, anv ur ger eus Katalonia-ar-su eo. E penn ar c'huzul-kêr emañ Dolors Farré Cuadras, ha hi...

Jean-Michel Blanquer evit an « talvoudoù republikan »

Un « emsav kevredigezhel » a vo lañset an hañv-mañ gant Jean-Michel Blanquer evit difenn an « talvoudoù republikan ». Hervez kont e klask ministr an Deskadurezh Stad...

Eric Zemmour face à Manuel Valls : « J’assume très bien être identitaire si c’est pour défendre l’identité française ! »

Eric Zemmour face à Manuel Valls : « J’assume très bien être identitaire si c’est pour défendre l’identité française ! » Face à l'info, débat...